Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

26 JANVIER 2017 : « ENTRETENIR LE MYSTÈRE AUTOUR D'UN PERSONNAGE RÉEL... » : LES IMPRESSIONS DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, AUTEURE BRETONNE, SUR « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE - LA TENTATION DU THÉÂTRE », LE SECOND TOME DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT

 
Françoise Boixière

« ENTRETENIR LE MYSTÈRE AUTOUR D'UN PERSONNAGE RÉEL... » 
 
LES IMPRESSIONS DE FRANÇOISE BOIXIÈRE1, AUTEURE BRETONNE, SUR LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE - LA TENTATION DU THÉÂTRE, LE SECOND TOME DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT

Le 26 janvier 2017

Chère Ismène,

(...) Je t'avais promis de te parler un peu plus longuement du second tome de La maîtresse d'école : La tentation du théâtre, dont je me suis régalée. Comme je te le disais, j'ai retrouvé avec plaisir les descriptions de la nature, fouillées comme des tableaux (tu as toujours eu l'art de faire vivre un paysage à travers des petits riens) et la truculence de la langue franco-canadienne que tu manies avec brio.

Tes héros possèdent toujours autant de densité romanesque, ce qui les rend attachants. La jeunesse insouciante de Gabrielle est bien analysée avec son passage de l'abattement à l'insouciance après sa rupture avec Roderick Beauchemin, son enchantement face à l'orage dont elle ne perçoit pas le danger. On se sent très vite en sympathie avec les personnages, on a l'impression de faire partie de la famille, même à travers les mesquineries propres à ces sociétés de pionniers repliées sur elles-mêmes et perdues dans un si vaste espace. Les péripéties de Gabrielle tiennent en haleine jusqu'au bout et la fin de ce second tome, digne d'un roman à suspense, interpelle à point nommé en donnant envie de connaître très vite la suite. Que va-t-il se passer sur cette île aussi désolée que sauvage entre la maîtresse d'école et Jean Frappier, l'ami (amoureux) retrouvé par hasard après tant d'années ?

Tu réussis le pari de mettre l'eau à la bouche même de ceux qui connaissent un peu la biographie de la véritable Gabrielle Roy, bravo. Ce n'est pas si évident d'entretenir autant de mystère autour d'un personnage réel, mais tu sais t'éloigner des faits avérés pour laisser parler ton imagination. Ta connaissance approfondie de sa vie et de son œuvre, que tu as si longuement étudiées, n'y est sans doute pas étrangère. Cependant, il faut du talent pour se détacher aussi bien de la réalité et, certes, tu n'en manques pas. Le succès de ce deuxième opus est donc aussi mérité que le premier et je gage que les retours de tes lecteurs ne manquent pas d'enthousiasme.

NOTE

1. Originaire d'un petit village des Côtes d'Armor, en Bretagne, Françoise Boixière est titulaire d'une maîtrise en littérature médiévale française et exerce les fonctions de documentaliste au Centre d'Information et d'Orientation pédagogique (CIO) de Saint-Brieuc. Écrivant depuis sa prime jeunesse, elle n'a pas sa pareille pour nous révéler la poésie sauvage de la nature bretonne et la beauté parfois tourmentée des âmes des êtres qui l'habitent. Récipiendiaire du prix Charles-Le-Quintrec et seconde finaliste du prix Pierre-Jakez-Hélias, elle a publié plusieurs romans l'ayant imposée comme l'une des meilleures écrivaines du terroir breton : La Mémoire embaumée (2004), L'Insomnie des abeilles (2006), Le Secret de la buse (2008), Le Courage du lièvre (2012), La Fontaine à la Jument (2014), La Dentelle des sureaux (2015) ; ainsi que des recueils de poèmes : Des pas sur le sable - Des rives, suites poétiques (2002), Le Voyage du Saumon - Le Chemin du Nord (2004), De Brocéliande à l'océan - Randonnées poétiques (2009), Un Vent d'étoiles (2011), Les Confidences de l'arbre (2012), Fleurs d'eau vive (2015), Pour guide un pan du ciel (2017). Également aquarelliste et auteure de récits de voyages inédits, elle anime les Éditions de l'Orée en partenariat avec son mari, Michel Boixière. Site web : //www.loree.org (note d'I. Toussaint)

 

 
© lesediteursreunis.com

Manitoba, 1929. Après la mystérieuse disparition de Jean, son soupirant, Gabrielle vit les émois d’un premier amour dans les bras de Roderick Beauchemin. Mais voilà qu’une tempête déferle sur la plaine. Confrontée à la solitude et à la dépression, la maîtresse d’école choisit alors de se dévouer entièrement à ses élèves. 

L’année suivante, à l’Institut Provencher pour garçons de Saint-Boniface, la vaillante enseignante se retrouve responsable d’enfants qui comprennent à peine l’anglais, et encore moins le français. Parmi les parents récemment arrivés en sol canadien, le teinturier russe Alexander Volkov complique sa lourde tâche. 

Un soir d’été, bouleversée par la représentation d’une pièce de Shakespeare, Gabrielle tombe de nouveau amoureuse : cette fois, du théâtre. Tout en continuant à écrire dans ses temps libres, elle rejoint une troupe de saltimbanques, puis peaufine son art au sein du sélect Cercle Racine. 

Cette vive passion indispose cependant l’inspecteur des écoles, qui expédie l’institutrice sur l’île de la Petite Poule d’Eau pour calmer ses ardeurs. Surnommée l’île du Diable, cette contrée isolée et presque déserte n’a rien de bien accueillant… Et si cet exil forcé lui réservait quelques surprises, de celles qui rendent les rêves enfin réalisables ?

http://lesediteursreunis.com/cataloguedetail/292/la-maitresse-d_ecole.html

EN VENTE DANS TOUTES LES LIBRAIRIES ET GRANDES SURFACES.

LES ÉDITEURS RÉUNIS INC.
688, rue Saint-Joseph
Marieville (Québec)
Canada  J3M 1H1
Tél. : 450.460.4438
info@lesediteursreunis.com
http:www.lesediteursreunis.com 

 

 
© lesediteursreunis.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Françoise Boixière


Haut de la page

Administration