Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« LES CARNETS DE PAUL-ÉMILE ROY : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC » (2004)

   
    « Chemin champêtre », par Claude Dunet
                                                               
LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC, PAR ISMÈNE TOUSSAINT

LES CARNETS DE PAUL-ÉMILE ROY (15 NOVEMBRE 2004)

Le livre d’Ismène Toussaint, Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec (Stanké, 2004) est un livre magnifique et un travail fantastique pour faire connaître Gabrielle Roy. Il nous fait comprendre l’extrême complexité de ce grand écrivain. Beaucoup de gens qui l’ont connue l’ont trouvée égoïste, profiteuse, ingrate, désagréable. J’imagine qu’ils avaient raison. Et je suis porté à penser que Gabrielle Roy était la première à avoir conscience de cette misère, à en souffrir. Il y avait chez elle le sentiment profond de la misère humaine, et de sa propre misère. La littérature était pour elle une suprême tentative pour retrouver une espèce de paradis perdu. Elle était pour elle une manière d’être avec intensité, dans la vérité, une religion, une rédemption. C’est pourquoi elle lui sacrifiait tout. Le salut par l’écriture, par la beauté. Cette passion de l’écriture peut paraître de l’égoïsme et de l’ingratitude à ceux qui l’entourent, mais on peut aussi la voir comme une consécration à la beauté. Peut-être le plus grand service qu’on peut rendre à l’humanité est de lui révéler la beauté du monde. Tant de profiteurs et de corrupteurs tentent de maintenir l’homme dans la vulgarité et la laideur, dans la méchanceté et la violence. Gabrielle Roy se rappelle qu’il a une âme, et c’est à elle qu’elle veut donner une voix, c’est elle qu’elle écoute, pendant que la civilisation se distrait dans le bruit et le dévergondage.

Ce texte a été repris dans Les Patriotes de Saint-Eustache 1837 (Québec), Saint-Eustache, décembre 2004, p. 3, http:// www.patriotes.cc ; patriotes.org  ; et dans Le Moustique !… Pacifique, Victoria, vol. 8, 1ère édition, janvier 2005, p. 27-28.

 
M. Paul-Émile Roy

 

 

© Paul-Émile Roy -
Photo : manuscritdepot.com -


Haut de la page

Administration