Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

25 FÉVRIER 2017 : « DES HERBES FOLLES AUX PLANCHES LIBRES »... UNE LECTURE DE YANNICK PELLETIER, ÉCRIVAIN BRETON, DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE - LA TENTATION DU THÉÂTRE » (LES ÉDITEURS RÉUNIS)


Yannick Pelletier
© Les Têtes

La maîtresse d'école - La tentation du théâtre (tome 2), roman d'Ismène Toussaint :

 DES HERBES FOLLES AUX PLANCHES LIBRES

PAR YANNICK PELLETIER1, ÉCRIVAIN BRETON (25 FÉVRIER 2017)

Dans le second tome de la saga qu’elle consacre à Gabrielle Roy, Ismène Toussaint fait passer son héroïne des grands espaces encore naturels mais déjà cultivés à l’univers clos du théâtre. Ce qui, bien sûr, est la même chose, mais on l’oublie peut-être trop facilement. Native de Bretagne, Ismène partage avec Gabrielle un penchant inné pour la liberté. Le grand écrivain Chateaubriand, né à Saint-Malo en 1768, n’affirmait-il pas que les Bretons ont  horreur « d’obéir » ? Voilà de quoi sont faits les hommes et les femmes dignes du nom : Gabrielle maîtresse d’elle-même et d’école, Jean Frappier, son trop fier amoureux, Roderick Beauchemin, son trop jeune aimant ; mais après tout, le vieil Ulysse d’Homère aurait fait un bon découvreur du jeune Canada ; le shakespearien roi Lear, un sacré trappeur, etc. Personnages de la vie et personnes de fiction se rejoignent bien dans une fraternité douloureuse et chaleureuse, rêveuse et enragée parfois  quand les passions se déchaînent ou que les circonstances qui vous brisent conduisent à rompre les liens.

Je ne raconterai pas l’histoire de Gabrielle Roy, jeune encore et déjà « vieille » d’expérience humaine, de vie. Ismène Toussaint le fait si bien : bellement et justement. C’est que cette vérité d’existence individuelle, l’auteure l’ancre dans la réalité de la vie. Qu’est-ce qu’il faut marcher dans son livre, qu’il y fait froid quand on n'est pas accablé de chaleur, de poussière et de soif ! Qu’il est doux et joyeux d’entendre le sonore français à l’accent si caractéristique, mais attention à l’administration anglaise dont les grandes oreilles traquent la langue des insoumis. Faut se méfier des fonctionnaires, même des fonctionnaires de l’âme comme ce sinistre curé, le père Hébert. Mais il est vrai que nul n’est parfait, ni les petits élèves de Gabrielle, ni leurs parents. La campagne n’est pas idyllique, ni la ville  paradisiaque. Les immigrés sont de pauvres gens, mais pas forcément de gentilles gens. Et dans tout ce tohu-bohu de vie, dans les rocailles de l’égoïsme, sous les orages de la violence, persiste la beauté d’une fleur, d’un chant d’oiseau, d’un beau geste fraternel, d’un simple sourire.

Voilà ce que raconte Ismène Toussaint, avec passion et en toute liberté, sans illusion mais avec espoir. Il faut donner ses chances à la vie, parole de Gabrielle Roy et écriture d’Ismène.

Yannick Pelletier
De Saint-Brieuc, en Bretagne                                          

La Maîtresse d’école, la tentation du théâtre, Ismène Toussaint ; Les Editeurs réunis, 2016

NOTE

1. Yannick Pelletier. Professeur et écrivain breton. Né à Saint-Brieuc (département des Côtes d'Armor), agrégé de lettres classiques et docteur ès lettres, ce professeur de lettres a effectué sa carrière au lycée Henri Avril de Lamballe (même région). Il est l'auteur d'une œuvre considérable sur la Bretagne et sur ceux qui l'ont bâtie : Histoire (Histoire générale de la Bretagne et des Bretons, en collaboration), essais (Thèmes et symboles dans l'œuvre de Louis Guilloux ; Le Mal absolu ; La Bretagne chez Chateaubriand), biographies (Louis Guilloux ; Max Jacob, le Breton errant ; Xavier Grall, immémoriales demeures) ; ouvrages d'art (Enclos paroissiaux de Bretagne ; Les retables bretons ; Mystères de Bretagne), livres picturaux (Alain le Nost, la vie, le peintre, l'œuvre ; Marcel Dirou, L'Énigme). Pour une bibliographie exhaustive, consulter le site Wikipédia (note d'I.T.)

 

 Manitoba, 1929. Après la mystérieuse disparition de Jean, son soupirant, Gabrielle vit les émois d’un premier amour dans les bras de Roderick Beauchemin. Mais voilà qu’une tempête déferle sur la plaine. Confrontée à la solitude et à la dépression, la maîtresse d’école choisit alors de se dévouer entièrement à ses élèves. 

L’année suivante, à l’Institut Provencher pour garçons de Saint-Boniface, la vaillante enseignante se retrouve responsable d’enfants qui comprennent à peine l’anglais, et encore moins le français. Parmi les parents récemment arrivés en sol canadien, le teinturier russe Alexander Volkov complique sa lourde tâche. 

Un soir d’été, bouleversée par la représentation d’une pièce de Shakespeare, Gabrielle tombe de nouveau amoureuse : cette fois, du théâtre. Tout en continuant à écrire dans ses temps libres, elle rejoint une troupe de saltimbanques, puis peaufine son art au sein du sélect Cercle Racine. 

Cette vive passion indispose cependant l’inspecteur des écoles, qui expédie l’institutrice sur l’île de la Petite Poule d’Eau pour calmer ses ardeurs. Surnommée l’île du Diable, cette contrée isolée et presque déserte n’a rien de bien accueillant… Et si cet exil forcé lui réservait quelques surprises, de celles qui rendent les rêves enfin réalisables ?

http://lesediteursreunis.com/cataloguedetail/292/la-maitresse-d_ecole.html

EN VENTE DANS TOUTES LES LIBRAIRIES ET GRANDES SURFACES.
 

LES ÉDITEURS RÉUNIS INC.
688, rue Saint-Joseph
Marieville (Québec)
Canada  J3M 1H1
Tél. : 450.460.4438
info@lesediteursreunis.com
http:www.lesediteursreunis.com 


 
L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

 

 

 

 

 

 

 

 

© Yannick Pelletier - Les Éditeurs Réunis -


Haut de la page

Administration