Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

LES MYSTÈRES DE PIERRE BOUCHER DE BOUCHERVILLE (1622-1717) RÉVÉLÉS... LE 6 FÉVRIER 2017, L'HISTORIENNE ÉVA BOYER DONNERA UNE CONFÉRENCE SUR CETTE GRANDE FIGURE DE LA NOUVELLE-FRANCE À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL

                           
                                             Pierre Boucher de Boucherville

 

Les Lundis de l'Histoire, animés par M. Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Francaise (APAF), ont repris cette année dans une formule mensuelle à la Maison Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest (métro Place-des-Arts).

Le 6 février 2016, à 18h, ils accueilleront à nouveau l'historienne

ÉVA BOYER1
RÉCIPIENDAIRE DES GRANDES PALMES MONTÉRÉGIENNES 2015

 qui prononcera une conférence sur

PIERRE BOUCHER DE BOUCHERVILLE  (1622-1717)

Natif de France, Pierre Boucher s'illustre pourtant en Nouvelle-France au XVIIe siècle. Protégé des Jésuites, il fréquente avec les missionnaires le pays des Hurons.

Il acquiert la langue huronne, apprend les us et les coutumes des Autochtones au Nord du lac Huron. Sa mission étant accomplie auprès des missionnaires et du gouverneur, il gravit les échelons militaires : soldat, caporal, sergent et puis capitaine. Il assume le poste que l'administration de la Nouvelle-France lui désigne: celui de gouverneur des Trois-Rivières.

Qu'en est-il par la suite ?

NOTE

1. Fille d'agriculteurs de Saint-Rémi-de-Napierville (Montérégie, Québec), Thérèse-Éva Boyer est titulaire d'un diplôme en Sciences de l'éducation et enseigne actuellement auprès de jeunes en difficulté. Ayant également effectué des études en agriculture et dans divers autres domaines, elle a été cultivatrice, avicultrice, et a siégé sur plusieurs conseils d'administration, dont celui de l'hôpital et du Cercle des fermières de Chateauguay (même région). Passionnée d'histoire, elle a signé deux ouvrages en collaboration : Les Gens de chez nous (2003) et Le Livre historique de Saint-Rémi 1835-2005 (2006), et a reçu en 2015 les Grandes Palmes Montérégiennes pour l'ensemble de ses activités militantes et patriotiques, menées tant au sein de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM) que de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF). (Note d'I.T.)

                      



 

 

 

 

 

 

 

 

© Eva Boyer, les Lundis de l'Histoire


Haut de la page

Administration