Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« FRONTENAC » : REVIVEZ LES HEURES GLORIEUSES DU GOUVERNEUR DE LA NOUVELLE-FRANCE AVEC L'HISTORIENNE ÉVA BOYER LE 1ER MAI 2017, À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL


Frontenac

Les Lundis de l'Histoire, animés par M. Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Francaise (APAF), se déroulent chaque mois à la Maison Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest.

Le 1er mai 2017, à 18h 30, l'historienne Éva Boyer1, récipiendaire des Grandes Palmes Montérégiennes,  fera revivre pour vous, par le biais d'une conférence, un grand personnage de l'histoire de la Nouvelle France. La contribution est de 5$.

                                                         FRONTENAC

Ce grand homme, Louis de Buade de Frontenac de Palluau (1622-1698), vient d'une famille où les qualités sont nombreuses : la vaillance, la fidélité au roi, le courage du Midi monté vers le nord de la France.  Il reste le fils et le petit-fils d'un père et d'un grand-père qui ont côtoyé Henri IV, Louis XIII et Louis XIV.

Comme ses aïeux, il s'illustre dans l'armée du roi, dès 1636. Il combat au nord, au sud du royaume de France. Il réussit un mariage des plus singuliers pour ne pas dire étrange.  Toutefois, malgré son train de vie fastueux, il demeure sous les ordres royaux.

Bon chef, bon maréchal de camp, gêné par les dettes et aussi parce que la Nouvelle-France a besoin d'un bon gouverneur, il quitte la France pour deux mandats.

Communiqué de la SSJBM

NOTE

1. Fille d'agriculteurs de Saint-Rémi-de-Napierville (Montérégie, Québec), Thérèse-Éva Boyer est titulaire d'un diplôme en Sciences de l'éducation et enseigne actuellement auprès de jeunes en difficulté. Ayant également effectué des études en agriculture et dans divers autres domaines, elle a été cultivatrice, avicultrice, et a siégé sur plusieurs conseils d'administration, dont celui de l'hôpital et du Cercle des fermières de Chateauguay. Passionnée d'histoire, elle a signé deux ouvrages en collaboration : Les Gens de chez nous (2003) et Le Livre historique de Saint-Rémi 1835-2005 (2006), et a reçu en 2015 les Grandes Palmes Montérégiennes pour l'ensemble de ses activités militantes et patriotiques, menées tant au sein de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM) que de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF). Elle y donne régulièrement des conférences dans le cadre des Lundis de l'Histoire.

 

 

 

 

© Éva Boyer



Haut de la page

Administration