Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

7 NOVEMBRE 2015 : UN BILLET DE JOHANNE PELLETIER, AUTEURE MÉTISSE MI'KMAQ, SUR «LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE», ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)

 
© mitchifmetis-virtualmuseum.org

UN BILLET DE JOHANNE PELLETIER1, AUTEURE MÉTISSE MI'KMAQ,

SUR LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)

Le 7 novembre 2015 - Pour moi, un livre est toujours un bijou précieux. Tant d'efforts, de temps, d'amour entre ces pages. Mais lorsque celui-ci est écrit par une nouvelle amie, il devient un trésor inestimable.

Je viens de terminer son nouveau roman et je suis tout simplement enchantée. J'ai aimé tout de suite cette courageuse maîtresse d'école, le personnage principal, qui n'est nulle autre que cette grande écrivaine québécoise, Gabrielle Roy. Tout au long de ce roman qui raconte ses débuts dans l'enseignement, faits au prix de sacrifices et d'acharnement, en tant que Canadienne française dans un milieu anglais, et ses rêves d'écriture, auxquels, nul besoin de le dire, je me suis tout de suite identifiée, j'ai appris un tas de choses sur l'histoire du Manitoba des années 30. Une histoire qui ressemble en bien des points à la nôtre, ici au Québec.

Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous ont vécu cette époque où il y avait des élèves de tous les âges et de tous les niveaux dans la même salle de classe. C'était il y a bien longtemps. Moi, j'y ai vécu une bonne partie de mes années de primaire. À travers son écriture fluide et imagée, Ismène Toussaint a réveillé bien des souvenirs chers à mon cœur : je me suis revue en costume, jupette grise, blouse blanche et petits souliers noirs assise à mon pupitre de bois, les plus jeunes devant et les plus grands derrière. Tant d'autres images également qui me sont revenues en mémoire de la vie simple, parfois difficile mais tellement heureuse de mon enfance.

Un roman qui se lit tout d'une traite. De ceux où on plonge tête première et dont on ne peut plus sortir. Une histoire qui se déguste dans le plaisir comme du bonbon.

Bref, si vous avez le goût d'un vrai bon livre, je vous le recommande chaleureusement. La maîtresse d'école d'Ismène Toussaint. Vous ne le regretterez pas, c'est certain.

Merci beaucoup, mon amie, pour ces heures si agréables passées entre tes lignes.

Johanne Pelletier

PS. Il va sans dire que j'attends le tome 2 avec beaucoup d'impatience. Sans vouloir te mettre de pression, ma belle Ismène, tiens-moi au courant dès qu'il sera prêt, n'est-ce pas?

NOTE

1. Originaire de Sainte-Anne-des-Monts (région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine), au Québec, Johanne Pelletier, d'origine métisse Mi'kmaq, a effectué une carrière de technicienne en Génie biomédical avant de cofonder le groupe musical Cadence, qui se produira dans de nombreux  événements et des petits bars à travers le pays. Se consacrant désormais à l'écriture, elle publie des récits, de courtes nouvelles et des poèmes dans son blogue, ladylouve.canalblog.com, et prépare un roman intitulé La Brèche, qui vise à raconter la survie de l'humanité en dépit de la destruction de la Mère Terre, conséquence de l'activité humaine.

 

DANS LE MANITOBA DES ANNÉES 1930, LA JEUNE GABRIELLE ROY CONJUGUE SA CARRIÈRE DE MAÎTRESSE D'ÉCOLE ET SON RÊVE DE DEVENIR UNE GRANDE ÉCRIVAINE

 
© Les Éditeurs Réunis

Manitoba, 1928. Gabrielle atteint l’âge où elle doit choisir un métier pour gagner sa vie et satisfaire aux exigences de la modeste famille dont elle est la benjamine. Comme ses sœurs aînées, elle se tourne vers l’enseignement, bien que son talent artistique en voudrait autrement.

Ainsi entame-t-elle sa formation à l’École normale anglaise, un milieu intimidant pour la jeune Canadienne française. Malgré sa bonne maîtrise de la langue de Shakespeare, son acharnement au travail, sa gentillesse contagieuse et son espièglerie, il lui faudra lutter pour s’attirer le respect de ses consœurs.

Son diplôme en main, Gabrielle accepte des contrats dans différentes communautés, faisant la rencontre d’élèves qui occuperont pour toujours une place dans son cœur. Alors qu’elle apprend les rouages de la profession, elle se fait courtiser par des hommes, certains plus séduisants que d’autres, mais en cette époque de conventions strictes, la jeune femme fantasque devra parfois choisir entre l'amour, la raison et son désir d'indépendance.

N’ayant par ailleurs jamais renoncé à son rêve de jeunesse qui ferait d’elle une écrivaine, celle qu’on connaîtra un jour dans divers cercles littéraires francophones se contente pour l’instant de tenir un journal intime. Bien souvent, elle se demandera si l’enseignement est réellement la vocation qui lui sied, à elle, Gabrielle Roy… 

Ismène Toussaint est docteure ès lettres, auteure, chroniqueuse et historienne. Récipiendaire du prix André-Laurendeau, elle est à la source de nombreux ouvrages, articles, conférences et émissions. Comme la maîtresse d'école de son roman, elle a vécu dans les plaines du Manitoba.

La Maîtresse d'école - tome 1 : Les Voix de la plaine - Les Éditeurs Réunis - 360 p. - Prix : 24, 95 $ 

 

LES ÉDITEURS RÉUNIS INC.
688, rue Saint-Joseph
Marieville (Québec)
Canada  J3M 1H1
Tél. : 450.460.4438
info@lesediteursreunis.com
http:www.lesediteursreunis.com 

 
L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com 

 

 

 

 

 

 

 

© Johanne Pelletier


Haut de la page

Administration