Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« FANCY JACK ET SON ROYAUME DE JOUETS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1988)


«Mécasculpture», par Jack Casadamont 

       FANCY JACK ET SON ROYAUME DE JOUETS

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1988)

Escorté de son inséparable « fou de peinture », une racine de pommier multicolore au « visage » expressif, chaussée et coiffée d'un grelot en harmonie avec son bonnet doré, Fancy Jack, le Roi des Jouets, a fait son entrée à la Galerie Athéna [de Saint-Brieuc, en Bretagne] le 10 décembre dernier. Il y expose et vend,  jusqu'au 31 janvier, les cent-soixante-dix sujets qui composent sa cour : lutins et géants, ondines, farfadets, bonshommes clownesques, Quasimodos miniatures, bestioles, martiens, robots, soucoupes volantes... Pièces uniques réalisées à partir de jouets ou d'objets usagés, momifiées dans la résine et peintes à l'acrylique de couleur vive ou fluorescente. La concurrence s'annonce sérieuse, cette année, pour le père Noël briochin1 !

Dans le même temps, Fancy Jack présente dans le magasin de cuir Garry Style, 22 rue Saint-Gouëno, trois mannequins dont les couleurs blanches, bronze et or s'harmonisent à merveille avec les tons pêche de la vitrine et le style des vêtements proposés. Voici, en canadienne à col de fourrure, la guerrière Minerve, la chevelure punk hérissée de petits soldats, d'avions, de tanks et d'armes. Voici Mercure, le représentant de commerce, séduisant malgré sa blessure au crâne découvrant une sanglante scène de guerre, un tantinet voyou dans son « perfecto » clouté, au col relevé. Enfin, voici Janus en blouson d'aviateur, criblé de projectiles, médaillé, le visage noir tourné vers un passé flétri par la guerre, et l'autre, blanc, vers un avenir en apparence plus serein. Assurément, les dieux de l'Olympe ne vont pas tarder à effectuer une petite descente ici-bas pour admirer leur effigie nouvelle vague !

Article paru le 17 décembre 1988 dans La Liberté des Côtes d'Armor, Saint-Brieuc, France.

NOTE

1. Habitant de la ville de Saint-Brieuc.

 

 

 

 

© Ismène Toussaint 
La Liberté des Côtes d'Armor -


Haut de la page

Administration