Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

« REGARDS CROISÉS ENTRE AUTEURES » : UNE CHRONIQUE DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, ÉCRIVAINE BRETONNE, SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS » (1999)



Françoise Boixière

 
« REGARDS CROISÉS ENTRE AUTEURES » : UNE CHRONIQUE SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT,  LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS


PAR FRANÇOISE BOIXIÈRE (JUILLET 1999)1

Lorsque j'ai eu entre les mains le livre d'Ismène Toussaint, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy (Éditions Stanké, Montréal),  je me suis dit : « Encore une étude universitaire savante, ponctuée de références compliquées et de mots hermétiques sur un auteur que je ne connais même pas ! ». En France, en effet, seuls quelques initiés ont eu accès à l'œuvre de Gabrielle Roy, son nom, illustre au Canada, étant à peu près inconnu dans nos écoles. Pour preuve, demandez à un étudiant d'évoquer devant vous une célèbre romancière canadienne de langue française, le premier nom qui lui vient à l'esprit est celui d'Antonine Maillet, au mieux, Anne Hébert.

Aussi n'est-ce pas sans une certaine appréhension que je me suis engagée sur ces « chemins secrets », craignant de me perdre assez vite dans leurs détours inextricables. Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, sous un style fluide, vivant, aux accents chaleureux et pleins d'humour, une femme passionnante et passionnée, toute d'esprit et de charme ! Ismène Toussaint a su si bien retracer les espoirs, les ambitions, les réticences, les passions de Gabrielle, que la romancière elle-même n'aurait pas mieux décrit ses pensées les plus intimes et qu'on finit par ne plus trop savoir qui, de Gabrielle ou d'Ismène, rend hommage à sa consœur en littérature. D'auteur, Gabrielle est devenue personnage, prenant sous la plume alerte et magique d'Ismène cette ampleur qui fait la puissance de son œuvre.

Ismène Toussaint a réussi là un magnifique tour de passe-passe : celui de donner l'impression à son lecteur de connaître Gabrielle Roy depuis toujours, sans même avoir eu besoin de lire d'elle une seule ligne. En refermant le livre, on se surprend presque à vouloir adresser une carte de félicitations de France. Mais à qui, au fait, Gabrielle ou Ismène ?


NOTE

1. Née dans un petit village des Côtes d'Armor, près de Saint-Brieuc (Bretagne), Françoise Boixière s'est liée d'amitié avec Ismène Toussaint à l'adolescence : elle était  sa condisciple au lycée et à l'université. Titulaire d'une maîtrise en littérature médiévale française, elle exerce les fonctions de documentaliste au Centre d'Information et d'Orientation de Saint-Brieuc (CIO). Elle a publié de nombreux ouvrages aux Éditions de l'Orée, http://www.l-oree.org : des romans (La Mémoire embaumée, 2006 ; L'Insomnie des abeilles, 2008 ; Le Secret de la buse, 2010), des recueils de poèmes (Des Pas sur le sable - Des rives, suites poétiques, 2002 ; Le Voyage du saumon - Le Chemin du Nord, 2004 ; Un Vent d'étoiles, 2009 ; De Brocéliande à l'Océan-Randonnées poétiques, 2011), des nouvelles et des récits de voyages. D'une grande richesse d'images, ils puisent le plus souvent leur inspiration aux origines mêmes de la nature et dans les mythes fondateurs de la Bretagne, révèlant également une fine connaissance de la psychologie de nos contemporains.  

  
« Near The End Of The World » (Près du Bout du monde), par Peter Van Poehl


 

 

 

 

© Françoise Boixière


Haut de la page

Administration