Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« DONATIEN FRÉMONT (1881-1967), UN JOURNALISTE FRANÇAIS DANS L'OUEST CANADIEN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)


Biographie de Donatien Frémont par sœur Hélène Chaput

DONATIEN FRÉMONT, UN JOURNALISTE FRANÇAIS DANS L'OUEST CANADIEN

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Frémont, Donatien (1881-1967), journaliste, essayiste.  Né à Erbray (Loire-Atlantique, France), il effectue des études classiques tout en travaillant comme journaliste à L'Express de l'Ouest. En 1904, il séjourne un an à Montréal puis émigre en Saskatchewan, où il acquiert une concession à Saint-Albert. Mais se sentant peu de goût pour les travaux de la ferme, il reprend ses activités de journaliste à partir de 1909 : Le Courrier de l'Ouest (Edmonton, Alberta) ; Le Patriote de l'Ouest (Regina, Saskatchewan, 1916-1923) ; La Liberté et le Patriote (Saint-Boniface, Manitoba), qu'il dirige de 1923 à 1941 et dont il fera le meilleur journal du pays.

Rédacteur à la commission d'information en temps de guerre à Ottawa (Ontario, 1941-1947), il fonde le Bulletin des nouvelles catholiques (1943-1945), devient rédacteur en chef de France Canada, et collabore aux émissions sur ondes courtes pour la France. Élu à la Société royale du Canada (1942), membre de la Société des Écrivains canadiens et de nombreuses associations franco-canadiennes de l'Ouest, il est décoré à plusieurs reprises pour son dévouement à la cause de la langue française : officier d'Académie (1926), officier de l'Instruction publique (1936), chevalier de la Légion d'honneur (1939), médaille de la Reconnaissance française (1946).

Essayiste (Mgr Provencher et la naissance du Manitoba, 1930 ; Les Français dans l'Ouest canadien, 1932), historien (Les Secrétaires de Louis Riel, 1953), biographe (Pierre Radisson, roi des coureurs de bois, 1933 ; Prix Lévesque, 1934 ; Mgr Provencher et son temps, 1935), conférencier, ce grand journaliste de l'Ouest est l'un des tout premiers à s'être intéressé aux minorités et à leurs origines françaises. Son essai, Sur le ranch de Constantin-Weyer (1932), dénote néanmoins une secrète jalousie à l'égard de l'écrivain pionnier (1881-1964)1, dont les débuts au Canada furent similaires aux siens. Sœur Hélène Chaput (1913-), de Saint-Boniface, lui a consacré une excellente biographie : Donatien Frémont, journaliste de l'Ouest canadien (Éditions des Plaines, Saint-Boniface, Manitoba, 1977). Une Fondation Donatien-Frémont a également été créée en son honneur pour encourager la formation de jeunes journalistes francophones hors Québec.

Article repris en version bilingue dans Internet par Historica - L'Encyclopédie canadienne, http://www.encyclopediecanadienne.com ou http://www.thecanadianencyclopedia.ca ; en version française dans Ismène Toussaint.com, 28 août 2014,
http://www.ismenetoussaint.com/ArticleView.php?article_id=200

NOTE

1. Voir dans le présent site l'article sur l'écrivain Maurice Constantin-Weyer extrait de L'Encyclopédie du Canada 2000.

 


Donatien Frémont
© Société historique de Saint-Boniface


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Ismène Toussaint - L'Encyclopédie du Canada 2000 -


Haut de la page

Administration