Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« GABRIELLE VUE PAR... », PAR ANIE CLOUTIER, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1999)


Anie Cloutier

GABRIELLE VUE PAR...

PAR ANIE CLOUTIER, LA LIBERTÉ (1999)

D'abord il y a eu le colloque international, ensuite la biographie de François Ricard, puis le film de Léa Pool et enfin la série documentaire de Robert-Guy Scully. Voici maintenant Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, une biographie signée Ismène Toussaint publiée chez Stanké.

Journaliste  française, Ismène Toussaint a habité quatre ans au Manitoba au début de années 1990. « J'ai éprouvé un véritable coup de foudre pour Gabrielle Roy à la lecture de La Montagne secrète, indique l'auteure. C'est là que j'ai eu l'idée de retrouver les amis, les élèves et les camarades de collège qui ont fait son quotidien. »

En effet, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy aurait aussi bien pu s'appeler Gabrielle Roy vue par... Le livre de près de 300 pages dont 50 de notes tient plus du recueil de témoignages que de la biographie à proprement parler. On découvre ainsi l'auteure de Bonheur d'occasion à travers le regard de sa soeur Marie-Anna Roy, sa cousine Rose-Éliane Landry, ses belles-sœurs Léona Corriveau et Antonia Roy-Houde, et sa petite nièce Yolande Roy-Cyr. Ismène Toussaint donne aussi la parole à d'autres contemporains qui ont souvent inspiré ses personnages de romans, comme sœur Denise Jubinville,  Aimé Badiou, Simone Gentès-Côté et Adolphe Farand.

« La chose extraordinaire est que j'ai retrouvé ses personnages de romans, indique Ismène Toussaint. Et ça, aucun autre biographe ne l'a fait. Ce sont des témoignages inédits de gens dont on ne parle pas dans les autres biographies. J'ai ouvert de nouvelles pistes, j'ai soulevé des questions et apporté un éclairage nouveau sur certains aspects de la vie de Gabrielle, comme les raisons qui l'ont poussée à quitter le Manitoba. J'ai mis mon cœur là-dedans et je donne beaucoup de détails et de notes historiques. J'ai découvert un tas d'aspects nouveaux de la vie de Gabrielle et je l'ai trouvée beaucoup plus contradictoire que ce qu'on en avait dit, mais aussi plus humaines.

Les Chemins secrets de Gabrielle Roy foisonne en effet de détails inédits sur la vie de l'auteure et possède le mérite de donner la parole à des gens de chez nous.

Un avertissement cependant aux néophytes : la présentation en témoignages successifs ne facilite pas la compréhension des événements dans leur suite logique. Les témoignages ballottent le lecteur des années d'enseignement de Gabrielle Roy à son enfance à Saint-Boniface, l'amènent à Petite-Rivière-Saint-François pour terminer rue Deschambault1.

Le livre complémente cependant très bien une biographie comme celle de François Ricard, publiée chez Boréal, ou mieux encore l'autobiographie de Gabrielle Roy, La Détresse et L'Enchantement. Le livre trouvera certainement des lecteurs parmi les universitaires, les admirateurs inconditionnels et les descendants de la famille.

Article paru dans La Liberté du 5 au 12 février 1999, Saint-Boniface, Manitoba.


NOTE

1. Erratum : les témoignages sont présentés de manière chronologique mais leurs auteurs

 

 

 

 

© Anie Cloutier - La Liberté -
Photo : radio-canada.ca -


Haut de la page

Administration