Photo

ISMÈNE TOUSSAINT

Recherche

 

Dossiers
Biographie 
Divers 
Evénement 
Gabrielle Roy 
Histoire 
Ismène Toussaint 
Jean Jolicoeur 
La Maîtresse d'école, tome 1 
La Maîtresse d'école, tome 2 
Littérature - Poésie - Auteurs 
Louis Riel 
Maison 
Nature 
Recettes 
Santé 
Spiritualité 
Tous les dossiers

Sondage
Aucun Sondage n'est présentement actif
Résultats

Annonces
Aucune
Toutes les annonces...

Liens
LOUIS RIEL  
LA NATION MÉTISSE (site Ismène Toussaint)  
Tous les liens

************

                                            SITES D'ISMÈNE TOUSSAINT

LA NATION MÉTISSE (CANADA)

http://ismenetoussaint.ca

LOUIS RIEL, CHEF MÉTIS (1844-1885)

http://www.louisriel.org  - http://www.louisriel.net 

Lire l'article complet
 
5 OCTOBRE 2016 - PARUTION DE LA SUITE TANT ATTENDUE DE « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT : « LA TENTATION DU THÉÂTRE » (TOME 2, LES ÉDITEURS RÉUNIS, QUÉBEC)

5 OCTOBRE 2016 : PARUTION DE LA SUITE TANT ATTENDUE DE
LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT

 (TOME 2 : « LA TENTATION DU THÉÂTRE »  (LES ÉDITEURS RÉUNIS, QUÉBEC)

Manitoba, 1929. Après la mystérieuse disparition de Jean, son soupirant, Gabrielle vit les émois d’un premier amour dans les bras de Roderick Beauchemin. Mais voilà qu’une tempête déferle sur la plaine. Confrontée à la solitude et à la dépression, la maîtresse d’école choisit alors de se dévouer entièrement à ses élèves. 

L’année suivante, à l’Institut Provencher pour garçons de Saint-Boniface, la vaillante enseignante se retrouve responsable d’enfants qui comprennent à peine l’anglais, et encore moins le français. Parmi les parents récemment arrivés en sol canadien, le teinturier russe Alexander Volkov complique sa lourde tâche. 

Un soir d’été, bouleversée par la représentation d’une pièce de Shakespeare, Gabrielle tombe de nouveau amoureuse : cette fois, du théâtre. Tout en continuant à écrire dans ses temps libres, elle rejoint une troupe de saltimbanques, puis peaufine son art au sein du sélect Cercle Racine. 

Cette vive passion indispose cependant l’inspecteur des écoles, qui expédie l’institutrice sur l’île de la Petite Poule d’Eau pour calmer ses ardeurs. Surnommée l’île du Diable, cette contrée isolée et presque déserte n’a rien de bien accueillant… Et si cet exil forcé lui réservait quelques surprises, de celles qui rendent les rêves enfin réalisables ?

L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
« LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » TANT ATTENDUE SERA AU SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL... LE 18 NOVEMBRE 2016, ISMÈNE TOUSSAINT SIGNERA LE SECOND TOME DE SON ROMAN, INTITULÉ « LA TENTATION DU THÉÂTRE » (LES ÉDITEURS RÉUNIS, QUÉBEC)

 Ismène Toussaint aura le plaisir d'accueillir les lecteurs et lectrices amis de La Maîtresse d'école le vendredi 18 novembre 2016, de 14h30 à 16h30, au Salon du Livre de Montréal, sis Place Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière Ouest (métro Bonaventure). Rendez-vous au kiosque numéro 333 des Éditeurs Réunis (LÉR) pour votre dédicace du second tome de son roman, intitulé «La tentation du théâtre», et pour votre remise de signet. Bonne visite !


L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
10-16 OCTOBRE 2016 : « LA TENTATION DU THÉÂTRE », LE SECOND TOME DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », EN TÊTE DU PARMARÈS GASPARD DES MEILLEURES VENTES AU CANADA FRANCOPHONE...

                     

Les Éditeurs Réunis ont la fierté de vous annoncer que le second tome du roman d'Ismène Toussaint, La Maîtresse d'école,  intitulé « La tentation du théâtre », est en tête du palmarès Gaspard des meilleures ventes de la semaine du 10 du 16 octobre 2016. Cette information a été publiée le 22 octobre dans le Cahier «Livres» du quotidien national Le Devoir (p. 3).

Nous souhaitons à tous les lecteurs et lectrices d'heureux moments en compagnie de Gabrielle, devenue l'une de leurs héroïnes favorites.

L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
AUTOMNE 2016 : UNE PROMOTION DE PRESTIGE POUR LE SECOND TOME DE «LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » : « LA TENTATION DU THÉÂTRE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS, QUÉBEC)

                                                                         

Les Éditeurs Réunis ont le plaisir de vous informer que le second tome de La Maîtresse d'école (La tentation du théâtre), roman d'Ismène Toussaint, fera partie d'une publicité pleine page dans le magazine populaire La Semaine du 11 novembre 2016. Il sera aussi dans le catalogue de Noël des librairies Martin, dans le Vivre Mieux du Walmart en succursales dès le 7 novembre, et dans la circulaire de Noël de la chaîne de librairies Renaud-Bray. Enfin, une publicité est prévue sur la page Facebook des Éditeurs réunis le jeudi 20 octobre.    


L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE

Blason modernisé des Toussaint

ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE

 PAR L'ASSOCIATION DES ÉCRIVAINS FRANCOPHONES DE L'OUEST CANADIEN

Née à Saint-Brieuc, en Bretagne, Ismène Toussaint écrit et publie dans des journaux depuis son plus jeune âge. Après des études de lettres à l’Université de Rennes II Haute-Bretagne et un séjour de recherches à Paris, elle enseigne le français deux ans durant dans  un lycée-collège de sa ville natale, puis devient journaliste, chroniqueuse littéraire et artistique, enfin chef de rédaction d’un hebdomadaire régional, La Liberté.

En 1989 et 1991, lauréate d’un concours de recherche organisé par le Ministère des Affaires étrangères (France) et le Conseil international des Études canadiennes (CIEC), en collaboration avec le Centre culturel canadien de Paris, elle part au Manitoba (province centrale du Canada) effectuer un doctorat de lettres françaises, québécoises et canadiennes-françaises sur L’Homme et la nature dans l’œuvre de Gabrielle Roy.

Cliquez sur le lien ci-après pour lire l'article au complet.

Lire l'article complet
 
ROMANS D'ISMÈNE TOUSSAINT
 
 
19 AOÛT 2015 : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » FAIT SA RENTRÉE LITTÉRAIRE... PARUTION DU PREMIER TOME DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT CHEZ LES ÉDITEURS RÉUNIS (QUÉBEC ET CANADA)

 Manitoba, 1928. Gabrielle atteint l’âge où elle doit choisir un métier pour gagner sa vie et satisfaire aux exigences de la modeste famille dont elle est la benjamine. Comme ses sœurs aînées, elle se tourne vers l’enseignement, bien que son talent artistique en voudrait autrement.

Ainsi entame-t-elle sa formation à l’École normale anglaise, un milieu intimidant pour la jeune Canadienne française. Malgré sa bonne maîtrise de la langue de Shakespeare, son acharnement au travail, sa gentillesse contagieuse et son espièglerie, il lui faudra lutter pour s’attirer le respect de ses consœurs.

Son diplôme en main, Gabrielle accepte des contrats dans différentes communautés, faisant la rencontre d’élèves qui occuperont pour toujours une place dans son coeur. Alors qu’elle apprend les rouages de la profession, elle se fait courtiser par des hommes, certains plus séduisants que d’autres, mais en cette époque de conventions strictes, la jeune femme fantasque devra parfois choisir entre l'amour, la raison et son désir d'indépendance.

Lire l'article complet
 
********************
 
 
« ISMÈNE TOUSSAINT : JOURNALISTE, UNIVERSITAIRE ET « MANITOBANIAQUE » - LA PASSION DU MANITOBA », PAR LAURENT GIMENEZ, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE (1990)

Ismène Toussaint                                                         
Ismène Toussaint                        Silo à grains                                            Larry Robinson
 

« J'ai deux passions ici : les élévateurs à grains et Larry Robinson »

Ismène Toussaint à Laurent Gimenez (page-couverture de La Liberté, 5-11 octobre 1990)

 ISMÈNE TOUSSAINT : JOURNALISTE, UNIVERSITAIRE ET
« MANITOBANIAQUE »


LA PASSION DU MANITOBA

PAR LAURENT GIMENEZ, LA LIBERTÉ (1990)

Tout a commencé en France par la lecture d'un ouvrage peu connu de Gabrielle Roy : La Montagne secrète. Aujourd'hui, Ismène Toussaint réside à Saint-Boniface et vit un amour fou avec le Manitoba.

Une petite jeune femme toute vive dans une petite maison au coin de la rue Desmeurons. Une gorgée de thé rapidement avalée puis, la parole rapide et les yeux brillants, Ismène Toussaint raconte sa passion : le Manitoba.

Lire l'article complet
 
*************

                                           AUTRES OUVRAGES D'ISMÈNE TOUSSAINT

 
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (1999)

          Les Chemins secrets de Gabrielle Roy - ISMENE TOUSSAINT           

     LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY
  TÉMOINS D’OCCASIONS

TÉMOIGNAGES ET ESSAI (PRÉFACE D’ALAIN STANKÉ)

Gabrielle Roy est l’une des plus grandes figures de la littérature canadienne-française. Son œuvre est immense. De 1945 jusqu’à sa mort, survenue en 1983, elle a écrit des ouvrages qui se sont imposés d’emblée comme des chefs-d’œuvre : Bonheur d’occasion, Alexandre Chenevert, La Montagne secrète et plusieurs autres. Bien qu’ils soient lus largement, il y a eu peu d’essais sur ses livres. La richesse de leur contenu, loin de s’épuiser, laisse au chercheur le loisir de parcourir Les Chemins secrets de Gabrielle Roy.

Le travail d’Ismène Toussaint nous livre ici quelques clefs pour comprendre l’œuvre et la femme. En vraie journaliste, elle est allée sur place, au Manitoba, rencontrer celles et ceux qui ont connu Gabrielle Roy : sa famille, ses amis, ses camarades de classe, etc. Tous ces gens qui ont d’une manière ou d’une autre, inspiré à cet auteur des personnages, des histoires. Tous ces témoignages rendent compte fidèlement de la femme, celle qui est demeurée dans l’ombre pour laisser la place à l’écrivain.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2004)

Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy - ISMENE TOUSSAINT     

LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY
TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC

TÉMOIGNAGES ET ESSAI (PRÉFACE DU Pr RÉGINALD HAMEL)

Après le succès des Chemins secrets de Gabrielle Roy - Témoins d'occasions, qui nous dévoilaient le parcours de la romancière dans son Manitoba natal, c'est au Québec que l'auteure a rassemblé un florilège de témoignages troublants sur la période, fertile et douloureuse, de son accession à a renommée littéraire.

De sa gouvernante à son dernier éditeur, en passant par son premier employeur, ses amis intimes, des écrivains, des enseignants, des artistes, une quarantaine de personnes nous livrent ici le récit de leurs relations tantôt sereines, tantôt tumultueuses avec Gabrielle Roy. Leurs souvenirs et leurs confidences nous révèlent un autre visage de la femme de lettres, à la fois familier et inconnu, différent du précédent ouvrage.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DE LANCTÔT ÉDITEUR, MONTRÉAL : « GABRIELLE ROY ET LE NATIONALISME QUÉBÉCOIS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2006)
Gabrielle Roy et nationalisme québécois
 
 
 
 
GABRIELLE ROY ET LE NATIONALISME QUÉBÉCOIS

Tout au long de son existence, Gabrielle Roy a entretenu avec le Québec des rapports ambivalents. Ses oeuvres révèlent en effet les sentiments contradictoires – entre l’amour et la rancoeur – qu’elle a éprouvés de manière passionnelle à l’égard de ce pays qui, tel le masque de Janus, présentait tour à tour pour elle un aspect accueillant, bienveillant, riche de promesses, et un autre fermé, hostile, divisé.

Avec une tendance à mythifier son parcours, quitte à inventer pour justifier ses actes, cette adoratrice du Québec de ses ancêtres assimilait paradoxalement l’indépendance du pays québécois à l’autoritarisme et à la privation de liberté. S’élevant contre les lois 63 et 101, approuvant les politiques de Pierre Elliott Trudeau et ridiculisant René Lévesque, elle s’attirait sans discernement les foudres de veules plumitifs qui pratiquaient contre son œuvre la trop facile politique du dénigrement et la lâche conspiration du silence.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : COLLABORATION D'ISMÈNE TOUSSAINT À L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA 2000

Image de couverture Les Éditions internationales Alain Stanké (Montréal) ont le plaisir de vous informer que l'histoire de La Littérature d'expression française dans l'Ouest canadien – Trois siècles d’écriture, ainsi que les biographies d'une dizaine d'auteurs (Maurice Constantin-Weyer, Donatien Frémont, Gérard Tougas, Louis Riel, Georges Bugnet, Jean Féron, Pierre Falcon, Annette Saint-Pierre, Roger Léveillé, Rossel Vien, Henri Bergeron, Gabrielle Roy, Marie-Anna Roy) et de personnages historiques manitobains (Georges Forest, Jean-Louis Riel), viennent de faire pour la première fois leur entrée dans un ouvrage d'envergure : L'Encyclopédie du Canada 2000. Cette initiative est due à la plume d'un de nos auteurs, Ismène Toussaint.

Lire l'article complet
 
« LA LITTÉRATURE D'EXPRESSION FRANÇAISE DANS L'OUEST CANADIEN – TROIS SIÈCLES D'ÉCRITURE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA 2000 ET REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL (PRIX ANDRÉ-LAURENDEAU)

LA LITTÉRATURE D'EXPRESSION FRANÇAISE DANS L'OUEST CANADIEN – TROIS SIÈCLES D'ÉCRITURE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2000)1

J'ai des racines dans la plaine
J'ai toutes ses rengaines
Dans le sang

Daniel Lavoie (Jour de Plaine, chanson manitobaine, 1990)

La littérature francophone de l'Ouest est une jeune littérature. Née sur les bords de la rivière Rouge vers la fin des années 1730, elle a grandi à l'ombre des cathédrales de Saint-Boniface (Manitoba), la capitale francophone, et à la lumière d'immenses espaces propices à l'inspiration et au développement de la vie intérieure.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LES RÉFUGIÉS » , ROMAN HISTORIQUE DE SIR ARTHUR CONAN DOYLE - TRADUCTION ET ADAPTATION D'ISMÈNE TOUSSAINT (2003)

                                          
LES RÉFUGIÉS

                                                  PAR SIR ARTHUR CONAN DOYLE
                                       (TRADUIT DE L'ANGLAIS PAR ISMÈNE TOUSSAINT)

Amory de Catinat, jeune officier des Gardes du roi Louis XIV, est amoureux de la fille d’un riche marchand de drap huguenot. Mais la Révocation de l’Édit de Nantes, en chassant les protestants hors de France, fait du militaire l’ennemi des deux femmes les plus puissantes du pays, Madame de Montespan, favorite du Roi, et sa rivale, Madame de Maintenon, ce qui le contraint de s’enfuir en Nouvelle-France avec sa fiancée et ses amis.

Parvenus à destination, poursuivis par un jésuite acharné à leur perte et par les redoutables Iroquois, les héros de cette saga connaissent de multiples aventures. Sur fond historique, personnages réels et romanesques de France et de Nouvelle-France se côtoient en un incessant chassé-croisé. Intrigues amoureuses, batailles, enlèvements, emprisonnements, fuites et poursuites éperdues, naufrage, prise de fort, rien ne manque dans ce récit épique, mené sur un rythme haletant, riche en rebondissements inattendus et en dialogues savoureux.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LOUIS RIEL, LE BISON DE CRISTAL », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2000)


LOUIS RIEL, LE BISON DE CRISTAL, PAR ISMÈNE TOUSSAINT
Hommage à Louis Riel à l’occasion du 115e anniversaire de son exécution

Ce reportage historique nous fait découvrir un bâtisseur, un chef de gouvernement, un écrivain méconnu. Victime d’une machination destinée à déposséder les Métis de leurs terres au profit des barons du rail et des affairistes, qui feront finalement main basse sur l’Ouest canadien, Louis Riel, était bien plus que le fondateur du Manitoba ou encore un prophète un peu illuminé. Il s’agissait d’un visionnaire qui rêvait de fraternité entre les peuples fondateurs du pays.

À une époque charnière, tel le puissant bison des Plaines, il lui fallut affronter les adversaires des Métis et des francophones. Mais pris en étau entre le pouvoir ecclésiastique et celui des politiciens, avec sa sensibilité exacerbée de Métis et de poète, il devint un élément aussi fragile que du cristal ballotté par les remous de l’Histoire et paya de sa vie son rêve inachevé.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL : « LOUIS RIEL, JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (2005)

 

LOUIS RIEL : JOURNAUX DE GUERRE ET DE PRISON
(PRÉSENTATION, NOTES ET CHRONOLOGIE MÉTISSE 1604-2006 PAR ISMÈNE TOUSSAINT)

Une grande épopée de l’Ouest canadien revit dans ce livre dont le héros, Louis Riel, fut exécuté arbitrairement au nom d’un ultranationalisme qui a déshonoré à tout jamais ses pratiquants.

Le Journal de guerre en est un de combat, mais aussi un recueil de réflexions intimes sur la pensée de l’homme politique, sur les événements de sa vie, et surtout sur les Métis, son peuple dépossédé. Il se compose aussi de rêveries, de visions, de prémonitions. Les faits historiques y côtoient une dimension imaginaire confinant à la voyance puisqu’une partie de ses prophéties s’est déjà réalisée. En effet, le 8 mai 2005, une union entre les Métis canadiens français de l’Ouest et une partie appréciable de ceux de l’Est du Canada était conclue.

Comme les dernières lettres des condamnés à la peine capitale, le Journal de prison tente d’apprivoiser la mort. Riel y développe toutes ses oppositions intimes, son mysticisme romantique sur les entités supérieures et l’au-delà. On y ressent aussi la grande solitude des combattants qui doutent encore. Dans ces deux journaux, les notes de l’auteure sont comme des miroirs mettant en valeur avec maints détails les tenants et les aboutissants d’un des chapitres cardinaux de l’histoire du Canada et du Québec.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DES ÉDITIONS CORNAC, QUÉBEC - « GABRIEL DUMONT : SOUVENIRS DE RÉSISTANCE D'UN IMMORTEL DE L'OUEST », PAR ISMÈNE TOUSSAINT ET DENIS COMBET (2009)

  GABRIEL DUMONT : SOUVENIRS DE RÉSISTANCE D'UN IMMORTEL DE L'OUEST, PAR ISMÈNE TOUSSAINT ET DENIS COMBET

La résistance de 1885 dans l’Ouest telle que vous ne l’avez jamais lue ! Plongez dans l’univers de Gabriel Dumont (1837-1906) et découvrez ce héros métis et frère d’armes de Louis Riel !

Grand chef métis, Gabriel Dumont n’a pas seulement été un fin stratège, mais aussi, comme le rapportent des articles de journaux et de la correspondance inédits, le porte-parole de son peuple sur de nombreuses tribunes et auprès des plus hautes personnalités québécoises. En 1888, soit trois ans après la défaite de Batoche et l’assassinat politique de Riel en Saskatchewan, il a décidé de sortir de l’ombre pour rétablir la vérité sur les origines de la révolte métisse, le vol des terres autochtones par le gouvernement, le déroulement des hostilités, la personnalité controversée de son ami Louis Riel, de même que sur son propre rôle dans l’organisation du soulèvement.

Lire l'article complet
 
11 MAI 2009 - « ISMÈNE TOUSSAINT, ÉCRIVAIN » : ALLOCUTION DE M. YVES SAINT-DENIS, PRÉSIDENT DE LA SECTION LUDGER-DUVERNAY DE LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL


Portrait de Ludger Duvernay par Jean-Baptiste Roy-Audy (1832)

ISMÈNE TOUSSAINT, ÉCRIVAIN1

ALLOCUTION DE M. YVES SAINT-DENIS, PRÉSIDENT DE LA SECTION LUDGER-DUVERNAY2 DE LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL (SSJBM, 11 MAI 2009)

« Il y a déjà près de vingt ans, une jeune femme bretonne arrivait au pays et, à l’instar des La Vérendrye3, se lançait à la découverte de l’Ouest. Le Manitoba français et métis, voire toutes les vastes Prairies, seront les grands bénéficiaires de l’œuvre d’Ismène Toussaint. Cette intellectuelle de haut calibre nous a habitués à de beaux et passionnants ouvrages littéraires et historiques. Donnons-en simplement en preuve ses trois Gabrielle Roy et ses deux Louis Riel, qui seront bientôt trois, eux aussi, avec le Louis Riel et le Québec à paraître. Mentionnons Les Chemins secrets de Gabrielle Roy (1999), Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy (2004), Gabrielle Roy et le nationalisme québécois (2006), Louis Riel, le Bison de cristal (2000), Louis Riel, Journaux de guerre et de prison (2005). Tous ont été des succès de librairie et lui ont valu des bourses, des prix ou des distinctions.

Lire l'article complet
 
COMMUNIQUÉ DE PRESSE, MONTRÉAL, JANVIER 2009 : LOUIS RIEL HONORÉ AUX ÉTATS-UNIS PAR LE BIAIS D’UN DE SES ENFANTS SPIRITUELS, L’AUTEURE ISMÈNE TOUSSAINT

  LOUIS RIEL HONORÉ AUX ÉTATS-UNIS PAR LE BIAIS D’UN DE SES ENFANTS SPIRITUELS, L’AUTEURE ISMÈNE TOUSSAINT

Communiqué, 23 janvier 2009 - Les éditeurs montréalais de Mme Ismène Toussaint1 tiennent à adresser leurs félicitations à cette auteure dont les ouvrages, Louis Riel, le Bison de cristal (Stanké, 2000) et Louis Riel, Journaux de guerre et de prison, suivis de chronologie métisse 1604-2006 (Stanké, 2005), ont été récemment plébiscités par la prestigieuse History Cooperative aux États-Unis.

Lire l'article complet
 
ANNONCE DE LA REMISE DU PRIX ANDRÉ-LAURENDEAU À MME ISMÈNE TOUSSAINT PAR LA REVUE L'ACTION NATIONALE, LE 30 MAI 2002 À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU QUÉBEC (MONTRÉAL)

LA REVUE L’ACTION NATIONALE, LA LIGUE D’ACTION NATIONALE DU QUÉBEC ET LES ÉDITIONS INTERNATIONALES ALAIN STANKÉ VOUS PRIENT DE BIEN VOULOIR HONORER DE VOTRE PRÉSENCE LA CÉRÉMONIE DE REMISE DU

PRIX ANDRÉ-LAURENDEAU

À MADAME ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE, qui se déroulera le 30 juin 2002 à la Bibliothèque Nationale du Québec, 1700 rue Saint-Denis, à Montréal, entre 17h45 et 19h45.

Créé en hommage à André Laurendeau (1912-1968), journaliste, écrivain, directeur de la revue L’Action Nationale, chef provincial du Bloc populaire (1942) et député de Laurier à l’Assemblée législative (1944-1948), ce prestigieux prix journalistique et littéraire est décerné chaque année aux meilleurs articles parus au pays.

Cette année, le jury a choisi de récompenser Mme Ismène Toussaint pour la qualité, l’originalité et la pertinence de son article « La Littérature d’expression française dans l’Ouest canadien – Trois siècles d’écriture », paru dans L’Encyclopédie du Canada 2000 (Éditions Stanké, Montréal) et dans la revue L’Action Nationale du mois de juin 2001.

Lire l'article complet
 
DISCOURS DE RÉCEPTION DU PRIX ANDRÉ-LAURENDEAU À LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU QUÉBEC À MONTRÉAL, LE 30 MAI 2002, PAR ISMÈNE TOUSSAINT

           DISCOURS DE RÉCEPTION DU PRIX ANDRÉ-LAURENDEAU1 À LA    BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DU QUÉBEC À MONTRÉAL, LE 30 MAI 2002 

POUR L'ARTICLE « LA LITTÉRATURE D'EXPRESSION FRANÇAISE DANS L'OUEST CANADIEN - TROIS SIÈCLES D'ÉCRITURE » PARU DANS L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA 2000, AUX ÉDITIONS STANKÉ, ET DANS LA REVUE L'ACTION NATIONALE, EN JUIN 20012

PAR ISMÈNE TOUSSAINT

Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

Il fait toujours plaisir de voir son travail reconnu, mais je m'empresse d'offrir cette distinction au nom prestigieux à mes « pères », là-bas dans l'Ouest : Louis Riel, dont on oublie trop souvent l'écrivain qu'il fut ; Gabriel Dumont, chasseur de bisons, épistolier, ancien président des Territoires du Nord-Ouest, et quelques autres. Je m'empresse de l'offrir aussi à la communauté franco-manitobaine et métisse, qui a été informée cette semaine par les médias de Winnipeg et de Saint-Boniface de la mention dont vous m'honorez ce soir.

Lire l'article complet
 
SEMAINE DU 14 AU 20 DÉCEMBRE 2015 : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, EN TÊTE DES VENTES DU CLUB QUÉBEC LOISIRS, DANS LA CATÉGORIE «ROMANS HISTORIQUES»

                                                                 

Le 16 décembre 2015 - Les Éditeurs Réunis ont le grand plaisir de vous annoncer que le roman d'Ismène Toussaint, La Maîtresse d'école, est arrivé en tête de liste des ventes du club Québec Loisirs la semaine du 14 au 20 décembre 2015, dans la catégorie « Romans historiques ».

Ce dernier avait été sélectionné le mois dernier pour figurer dans le Catalogue de Noël de ce prestigieux club de lecture, à la rubrique « Romans historiques - Exclusivité coup de cœur - Nouveauté (référence 201102)», qui est également consultable en ligne : www.quebecloisirs.com

Nous remercions les acheteurs et les lecteurs de ce livre en leur renouvelant nos souhaits de joyeuses fêtes et de bonne année 2016.

Lire l'article complet
 
DÉCEMBRE 2015 : LE ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » (LES ÉDITEURS RÉUNIS), DEUXIÈME MEILLEURE VENTE DU CLUB « QUÉBEC LOISIRS » DANS LA CATÉGORIE «ROMANS HISTORIQUES»...

                                 

Le 1er décembre 2015 - Les Éditeurs Réunis sont heureux de vous informer que le roman d'Ismène Toussaint, La Maîtresse d'école, est actuellement la seconde « meilleure vente » du club Québec Loisirs dans la catégorie «Romans historiques».

Celui-ci avait été sélectionné le mois dernier pour figurer dans le Catalogue de Noël de ce prestigieux club de lecture, à la rubrique « Romans historiques - Exclusivité coup de cœur - Nouveauté (référence 201102) », qui est également consultable en ligne :
www.quebecloisirs.com

La Maîtresse d'école : le roman que bien des lecteurs seront heureux de trouver dans leur bas le matin de Noël... Joyeuses fêtes à tous !


L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
16 NOVEMBRE 2015, À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL : LORS DE LA COMMÉMORATION LOUIS-RIEL, L'ASSEMBLÉE DES PATRIOTES DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE DÉCERNE LA MÉDAILLE DU PATRIOTE À L'AUTEURE ISMÈNE TOUSSAINT


© ssjb.com

Lors de la commémoration Louis-Riel qui se déroulait le 16 novembre 2015 dans le cadre des Lundis de l'Histoire, à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), l'auteure Ismène Toussaint s'est vu décerner la Médaille du Patriote par le directoire de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF).

Monté sur ruban aux couleurs des Patriotes de 1837-1838 (vert, blanc et rouge), ce médaillon doré à fond bleu rehaussé de fleurs de lys, honore « les personnes qui véhiculent l'histoire des Patriotes et celle de leurs ancêtres ». Il s'agit d'une distinction rare, puisque seules sept d'entre elles l'ont reçue à ce jour depuis la fondation de l'APAF en 2010.

Lire l'article complet
 
« LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » AU SALON DU LIVRE DE MONTRÉAL... ISMÈNE TOUSSAINT DÉDICACERA SON ROMAN LE 20 NOVEMBRE 2015


© images6.livreshebdo.fr

Ismène Toussaint informe ses amis, ses correspondants et ses aimables lecteurs (et lectrices) qu'elle dédicacera avec plaisir leur exemplaire de son roman, La Maîtresse d'école, lors du Salon du Livre de Montréal, le 20 novembre 2015, de 14 h à 16 h. Celui-ci se déroulera au Centre Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière Ouest (métro Bonaventure). Kiosque des Éditeurs Réunis : 516 J - distributeur Prologue. Un joli signet leur sera remis à cette occasion. Bon salon !



L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
DÉCEMBRE 2015 : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS), DANS LE CATALOGUE DE NOËL DU PRESTIGIEUX CLUB DE LECTURE « QUÉBEC LOISIRS »...

                                                                                        

Le 9 novembre 2015 - Les Éditeurs Réunis ont la fierté de vous annoncer que La Maîtresse d'école, roman d'Ismène Toussaint, a été sélectionné par le prestigieux club de lecture Québec Loisirs. Il figure sous une couverture différente de la nôtre dans son Catalogue de Noël du mois de décembre 2015, à la rubrique « Romans historiques - Exclusivité coup de cœur - Nouveauté (référence 201102) », qui est également consultable en ligne, www.quebecloisirs.com Un beau cadeau à offrir à l'un de vos proches...

Nous vous souhaitons une bonne lecture, ainsi que de joyeuses fêtes de fin d'année.


L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
1ER NOVEMBRE 2015 : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » RÉCOLTE DES BONS POINTS... LE ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT DANS LE PALMARÈS DES MEILLEURES VENTES FRANCOPHONES

 
© 2.bp.blogspot.com

Le 1er novembre 2015 - Les Éditeurs Réunis ont la joie de vous faire part que La Maîtresse d'école, roman d'Ismène Toussaint, s'est classé parmi les « 100 meilleures ventes francophones »  des librairies Martin à la rentrée littéraire (document de la succursale de Joliette, région de Lanaudière). En outre, il s'est inscrit au palmarès des meilleures ventes dans de nombreuses grandes surfaces, dont la chaîne des Pharmacies Jean-Coutu.

Enfin, il fait partie des choix de la rédaction de la revue Libraires, rubrique « Littérature québécoise - Les libraires craquent! » (Montréal, numéro 91, novembre-décembre 2015). « Un gage d'excellence », selon M. Robin Kowalczyk, directeur d'édition chez Les Éditeurs Réunis. 

 
L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
OCTOBRE 2015 : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » EN CAMPAGNE... LES ÉDITEURS RÉUNIS POURSUIVENT LA PROMOTION EN GRAND DU ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT SUR LES JEUNES ANNÉES DE GABRIELLE ROY



L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Le 21 octobre 2015 - Les Éditeurs Réunis ont le plaisir de vous informer que La Maîtresse d'école, roman d'Ismène Toussaint, fera l'objet d'une offensive publicitaire, qui prendra la forme de panneaux lumineux affichés dans plusieurs succursales de la librairie Renaud-Bray, ainsi que d'une publicité dans la circulaire de la librairie Martin, à Joliette (Lanaudière). De plus, il bénéficiera d'une importante visibilité à La Maison de la presse internationale (les librairies de l'aéroport de Montréal).

Nous espérons que cette promotion réjouira les yeux et vous souhaitons une agréable lecture.

Lire l'article complet
 
********************

          ARTICLES D'ISMÈNE TOUSSAINT SUR GABRIELLE  ET MARIE-ANNA ROY

Lire l'article complet
 
« GABRIELLE ROY ET ISMÈNE TOUSSAINT : DE LA DIFFICULTÉ DE CONCILIER DEUX MONDES… », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LE ROND-POINT DES SCIENCES HUMAINES, MONTRÉAL (2004)

                                                                  
« Bouleaux blancs », par Diane Trottier                                                    Lac Brome, Québec

L'essai
qui suit met en cause une romancière d'origine manitobaine mais de parents québécois et une essayiste d'origine bretonne qui a vécu aussi au Manitoba. Comme Gabrielle Roy, l'essayiste a quitté cette province de l'Ouest pour venir habiter le Québec. L'auteure de cet essai tente de résoudre la difficulté de concilier deux mondes. Par son contact intime avec l'œuvre de Gabrielle Roy et ses nombreuses rencontres avec ceux et celles qui ont côtoyé l'écrivaine, l'essayiste se prolonge dans la romancière tout en se regardant elle-même. Bref, c'est à la fois une rencontre et un regard sur l'autre et sur elle-même. Voici comment cette rencontre et ce regard se sont rejoints.

Extrait d'un témoin d'occasions au Québec :

« Gabrielle Roy était une visionnaire ou une «voyante» à la manière d'Arthur Rimbaud. À Petite-Rivière-Saint-François, elle apercevait le Manitoba au-dessus du fleuve, dans les nuages, par-delà les montagnes, un peu partout autour d'elle. Elle refaisait le paysage natal, le défaisait à nouveau, puis le recomposait. Ainsi Altamont est-il devenu un village de rêve, un village fantôme... » (Lettre d'Henri Bergeron à Ismène Toussaint, 11 février 1999, citée dans Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy. Témoins d'occasions au Québec).

Bruno Deshaies, directeur du Rond-Point des Sciences Humaines
Montréal, 26 novembre 2004

GABRIELLE ROY ET ISMÈNE TOUSSAINT : DE LA DIFFICULTÉ DE CONCILIER DEUX MONDES…

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LE ROND-POINT DES SCIENCES HUMAINES (2004)1

Lire l'article complet
 
« LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC », ARGUMENTAIRE D'ISMÈNE TOUSSAINT, ÉDITIONS STANKÉ/QUEBECOR MEDIA, MONTRÉAL (2003)


Gabrielle Roy en 1979 (70 ans)
© Yusuf Karsh, photographe

                        LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY
                                               TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC

                                          ARGUMENTAIRE D'ISMÈNE TOUSSAINT (2003)

Dans son premier ouvrage consacré au célèbre écrivain, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions, l’auteur avait donné pour la première fois aux «petites gens de l’Ouest» l’occasion de s’exprimer sur une héroïne manitobaine et québécoise : la famille de la romancière, ses camarades de classe, ses collègues de travail, ses compagnons de théâtre, ses amis, ses amis reniés, ses relations, etc.

C’est au Québec que l’auteur nous entraîne cette fois-ci. Après un ultime voyage au Manitoba, elle a sillonné Montréal et Saint-Henri, Rawdon, Percé, Québec et Petite-Rivière-Saint-François, en quête de nouveaux témoins de la vie de Gabrielle Roy.

Lire l'article complet
 
« L'ŒUVRE DE GABRIELLE ROY : ENTRE UN MANITOBA MYTHIQUE ET UN QUÉBEC INCERTAIN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL (2002)

L'ŒUVRE DE GABRIELLE ROY : ENTRE UN MANITOBA MYTHIQUE ET UN QUÉBEC INCERTAIN1

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ACTION NATIONALE (2002)

À l'occasion du vingtième anniversaire de la publication du dernier roman de Gabrielle Roy, De quoi t'ennuies-tu, Éveline ? (1982), le professeur Paul Socken, de l'Université de Waterloo (Ontario), a soumis Ismène Toussaint à un questionnaire qui tente de faire le point sur la vie et l’œuvre de l’écrivain.

Lire l'article complet
 
« LA MAISON DE GABRIELLE ROY : UN NAVIRE EN DÉTRESSE DANS LA PLAINE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, SITE INTERNET QUEBEC UN PAYS (2001)

                                                                                   
                                             La maison de Gabrielle Roy au début du XXe siècle

(Texte commandité en 2001 par la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal pour le lancement d’une souscription nationale au Québec, en faveur du rachat de la maison de Gabrielle Roy, au Manitoba)

LA MAISON DE GABRIELLE ROY : UN NAVIRE EN DÉTRESSE DANS LA PLAINE1

UN S.O.S DE NOS FRÈRES ET SŒURS FRANCO-MANITOBAINS

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, SITE QUÉBEC UN PAYS (2001)2

Avec ses trois petits pommiers en fleurs, sa colonnade toute blanche aux allures de temple grec et sa lucarne d'où l'on aperçoit le ciel bleu filer des nuages très beaux, très blancs, la maison de Gabrielle Roy, qui fit naguère l'enchantement de ses habitants, lance aujourd'hui un véritable appel de détresse. Construit il y a un siècle au carrefour des immenses espaces manitobains et de Saint-Boniface, la capitale des francophones de l'Ouest, le beau navire à bord duquel la romancière enfant sillonnait l'infinie plaine-mer du rêve, résistera-t-il encore longtemps aux assauts du temps, de la tempête et des ennemis de la francophonie ?

Lire l'article complet
 
« GABRIELLE ROY, UN CŒUR MULTIPLE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT - CONFÉRENCE PARUE DANS LA REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL (2001)


© Alain Stanké

GABRIELLE ROY, UN CŒUR MULTIPLE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ACTION NATIONALE (2001)

À la mémoire d'Albert Le Grand (1916-1976), fondateur des études canadiennes-françaises en France1

Communication effectuée le 23 janvier 2000 à la Maison Justine-Lacoste, Outremont (Québec). Les coordinateurs en étaient M. Henri Bergeron (1925-2000)2, ancien annonceur à Radio-Canada, sa sœur, Mme Liliane Le Grand-Bergeron, et Mme Suzanne Lalonde, responsable de l'établissement. L’article extrait de cette conférence a été publié dans la revue L’Action Nationale (Montréal) du mois de juin 2001.

PRÉSENTATION D'HENRI BERGERON

Lire l'article complet
 
« GABRIELLE ROY », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)

 
Gabrielle Roy en 1945 (36 ans)

                                                         GABRIELLE ROY 

                               PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Gabrielle Roy, auteure (Saint-Boniface, Manitoba, 22 mars 1909-Québec, 13 juillet 1983). Petite-fille de pionniers québécois, benjamine d'une famille de onze enfants. Selon des témoins encore vivants, elle se met très tôt à écrire sous l'influence de son père, un agent de colonisation, de sa mère et de sa sœur Marie-Anna qui lui transmettent leur don de conteurs. En dépit d'une enfance marquée par une santé fragile, les difficultés pécuniaires de sa famille et l'injuste loi Thornton de 1916 qui abolit l'enseignement du français dans les écoles, elle fait de brillantes études à l'Académie Saint-Joseph et au Winnipeg Normal Institute, puis embrasse la carrière d'institutrice. De 1929 à 1937, ses expériences d'enseignement dans les villages manitobains, à la Poule d'Eau et à Saint-Boniface, l'ouvrent aux immenses paysages de l'Ouest et à la mosaïque des ethnies qui nourriront généreusement son œuvre.

Lire l'article complet
 
« MERCI À TOUS ! » : LETTRE D'ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE DES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS, À SES LECTEURS, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1999)

MERCI À TOUS !

LETTRE D'ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE DES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY -TÉMOINS D'OCCASIONS, À SES LECTEURS,  JOURNAL LA LIBERTÉ  (MANITOBA, 6 OCTOBRE 1999)

Madame la directrice du journal La Liberté,

Avant que ne s’achève l’année 1999, je tenais, par l’intermédiaire de votre journal, à remercier les lecteurs manitobains pour l’accueil chaleureux et enthousiaste qu’ils ont réservé à mon ouvrage, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions.

Merci en particulier à ceux qui, nombreux, m’ont fait l’honneur et l’amitié de m’écrire pour me faire part de leurs commentaires, souvent élogieux, parfois poétiques ou émouvants, toujours encourageants. Je répondrai bien entendu à chacun d’entre eux.

Lire l'article complet
 
« LE MANITOBA FRANCOPHONE : UN INCERTAIN SOURIRE... », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL - NUMÉRO SPÉCIAL « LE SOMMET DE L'ACADIE » (1999)



LE MANITOBA FRANCOPHONE : UN INCERTAIN SOURIRE…

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ACTION NATIONALE (1999)1

C’est à l’été indien 1989 que j’ai posé pour la première fois le pied à Saint-Boniface, capitale des francophones de l’Ouest. Alors étudiante en doctorat de littérature canadienne-française, j’étais venue de France me plonger dans les racines de la romancière Gabrielle Roy.

Immédiatement, j’ai été séduite par l’aspect riant, champêtre et accueillant de cette petite cité qui déroule le long de la rivière Rouge, parfumée de pétales de fleurs, sa ribambelle de monuments anciens, d’églises, de statues, de maisonnettes en bois blanc et de bâtiments colorés. Immédiatement, j’ai éprouvé un véritable coup de foudre pour ses habitants, auxquels leurs ancêtres pionniers ont légué cette simplicité, cet esprit bon enfant et ce sens de l’hospitalité que je n’ai retrouvés nulle part ailleurs au Canada.

Lire l'article complet
 
« UNE VISITE GUIDÉE DE SAINT-BONIFACE, AU MANITOBA, PAR LOUIS RIEL ET GABRIELLE ROY », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE FRANCOPHONE SOL'AIR, NANTES, FRANCE (1995)


Cathédrale de Saint-Boniface

UNE VISITE GUIDÉE DE SAINT-BONIFACE, AU MANITOBA, PAR LOUIS RIEL ET GABRIELLE ROY

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE SOL'AIR  (1995)
(sur une idée de Gil Gianone, historien-archéologue)

« Un îlot francophone perdu au milieu d'une mer anglophone» disait d'elle l'un de ses résidents, le peintre et technicien-radio Denis Duguay. Et cet ami Métis : « sa beauté ne s'impose pas au premier coup d'œil, elle se laisse découvrir peu à peu, comme un visage dont on écarterait lentement les cheveux, un corps que l'on effeuillerait un à un de ses vêtements... »

Miracle de pierre surgi voilà plus d'un siècle et demi au cœur d'une immense plaine en friches qui ne s'appelait pas encore la « province du Manitoba »... Mirage de pierre se déroulant le long de la rivière Rouge, que l'été indien parsème de pétales et parfume de fleurs... Capitale francophone des Canadiens de l'Ouest, forte de 50 000 âmes, bastion de résistance de ceux qui luttent encore aujourd'hui pour préserver leur droit de penser, de prier et d'exprimer leur Histoire en français :

SAINT-BONIFACE  

Lire l'article complet
 
« GABRIELLE ROY : UN SOMMEIL DE BELLE AU BOIS DORMANT », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1995)

   
      © Alain Stanké  
    

GABRIELLE ROY : UN SOMMEIL DE BELLE AU BOIS DORMANT
 
PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (MANITOBA, 1995) 

Lors de mon dernier séjour à Saint-Boniface, plusieurs Franco-Manitobains m'avaient demandé de m'informer de l'état actuel de la recherche sur Gabrielle Roy et de la lecture de ses œuvres en France.

Les surprendrai-je aujourd'hui en leur annonçant que les résultats de mon enquête, menée à travers le pays, se sont révélés particulièrement décevants ? En effet, malgré l'immense succès qui avait salué la publication parisienne de Bonheur d'occasion en 1947, notre malheureuse Gabrielle Roy semble avoir totalement sombré dans l'oubli... À tel point que le célèbre écrivain Paul Guth1 ne se rappelait même plus avoir effectué une entrevue d'elle lors de la remise du Prix Fémina !
       
        

Lire l'article complet
 
« LA PETITE POULE D'EAU DE GABRIELLE ROY : UNE ADAPTATION SENSIBLE ET ÉMOUVANTE DU CERCLE MOLIÈRE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1992)


« La Petite Poule d'eau », par Jean-Paul Lemieux

LA PETITE POULE D'EAU DE GABRIELLE ROY : UNE ADAPTATION SENSIBLE ET ÉMOUVANTE DU CERCLE MOLIÈRE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (MANITOBA, MAI 1992)


Winnipeg, le 4 mai 1992

Monsieur le rédacteur,

Journaliste française venue compléter un doctorat sur le thème de L'Homme et la nature dans l'œuvre de Gabrielle Roy, je tenais, par le biais de votre journal, à adresser mes plus vives félicitations au Cercle Molière. J'ai, en effet, beaucoup apprécié l'adaptation sensible et émouvante que celui-ci nous a offert de La Petite Poule d'eau au Centre culturel Franco-manitobain la semaine dernière.

Adapter à la scène un récit du genre tenait, à mon avis, de la gageure, mais la troupe de Saint-Boniface a su relever le défi avec beaucoup d'ingéniosité en mêlant la récitation d'extraits de l'ouvrage à des dialogues originaux. De plus, tout en nous donnant une interprétation très personnelle et très vivante de l'œuvre, elle a à la fois fidélement respecté et mis en valeur celle-ci, réunissant autour de la forte personnalité de l'héroïne, Luzina Tousignant, les thèmes essentiels qui caractérisent La Petite Poule d'eau  (...)

Lire l'article complet
 
« INAUGURATION DE L'ÎLE GABRIELLE-ROY DANS LA RIVIÈRE DE LA POULE-D'EAU (MANITOBA) », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LES CAHIERS FRANCO-CANADIENS DE L'OUEST, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1990)



INAUGURATION DE L'ÎLE GABRIELLE-ROY DANS LA RIVIÈRE DE LA POULE-D'EAU (MANITOBA)

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LES CAHIERS FRANCO-CANADIENS DE L'OUEST (1990)

« J'avais demandé un lac, j'ai obtenu une île ! » : c'est par cette phrase humoristique qu'André Fauchon, professeur de géographie au Collège universitaire de Saint-Boniface (CUSB), a entamé sa présentation de l'Île Gabrielle-Roy, le 13 octobre 1989, lors du neuvième colloque annuel du Centre d'études franco-canadiennes de l'Ouest (CEFCO).

L'année précédente, il avait réussi à faire baptiser un lac au nom de Maurice Constantin-Weyer1 dans le Bouclier canadien, en hommage à cet écrivain français qui avait résidé au Manitoba une dizaine d'années au début du siècle. Mais cette fois, c'est à une île que le Comité permanent canadien des Noms géographiques a confié le soin d'immortaliser Gabrielle Roy, la plus grande romancière manitobaine de langue française, honorant par là-même sa contribution au rayonnement littéraire de sa province et du Canada tout entier.

Lire l'article complet
 
« MARIE-ANNA ROY (1893-1998), UNE PIONNIÈRE DE L'ÉCRITURE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)


« Femme écrivant » (photographe inconnu, 1918)

MARIE-ANNA ROY (1893-1998), UNE PIONNIÈRE DE L'ÉCRITURE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Marie-Anna Roy (1893-1998). Auteure, historienne. Fille d'un commerçant, futur agent de colonisation, et d'une femme au foyer, Adèle (dite Marie-Anna) naît à Saint-Léon (Manitoba), cinquième d'une famille de onze enfants. Après ses études à l'Académie Saint-Joseph de Saint-Boniface (même province) et au Winnipeg Normal Institute (idem), elle se lance dans l'enseignement mais personnalité très affirmée, en avance sur son temps, aigrie par les difficultés relationnelles et pécuniaires de sa famille, rompt très tôt avec son milieu.

Trente-cinq ans durant, elle mène alors l'existence errante et nomade d'une institutrice pionnière à travers les plaines du Manitoba, de la Saskatchewan et de l'Alberta. Souvent logée dans des conditions précaires, elle se heurte à des enfants rebelles, des parents d'élèves grossiers, des prêtres et des commissaires d'école intolérants, et change une vingtaine de fois d'établissement, ne trouvant le réconfort que dans l'étude, la contemplation de la nature, et l'observation de la vie des pionniers.

Lire l'article complet
 
« MARIE-ANNA ROY (1893-), UN ÉCRIVAIN PIONNIER DE CENT-DEUX ANS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1994)


« Femme écrivant », par Pablo Picasso

MARIE-ANNA ROY (1893-), UN ÉCRIVAIN-PIONNIER DE CENT-DEUX ANS

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1994)

Jadis, les landes fleuries du Yorkshire virent éclore quatre futurs écrivains dans la même famille : les petits Brontë. À la fin du XIXe et au début du XXe siècles, les immenses plaines à blé du Manitoba, province centrale du Canada, donnèrent naissance à quatre des enfants Roy, possédés, eux aussi, par le démon de l'écriture : Anna1, épistolière et conteuse, qui publia une nouvelle dans une revue importante, mais ne fit jamais carrière ; Bernadette2, la religieuse, qui pimentait sa correspondance de poétiques descriptions de la nature ; Gabrielle, dont le roman, Bonheur d'occasion (Prix Fémina 1947), une peinture fidèle d'un quartier pauvre de Montréal dans l'entre-deux-guerres, lui valut une réputation internationale ; enfin, Adèle (dite Marie-Anna), l'intéressée, qui fit œuvre d'historienne, et accessoirement de romancière.

Lire l'article complet
 
« LES SURGEONS », UN INÉDIT DE MARIE-ANNA ROY - PRÉSENTATION ET NOTES D'ISMÈNE TOUSSAINT



LES SURGEONS

PAR MARIE-ANNA ROY
(PRÉSENTATION ET NOTES D'ISMÈNE TOUSSAINT)

Ce manuscrit original m'a été confié par Marie-Anna Roy au printemps 1994, avec pour mission de le publier après sa disparition. Il s'agit d'un ensemble de feuillets de 22 pages, non datés, dactylographiés et réunis dans une couverture cartonnée noire, de format écolier, telle que l'auteur les affectionnait.

Ce texte se rattache à la troisième « période » de l'écrivain, celle des «écrits du regret», dans lesquels Marie-Anna effectue son mea-culpa en regard des tortures morales qu'elle fit naguère subir à sa sœur Gabrielle. Comme le suggère leur titre, ces « surgeons » sont comme des pousses fleuries sur les branches de sa mémoire. Échos de souvenirs antérieurs sur lesquels Marie-Anna ne cessera de broder et de rebroder, ils annoncent aussi l'œuvre plus achevée que constitue À l'Ombre des chemins de l'enfance (publiée en 1989-1990).

Lire l'article complet
 
« MARIE-ANNA ROY, UN ÊTRE D'EXCEPTION », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1993)

                                                            
                                  « Femme écrivant dans un jardin », par Auguste de La Brély

MARIE-ANNA ROY, UN ÊTRE D'EXCEPTION

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (MANITOBA, 18 NOVEMBRE 1993)

Monsieur le rédacteur du journal La Liberté,

Avant que ne s'achève l'année des cent ans de l'écrivaine Marie-Anna Roy, j'aimerais rendre à celle-ci, par l'intermédiaire de votre journal, un bref hommage.

Française venue compléter au Manitoba un cycle de trois années d'études doctorales en littérature canadienne, j'ai eu le privilège de la rencontrer le 1er juin 1992 dans sa maison de retraite.

Loin du « monstre abominable crachant son venin contre sa sœur Gabrielle » que l'on m'avait parfois dépeint, j'ai trouvé une petite vieille d'une force et d'un courage peu communs, aux yeux presque aveugles mais étincelants de jeunesse et d'intelligence, occupée à consigner ses derniers souvenirs dans ses cahiers d'écolier.

Lire l'article complet
 
**************

                                               ARTICLES ET TEXTES DIVERS

Lire l'article complet
 
JANVIER 2016 : DANS LE DERNIER VOLET DE SA SÉRIE, « DES NOUVELLES D'UNE P'TITE VILLE », L'ÉCRIVAIN QUÉBÉCOIS MARIO HADE RACONTE LE DESTIN BOULEVERSANT D'UN HOMME : « JACQUES - 1970 »

                                                                                           

Bien qu'il soit le fils de l'infâme Émile Robichaud, Jacques a toujours été choyé par la vie. Le sachant brillant et curieux, chacun s'attendait à ce qu'il s'épanouisse sur tous les plans, contrairement à d'autres membres de son clan. À la fois carriériste et engagé, Jacques travaille pour une grande banque tout en s'indignant contre le capitalisme. Cette dualité fait sourciller certains de ses proches, notamment son frère Yvan, grâce à qui il a obtenu son poste. Influencé par Françoise, sa compagne de longue date, le jeune homme prendra la décision de retourner sur les bancs d'école et de balayer enfin la confusion qui entoure ses aspirations. Mais les Robichaud étant souvent victimes des coups du destin, Jacques sera-t-il le prochain à subir la malédiction familiale ?

L'ÉDITEUR DES GRANDS BEST-SELLERS QUÉBÉCOIS
© lesediteursreunis.com

Lire l'article complet
 
« PIERRE KAKHOVSKI (1797-1826), OFFICIER, RÉVOLUTIONNAIRE, ROMANTIQUE RUSSE... » : EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (27 DÉCEMBRE 2012)


Pierre Kakhovski

PIERRE KAKHOVSKI (1797-1826), OFFICIER, RÉVOLUTIONNAIRE, ROMANTIQUE RUSSE...

EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (27 DÉCEMBRE 2012)

En 1979, année de ma première année à l'Université, je décidai d'adapter pour le théâtre un extrait du roman d'Henri Troyat, La Lumière des Justes (1959-1963), et de le mettre en scène avec quelques-unes de mes condisciples. Mêlant personnages réels et fictifs, cette saga en 5 volumes raconte les amours tumultueuses d'un officier russe, Nicolas Ozareff, et d'une noble française aux idées républicaines, Sophie de Champlitte, sur fond de péripéties historiques se déroulant dans la Russie du XIXe siècle : y figure notamment la tentative de coup d'État contre le tsar Alexandre 1er, qui fut fomentée en 1825 par un groupe d'officiers et d'aristocrates connus sous le nom de «Décembristes». L'ouvrage venait alors d'être popularisé par le biais d'une série télévisée réalisée par Yannick Alexéi.

Je choisis de jouer dans cette pièce le rôle de Pierre Kakhovski, un officier de 29 ans qui avait été pressenti pour assassiner le souverain. Cette figure à la fois sombre, tourmentée, fougueuse et exaltée, ne pouvait que me séduire car je me passionnais depuis mon adolescence pour le Romantisme, lisant tout ce que je trouvais sur le sujet. La courte pièce fut présentée à plusieurs reprises au mois de mai 1979, devant un public restreint en raison des examens de fin d'année universitaire, mais néanmoins enthousiaste.

Lire l'article complet
 
UNE INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR LA COMÉDIENNE CHRISTINE LAMER, DANS SON OUVRAGE « HENRI BERGERON, PAR UN BEAU DIMANCHE... » (ÉDITIONS PUBLISTAR/QUEBECOR MÉDIA, MONTRÉAL, 2006)

Livre Henri Bergeron: Par un beau dimanche... 

CHRISTINE LAMER, COMÉDIENNE, ACTRICE ET ANIMATRICE, REND HOMMAGE À HENRI BERGERON (1925-2000), HOMME DE RADIO ET DE TÉLÉVISION, DANS SON OUVRAGE

                                 HENRI BERGERON, PAR UN BEAU DIMANCHE… (2006)

Elle donne ici la parole à Ismène Toussaint, auteure :

« J’ai connu Henri Bergeron indirectement lorsque j’étais au Manitoba dans les années 1990, par ses publications, c'est-à-dire Un Bavard se tait pour écrire et Le Cœur de l’Arbre, le bavard récidive. Ce qui m’avait frappée surtout, c’était son visage, celui d’un homme très ouvert, d’un homme fait pour les communications. J’en avais entendu beaucoup de bien, entre autres par Lionel Dorge, directeur des Éditions du Blé, qui avait publié ses livres. Cependant, je n’ai pas rencontré Henri Bergeron au Manitoba, mais au Québec. Je l’ai rencontré d’abord par correspondance. En 1994, je lui ai écrit parce que je préparais mon livre, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, et je savais qu’il avait connu l’auteure manitobaine. J’ai eu l’agréable surprise de recevoir une lettre manuscrite et tout un rapport sur son amitié avec Gabrielle Roy. En lisant sa lettre, j’ai été surprise par sa grande ouverture sur le monde, sa grande humanité, par la manière dont il m’a parlé de Gabrielle Roy, et de constater la modestie de ce grand homme des communications au Québec et dans le Canada francophone, en lisant cette phrase : « J’ai encore beaucoup à apprendre. »

Lire l'article complet
 
« HENRI BERGERON », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)



HENRI BERGERON


PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)1

Bergeron, Henri (1925-2000). Homme de médias, auteur. Fils d'un agriculteur et cheminot canadien-français et d'une Cévenole pieuse et dévouée, il naît à Saint-Lupicin (Manitoba), dans une minuscule maison de pionniers, et grandit au sein d'une famille de treize enfants. C'est au cours de sa scolarité au Collège des Jésuites (Saint-Boniface, même province), puis de ses études de droit à l'Université du Manitoba (Winnipeg), qu'il se découvre une passion pour le spectacle et la communication. En 1943, il fait ses débuts sur les planches du Cercle Molière, la plus vieille troupe de théâtre au Canada, où le rejoignent bientôt sa sœur Liliane (1928-), pionnière de la radio féminine, et son frère Léandre (1933-), futur docteur ès Lettres. Toutefois, il ne fera pas carrière dans ce domaine.

Lire l'article complet
 
« HÉNOCH JÉDÉSIAS OU LES MYSTÈRES DE NEW YORK », D'ALFRED MERCIER, ÉDITION CRITIQUE ÉTABLIE PAR RÉGINALD HAMEL, ÉDITIONS STANKÉ/QUEBECOR MÉDIA, MONTRÉAL, 2004 », COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE L'ACTION NATIONALE (2005)

                                                                              
                                                    L'écrivain louisianais Alfred Mercier
                                                                

HÉNOCH JÉDÉSIAS OU LES MYSTÈRES DE NEW YORK, D'ALFRED MERCIER, ÉDITION CRITIQUE ÉTABLIE PAR RÉGINALD HAMEL, ÉDITIONS STANKÉ/QUEBECOR MÉDIA, MONTRÉAL, 2004, 367p.

COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT, L'ACTION NATIONALE (2005)

Pionnier de l’histoire de la littérature francophone au Québec, Réginald Hamel1, professeur de Lettres à l’Université de Montréal, a choisi de donner une suite à son anthologie, La Louisiane créole, 1762-1900, littéraire, politique et sociale2, en publiant un roman inédit d’Alfred Mercier3(1816-1894), qui fut l’un des plus grands écrivains louisianais du XIXe siècle.

Écrit entre 1848 et 1892, publié partiellement dans L’Opinion de la Nouvelle Orléans (1869), puis dans L’Athénée louisianais (1892-1893), cet ouvrage s’inspire de la technique des romans-feuilletons fleuve qui, du premier Balzac à Eugène Sue, en passant par Alexandre Dumas, Gérard de Nerval et Ponson du Terrail, enchantèrent les lecteurs de journaux français et étrangers d’il y a deux siècles.

Lire l'article complet
 
« CONTES – CHONIQUES – CRITIQUES » DE CHARLES GILL (PROSE INÉDITE RÉUNIE ET ANNOTÉE PAR RÉGINALD HAMEL), ÉDITIONS GUÉRIN, MONTRÉAL, 2000 », COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT, REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL (2000)

    
   Le poète québécois Charles Gill
                                                             
CONTES – CHONIQUES – CRITIQUES DE CHARLES GILL (PROSE INÉDITE RÉUNIE ET ANNOTÉE PAR RÉGINALD HAMEL), ÉDITIONS GUÉRIN, MONTRÉAL, 2000, 248 p.

             COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT, L'ACTION NATIONALE (2000)

Qui, en dehors de quelques initiés, aurait pu deviner que le poète Charles Gill (1871-1918) était aussi journaliste, conteur, nouvelliste, critique littéraire et artistique ? Avec la rigueur passionnée qu’on lui connaît, Reginald Hamel1, professeur de littérature à l’Université de Montréal, exhume de l’ombre quatre-vingt-treize textes de l’auteur, éparpillés entre 1895 et 1910 dans divers périodiques montréalais, dont le style, tout en empruntant aux trois courants romantique, réaliste et parnassien, cherche à s’en dégager pour se frayer sa propre originalité.

Lire l'article complet
 
« PIERRE FALCON (1793-1876), DIT « PIERRICHE », POÈTE ET CHANSONNIER MÉTIS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)


Le barde métis Pierre Falcon

PIERRE FALCON (1793-1876), DIT « PIERRICHE », POÈTE ET CHANSONNIER MÉTIS

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Fils d'un commerçant de fourrures picard et d'une Indienne, ce Métis reçoit du premier, son don de chanteur, de la seconde, son don de conteur. Né à Fort-au-Coudre, près de Swan River (colonie de la rivière Rouge, future province du Manitoba), il est envoyé dès l'âge de cinq ans chez un oncle, à Lacadie (Bas-Canada), pour parfaire son instruction. De retour à la rivière Rouge dix ans plus tard, il se lance à son tour dans la traite des fourrures pour le compte de la Compagnie du Nord-Ouest, qui fusionnera en 1821 avec celle de la Baie d'Hudson.

Lire l'article complet
 
« GEORGES FOREST (1924-1990) OU MOURIR POUR LA LANGUE FRANÇAISE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)

 
Georges Forest

GEORGES FOREST (1924-1990) OU MOURIR POUR LA LANGUE FRANÇAISE

                                     PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)
 

Homme politique et patriote métis canadien-français. Né à La Salle (Manitoba), il grandit sur une ferme, dans une atmosphère pénétrée des valeurs chrétiennes traditionnelles et du respect de l’Histoire : jamais il n’oublia que sa grand-mère avait caché, dans les années 1870, le grand chef métis Louis Riel (1844-1885), poursuivi par les orangistes.

Fortement enraciné dans la communauté franco-manitobaine, soucieux de son développement économique et révolté contre les injustices que le gouvernement provincial lui fait subir, Georges Forest fonde, en 1948, une agence d’assurances dont il assumera la présidence et la direction jusqu’à sa mort.

Lire l'article complet
 
« GEORGES BUGNET, LE POÈTE DES ROSES », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)

                                                             
                                                                       L'écrivain et poète Georges Bugnet
                                                      
                                  GEORGES BUGNET, LE POÈTE DES ROSES

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Bugnet, Georges (1879-1981). Pseudonyme : Henri d'Outremont.  Poète, auteur - Né à Chalon-sur-Saône (Bourgogne, France), de parents modestes, il souffre très tôt de l'atmosphère oppressante qui règne dans sa famille et qu'on retrouvera, transposée, dans certains de ses écrits. Il effectue ses études à Mâcon (mème région) et reçoit une éducation chrétienne qui l'oriente vers la prêtrise. Mais il quitte bientôt le séminaire pour fréquenter la Faculté des Lettres de Dijon (idem) et la Sorbonne. Il s'engage alors dans l'Action Catholique de la Jeunesse française (ACJF), qui milite contre la laïcisation des écoles, puis se lance dans le journalisme au sein du mensuel La Croix. En 1904, il est nommé rédacteur-en-chef de La Croix de Haute-Savoie, à Annecy, se marie avec une jeune fille de la petite bourgeoisie dont il aura neuf enfants, puis décide de partir pour le Canada.

Lire l'article complet
 
« JEAN FÉRON, L'ALEXANDRE DUMAS DE L'OUEST CANADIEN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)


© Éditions des Plaines (Manitoba)

              JEAN FÉRON, L'ALEXANDRE DUMAS DE L'OUEST CANADIEN
                    
                      PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Féron, Jean (1881-1955), pseudonyme de Joseph-Marc Lebel. Auteur. On sait relativement peu de choses sur cet écrivain, né à Brunswick (Maine, États-Unis) et décédé à Park Zenon (Saskatchewan). À l'âge d'un an, il arrive à Saint-Louis de Kamouraska (Québec) et est élevé par son grand-père qui lui fait suivre des études dans toutes sortes de domaines : commerce, pharmacie, notariat, médecine, droit, sciences. Employé comme secrétaire au gouvernement, il découvre très rapidement que la carrière de fonctionnaire ne lui convient pas. En 1908, il part alors pour la Saskatchewan, se marie et en 1910, s'installe sur une ferme, à Arborfield, où il devient l'un des plus importants écrivains pionniers de l'Ouest.

Lire l'article complet
 
« MAURICE CONSTANTIN-WEYER (1881-1964), GRAND PEINTRE DES ESPACES SAUVAGES CANADIENS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA, ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL (2000)


                                                         
                                                       Maurice Constantin-Weyer
 
                MAURICE CONSTANTIN, GRAND PEINTRE DES ESPACES
                                              SAUVAGES CANADIENS

                         PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)


Constantin-Weyer, Maurice (1881-1964), écrivain. Né à Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne, centre de la France), au sein d'une famille bourgeoise, il effectue ses études à Langres (même région), à Paris, à Coblence (Allemagne), puis chez les jésuites d'Avignon (Provence), où il se découvre un vif intérêt pour les Lettres. Après la mort de son père, grand blessé de la guerre de 1870, et l'obtention de son baccalauréat (équivalent de la graduation, 1897), il s'inscrit en sciences à la Sorbonne, mais doit abandonner ses études à cause de la ruine de sa mère. Il part alors effectuer son service militaire à Toul (Meurthe et Moselle, Est de la France), où il rencontre un officier qui lui vante les mérites du Canada. Après la publication d’un recueil de poèmes, Les Images (1902), il décide de tenter sa chance au Nouveau Monde.

Lire l'article complet
 
« DONATIEN FRÉMONT (1881-1967), UN JOURNALISTE FRANÇAIS DANS L'OUEST CANADIEN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)


Biographie de Donatien Frémont par sœur Hélène Chaput

DONATIEN FRÉMONT, UN JOURNALISTE FRANÇAIS DANS L'OUEST CANADIEN

PAR ISMÈNE TOUSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Frémont, Donatien (1881-1967), journaliste, essayiste.  Né à Erbray (Loire-Atlantique, France), il effectue des études classiques tout en travaillant comme journaliste à L'Express de l'Ouest. En 1904, il séjourne un an à Montréal puis émigre en Saskatchewan, où il acquiert une concession à Saint-Albert. Mais se sentant peu de goût pour les travaux de la ferme, il reprend ses activités de journaliste à partir de 1909 : Le Courrier de l'Ouest (Edmonton, Alberta) ; Le Patriote de l'Ouest (Regina, Saskatchewan, 1916-1923) ; La Liberté et le Patriote (Saint-Boniface, Manitoba), qu'il dirige de 1923 à 1941 et dont il fera le meilleur journal du pays.

Lire l'article complet
 
«ROSSEL VIEN (1929-1992), UN ÉCRIVAIN MAUDIT DE L'OUEST CANADIEN», PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL, 2000)

 
Rossel Vien (à droite) en 1955, lors de la parution de son Histoire de Roberval
© shistorique saguenay.com

 ROSSEL VIEN, UN ÉCRIVAIN MAUDIT DE L'OUEST CANADIEN

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000) 

Rossel Vien (1929-1992), auteur, historien. Ses pseudonymes étaient Gilles Delanaudière et Gilles Valais. Fils d'un agriculteur canadien-français et d'une Montagnaise, sixième d'une famille de onze enfants, ce Métis naît à Roberval (Québec), ville à laquelle il consacrera plus tard une monographie, Histoire de Roberval, cœur du Lac Saint-Jean (1955). Après ses études à Joliette (même province), il s'oriente vers la prêtrise mais quitte le Séminaire de Montréal après l'obtention d'un Baccalauréat ès Arts en philosophie (1952) et s'inscrit en Histoire à l'Université de Saskatoon (Saskatchewan, 1955). Là, il épouse pleinement la cause de la littérature et de la culture de l'Ouest.

Lire l'article complet
 
« GÉRARD TOUGAS (1921-1996), PIONNIER DE L'HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE CANADIENNE-FRANÇAISE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA, ÉDITIONS STANKÉ, MONTRÉAL (2000)


Gérard Tougas

GÉRARD TOUGAS, PIONNIER DE L'HISTOIRE DE LA LITTÉRATURE CANADIENNE-FRANÇAISE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ENCYCLOPÉDIE DU CANADA (2000)

Tougas, Gérard (1921-1996), professeur, essayiste. Né à Edmonton (Alberta), il effectue successivement des études de Lettres aux Universités de l'Alberta (B.A. ou licence), McGill (Montréal ; M.A. ou maîtrise), de Paris (1946-1948) et de Stanford (Californie), où il soutient une thèse de doctorat sur la critique de Marcel Proust. Interprète auprès des Nations Unies à Genève (Suisse) de 1948 à 1950, il devient professeur aux Universités de Stanford (1951-1953) et de Colombie Britannique (Vancouver, 1953-1985), puis directeur du département des Études françaises au Collège militaire de Kingston (Ontario, 1961-1962). À partir de 1962, il entreprend une série de voyages de recherches qui le conduiront dans tous les pays francophones du monde.

Lire l'article complet
 
« JEAN-JACQUES ROUSSEAU : LA SAVOIE AU CŒUR », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL L'ÉCHO MEILLERAIN, LES AVENCHERS, SAVOIE (1997)


Jean-Jacques Rousseau en 1750 (38 ans)

JEAN-JACQUES ROUSSEAU : LA SAVOIE AU CŒUR

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ÉCHO MEILLERAIN (1997)

La Savoie joue un rôle primordial dans la vie et l'œuvre du philosophe Jean-Jacques-Rousseau (1712-1778), qui effectuera plusieurs séjours dans ce pays et lui demeurera fidèle jusqu'à la fin de son existence.

À la suite d'une de ces incartades dont il était coutumier, le jeune Genevois débarque pour la première fois à Annecy en 1728, année de ses seize ans. Dans ses rêves, la ville lacustre se confond alors avec le doux visage de sa compatriote, Louise de Warens1, éclairé de « beaux yeux bleus », d'un « sourire angélique », et d'un « teint éblouissant». De treize ans son aînée, cette femme d'affaires et de culture devient sa bienfaitrice, son mentor artistique et spirituel - puisqu'elle le convertira au catholicisme - puis sa maîtresse de 1733 à 1737.

 
La maison de Mme de Warens, devenue le Musée des Charmettes

Lire l'article complet
 
« LES DRAGONS DE VÉLIKA - BOSNIE 1993 », UN RECUEIL POÉTIQUE DE BRUNO CARPENTIER », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1997)

 

                                                  

« LES DRAGONS DE VÉLIKA - BOSNIE 1993 », UN RECUEIL POÉTIQUE DE BRUNO CARPENTIER1

                                                     PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1997)


On dit qu'armée et poésie ne font généralement pas bon ménage. Bruno Carpentier, capitaine de la 13e demi-brigade de la Légion étrangère, prouve aujourd'hui le contraire avec ce second recueil2, écrit en hommage aux Casques bleus qui participèrent aux opérations humanitaires de Bihac3 en 1993.

Lire l'article complet
 
« LARRY ROBINSON, LA PLUS BELLE ÉTOILE DU HOCKEY », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, EXTRAIT D'UN CARNET DE L'AUTEURE (1994)

                                          
 
LARRY ROBINSON, LA PLUS BELLE ÉTOILE DU HOCKEY

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (EXTRAIT D'UN CARNET DE L'AUTEURE, 1994)

Le 2 mai 1990, je rencontrai pour la première fois le hockeyeur Larry Robinson, venu se mesurer à l'équipe des Jets de Winnipeg. Ce défenseur est l'un des seuls joueurs anglophones qui ait fait le premier pas vers notre bien-aimée langue française, à une époque où les tensions linguistiques étaient encore très vives au Canada.

Pour moi, Larry Robinson est la plus belle Étoile du hockey qui ait rayonné l'espace d'un soir, noire dans un ciel de glace... En un éclair, l'imposante stature, la chevelure flamboyante, le regard impérieux et le nez aquilin ressuscitèrent l'image du Roi Arthur, ce héros de légende breton qui aurait troqué son épée de feu contre un bâton de hockey.

Lire l'article complet
 
« FLORILÈGE, UN JARDIN DE CURÉ SUR TERRE COMME AU CIEL, PAR BÉATRICE DEBON (ÉDITIONS AU CLAIR DE L'ARBRE) » : COMPTE-RENDU D'ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1994)


Melle Béatrice Debon

« FLORILÈGE, UN JARDIN DE CURÉ SUR TERRE COMME AU CIEL », PAR BÉATRICE DEBON1

COMPTE-RENDU D'ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1994)

Il faut avoir conservé son âme et ses yeux d'enfant pour pénétrer dans ce jardin veillé par une statue de la Vierge Immaculée, caressé par l'aile des anges et des colombes, peuplé de demi-dieux, de fées et de gnomes...

Lire l'article complet
 
TOUR DE BRETAGNE CYCLISTE - « ANNIVERSAIRE : IL Y A UN AN, DISPARAISSAIT PIERRE LE MOULLEC, ANCIEN CHAMPION DE BRETAGNE DE CYCLISME », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL L'ARMOR ET L'ARGOAT, FRANCE (1994)

TOUR DE FRANCE 2013 : 100 ANS DE CYCLISME

TOUR DE BRETAGNE -
ANNIVERSAIRE : IL Y A UN AN, DISPARAISSAIT PIERRE LE MOULLEC, ANCIEN CHAMPION DE BRETAGNE DE CYCLISME...

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ÉCHO DE L'ARMOR ET L'ARGOAT (1994)

Il y a un peu plus d'un an, le 12 mars 1993, disparaissait Pierre Le Moullec, ancien électricien et champion de cyclisme, à la suite d'une longue et douloureuse maladie.

Lire l'article complet
 
« CHRISTIAN LEROY (1931-1993), UN ÊTRE PROFONDÉMENT HUMAIN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1994)


CHRISTIAN LEROY (1931-1993), UN ÊTRE PROFONDÉMENT HUMAIN

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (MANITOBA, 1994)

Rennes, France, le 31 décembre 1993

Monsieur le rédacteur,

La nouvelle du décès de Christian Leroy, animateur radio à CKSB Radio-Canada, m'étant parvenue tardivement, permettez-moi, par l'intermédiaire de votre journal, d'offrir mes plus sincères condoléances à sa famille, à ses collègues, et aux auditeurs qui l'ont aimé, très nombreux.

Au printemps 1990, plus que nos origines françaises, nous avait rapproché un goût commun pour les arts et les lettres (je préparais alors mon doctorat de littérature), la communication et le hockey sur glace.

Lire l'article complet
 
«DANS LE «GOURBI» D'HENRI BERLAND, TAILLEUR...», EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (6 SEPTEMBRE 1979), SUIVI DE «DÉCÈS : HENRI BERLAND, LE TAILLEUR DE RÊVES» (ARTICLE INÉDIT, AOÛT 1994)

                       ../pic/travailadomicile/tailleur.jpg
                                   «Le Tailleur» (Exposition universelle de 1910)
                                                                  

                               DANS LE «GOURBI» D'HENRI BERLAND, TAILLEUR...

                        EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT  (6 SEPTEMBRE 1979)

Henri Berland et moi avons établi un petit programme pour mon voyage à Paris. Le soir, réunis dans son «gourbi», à la lumière d'une lampe qui descend du plafond au bout d'un long fil, j'ai eu tout le loisir d'examiner cet atelier qui aurait été digne d'être peint par Rembrandt.

Cette petite pièce rectangulaire, aux murs blanchis, loge au fond de l'appartement1. Ici, c'est le royaume des aiguilles, des dés, des boutons, des ciseaux, des bouts de fil blanc donnant la réplique à des bouts de fil noir, des lambeaux de tissus et des bobines. Un bric-à-brac indescriptible s'entasse jusque dans les moindres recoins (...)

Lire l'article complet
 
« CONFÉRENCE DE M. GIL GIANONE : « PROMENADE À TRAVERS LES RUES DU VIEUX FRÉJUS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1993)

                               
Quelques aspects du patrimoine fréjussien

CONFÉRENCE DE M. GIL GIANONE : « PROMENADE À TRAVERS LES RUES DU VIEUX FRÉJUS »

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1993)

Plus qu'une simple visite guidée de Fréjus (département du Var, Provence), c'est une « manière inédite de réapprendre notre ville » que nous proposait M. Gil Gianone1, animateur du Patrimoine (Caisse nationale des Monuments historiques et des Sites, CNMHS), à travers une conférence donnée le 7 mai dernier de 20h à 22h au Palais de Justice.

Lire l'article complet
 
« FANCY JACK CASADAMONT, LE «FRANKENSTEIN» DES ARTS PLASTIQUES », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1992)


«Chimaera 2», dessin de Jack Casadamont (1997)

FANCY JACK CASADAMONT, LE « FRANKENSTEIN » DES ARTS PLASTIQUES

      PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1992)
1

Quel enfant, à Saint-Brieuc (Côtes d'Armor, Bretagne), n'aura rêvé d'avoir pour grand-frère Jack Casadamont, cet artiste prolifique et inventif  dont les mains magiciennes savent si étonnamment faire surgir des jouets et des lutins ?

                         UN PROFESSEUR NIMBUS EN PAPIER JOURNAL

En 1954, lors d'une grande fête populaire, madame Casadamont déguise son petit garçon de quatre ans en professeur Nimbus2 et l'exhibe, complètement enveloppé de papier journal, à la population de Bourges (région centre de la France) qui applaudit à tout rompre.
Cet événement unique marque à jamais la mémoire de Jack qui, devenu adulte, vouera désormais son existence à « recouvrir et peindre tous les objets » qu'il trouve.

Lire l'article complet
 
« LE LIEUTENANT « ALBÉRIC », GOUVERNEUR D’UN PETIT FORT EN GUYANE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1992)

Insigne du 41° RI.jpg
Insigne du 41e Régiment d'Infanterie

LE LIEUTENANT « ALBÉRIC », GOUVERNEUR D’UN PETIT FORT EN GUYANE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (INÉDIT, 1992)

Douze heures de train pour rejoindre « Albéric », dont les escales se font de plus en plus rares en Bretagne. Un petit bar enfumé, quelque part entre Castelnaudary et Montpellier (Languedoc, sud-est de la France). Encore un peu abasourdie par les cahotements du voyage, je me fraie un passage entre les képis blancs des Légionnaires, les bérets rouges des paras et les larges éclats de rire, jusqu’à la table où le Lieutenant est assis, seul, devant un café. À vingt-huit ans, Albéric a déjà le visage buriné par la vie passée au grand air et le regard de ceux qui ont vu pas mal de pays. Secret, réservé, il manie la dérision avec une déconcertante habileté, et ne livre ses impressions qu’au compte-gouttes. Mais peu à peu le personnage se dévoile...


Petit fort en Guyane

Lire l'article complet
 
« TOUR DE BRETAGNE CYCLISTE - UNE PIONNIÈRE DU CYCLISME FÉMININ : ARMELLE CAVAN-LE MOULLEC », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL L'ÉCHO DE L'ARMOR ET L'ARGOAT, FRANCE (1991)

TOUR DE FRANCE 2013 : 100 ANS DE CYCLISME

TOUR DE BRETAGNE -
UNE PIONNIÈRE DU CYCLISME FÉMININ : ARMELLE CAVAN-LE MOULLEC

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, L'ÉCHO DE L'ARMOR ET L'ARGOAT (1991)

À l'occasion du Trophée féminin de la Piste, organisé par le Championnat cycliste féminin des Côtes d'Armor (présence des championnes du monde juniors et seniors, et des Bretonnes), qui se disputait le 12 juillet dernier au vélodrome de Saint-Brieuc, quelques-uns ont évoqué le souvenir d'une ancienne gloire du cyclisme costérois1 : Armelle Cavan-Le Moullec.

Lire l'article complet
 
« LARRY ROBINSON », PAR LARRY ROBINSON ET CHRIS GOYENS, ÉDITIONS DE L'HOMME, MONTRÉAL, 1988 », COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT (1990)

 
Au temps des Canadiens de Montréal (années 1970)

LARRY ROBINSON, PAR LARRY ROBINSON ET CHRIS GOYENS, ÉDITIONS DE L'HOMME, MONTRÉAL, 1988, 285 p.1

COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D' ISMÈNE TOUSSAINT (1990)2

La littérature de notre fin de siècle semble enfin reconnaître le genre «intime» à l'égal des autres genres littéraires. Témoins les innombrables écrits personnels - journaux, mémoires, souvenirs, correspondances, etc. - qui envahissent quotidiennement la devanture des librairies. De nos jours, gens de lettres, politiciens, explorateurs, personnalités du monde des affaires, du cinéma ou du sport résistent mal au désir de se raconter.

Larry Robinson (numéro 19), célèbre défenseur de la Ligue Nationale de Hockey (LNH), créateur d'un style de « défense offensive » rarement égalé dans cette discipline, n'échappe pas à la règle. Celui qui, pendant près de vingt ans, a écrit l'histoire des Canadiens de Montréal sur papier de glace, troque aujourd'hui le bâton contre la plume pour nous offrir, en collaboration avec le journaliste sportif Chrys Goyens3, une autobiographie vivante, parfois émouvante.

Lire l'article complet
 
« GUY LAFLEUR, L'OMBRE ET LA LUMIÈRE », PAR GEORGES-HÉBERT GERMAIN, CO-ÉDITION GLOBAL/LIBRE EXPRESSION, MONTRÉAL, 1990 », COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT (1990)


Le hockeyeur Guy Lafleur

GUY LAFLEUR, L'OMBRE ET LA LUMIÈRE, PAR GEORGES-HÉBERT GERMAIN, CO-ÉDITION  GLOBAL/LIBRE EXPRESSION, MONTRÉAL, 1990, 407 p.1  

                                  COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D' ISMÈNE TOUSSAINT (1990)2


Ange évoluant sur la glace comme sur un « lac de lumière » ou « démon blond » combattant, « toutes griffes dehors », avec la patinoire, cette « bête couchée dans son antre » ;  mystique  « oint de lumière sacrée », exclusivement voué à «l'excessive et autoritaire religion du hockey» ou porte-parole des grands fabricants de sport et d'automobiles ; jeune homme rangé, respectueux de l'ordre et de la loi ou héros rebelle, dressé contre la toute-puissante organisation des Canadiens de Montréal ou encore contre l'idéologie séparatiste québécoise ; superstar comblée de tous les dons, symbole de courage, de réussite, modèle de milliers de jeunes Canadiens, «monument culturel», «icône», «oracle»... Depuis trente ans, Guy Lafleur (numéro 10) ne cesse de fasciner. Incarnation vivante du hockey, il a très vite dépassé les frontières de ce sport pour se hisser au rang de véritable mythe national.

Lire l'article complet
 
« 404 BC DRIVER TOUT L’ÉTÉ », PAR LOUISE FISET, ÉDITIONS DU BLÉ, SAINT-BONIFACE, 1990 », COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT ET DENIS COMBET, LES CAHIERS FRANCO-CANADIENS DE L'OUEST (1990)

404 BCA Driver tout l'été
404 BC Driver tout l'été, de Louise Fiset

404 BC DRIVER TOUT L’ÉTÉ, PAR LOUISE FISET, ÉDITIONS DU BLÉ, SAINT-BONIFACE, 1990, 69 p. (ILLUSTRATIONS DE GUY RÉMILLARD)

COMPTE-RENDU BIBLIOGRAPHIQUE D'ISMÈNE TOUSSAINT ET DENIS COMBET, LES CAHIERS FRANCO-CANADIENS DE L'OUEST (1990)

 Je mijote un nouveau plan
pour faire sauter les têtes de pétard
Et
Leurs mains galeuses
Et
Leurs lignes dirigées.
Du bien comment penser
Du bien quoi penser
Du bien fill-in-the-blanks savoir penser
(p. 9)

Dès les premiers vers, Louise Fiset annonce la couleur : sa poésie sera un cri de révolte. Révolte contre une société conformiste et corrompue, révolte contre l’hypocrisie d’un ordre symbolisé par les prêtres et les policiers, révolte contre la ville-étouffoir (...)

Lire l'article complet
 
«ME PERDRE EN CE PAYS», UN RECUEIL POÉTIQUE DE CHRISTINE DELCOURT», PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1989)


        «Les derniers jours de l'enfance», par Cécilia Beaux (1884)

 
«ME PERDRE EN CE PAYS», UN RECUEIL POÉTIQUE DE CHRISTINE DELCOURT1 

 PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1989)

Le pays que Christine Delcourt nous invite à découvrir dans ce onzième recueil de poèmes2, c'est Vertus, un petit village sis au cœur du vignoble champenois3, où elle a passé une partie de sa jeunesse. Mais c'est aussi l'enfance, que la poète âgée de vingt-neuf ans éprouve encore aujourd'hui quelque peine à quitter. «Ouvrant l'album de mémoire»«les papillons épinglés retroussent leurs ailes» , Christine Delcourt exhume les photographies jaunies du souvenir. Sur le ton d'une douce nostalgie, sans jamais céder à la sensiblerie ni à la mièvrerie, elle évoque les rires et les courses folles dans le grenier des grands-parents en compagnie des cousins et des cousines ; les parties de cache-cache avec d'imaginaires lutins noirs, «sombres diables à l'affût» ; les bombardements à coups de prunes et les inlassables chevauchées sur la manivelle «haletant de chaleur». Temps béni de la prime enfance encore «ignorante des venins de la vie».

Lire l'article complet
 
« LE PARACHUTISME, UN SPORT QUI NE MANQUE PAS D'AIR ! », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1989)

                                                      

                LE PARACHUTISME, UN SPORT QUI NE MANQUE PAS D'AIR !

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1989)

Le sport, en Bretagne, semble souvent se résumer à la pratique de la planche, du char et de la voile… Pourtant, si l’on se donne la peine de lever le nez, l’on verra, par temps clair, une multitude de voiles d’une autre nature sillonner le ciel. Mal connu dans les Côtes-du-Nord (futur département des Côtes d’Armor) – malgré la création récente d’un para-club à Saint-Brieuc – le parachutisme compte néanmoins près de mille adeptes inscrits au Centre-école de Parachutisme de Vannes-Meucon (département du Morbihan).

Lire l'article complet
 
« CLAUDE BELLOIR PÊCHE PAR EXCÈS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1989)


Un pêcheur à la mouche

CLAUDE BELLOIR PÊCHE PAR EXCÈS

 PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (14 JANVIER 1989)

Claude Belloir n'a jamais rencontré le Roi des Poissons, dont parle si poétiquement l'écrivain Mario Mercier1 dans ses ouvrages. Ni ses filles, les ondines, dont on aperçoit parfois, flottant mollement à la surface du courant, la chevelure de spirogyre...

Pourtant, ce professeur d'anglais à l'air rêveur hante depuis son plus jeune âge rivières, étangs et lacs costérois2 : le Saint-Barthélemy, le Leff, le Gouët... Chaque dimanche, dès l'ouverture de la pêche, à chaque congé et... parfois entre deux paquets de copies, il enfile ses waders en néoprène - qui, contrairement à l'opinion commune, n'effraient pas le poisson -, prend sa canne, sa soie, les mouches artificielles fabriquées par ses soins, et longe le bord des eaux, fouettant l'air d'un geste harmonieux.

Lire l'article complet
 
« ANNICK THÉVENOT, MUSICIENNE DE LA COULEUR », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1988)


« Jardins », par Annick Thévenot (2009)

ANNICK THÉVENOT, MUSICIENNE DE LA COULEUR

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1988)

Après avoir exposé à Paris, en Bretagne Sud et même à New York, le peintre Annick Thévenot a choisi de présenter ses œuvres récentes à Saint-Brieuc (Côtes d'Armor, Bretagne). La Galerie Athéna et le Crédit Immobilier accueillent jusqu'à la fin du mois de mai des travaux sur papier semi-abstraits, inspirés par le thème de la musique.

C'est en écoutant les œuvres des musiciens viennois Berg, Mahler et Schönberg, qu'Annick Thévenot a transcrit ses émotions, ses sensations et ses rêves sous la forme d'une lumineuse calligraphie de couleurs. Violence et douceur se mêlent dans ses aquarelles, suite de variations aux sonorités vives ou pastels. Ici, la musique s'épanouit en un joyeux désordre d'instruments, de chevalets, de partitions, de notes, de clefs, d'altérations... Là, le visiteur contemple, comme en un écrin de cristal, la courbe harmonieuse d'un violon aux reflets érable ou sapin.

Lire l'article complet
 
« LOUIS MURIEL : SOUVENIRS D’INDOCHINE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1989)


                                      


 Insigne du 6e BCCP

LOUIS MURIEL : SOUVENIRS D’INDOCHINE1

PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1989)

16 octobre 1952, 2 h du matin : depuis bientôt trois heures, le dakota survole la jungle en direction de Tu-lê, cuvette située à mi-chemin de la rivière Noire et du fleuve Rouge – À quoi peut bien songer le jeune sergent Ange-Louis Muriel, assis tout au fond de la carlingue, en regardant par le hublot ce monstrueux lézard gris-vert, hérissé de crêtes, couvert de crevasses rouges, qui le fixe de son œil glauque de rizière ? Peut-être à son enfance normande, meurtrie par la disparition prématurée de ses parents et aux mauvais traitements de ses employeurs, qu’il a fuis pour s’engager à dix-neuf ans comme soldat de deuxième classe dans le corps des parachutistes…

Peut-être repassent, devant ses yeux embués de fierté, les images du 2nd RCP (Régiment de Chasseurs Parachutistes) cantonnés en Algérie, au sein duquel on lui remit son brevet nº 1191 ; ses premiers succès de mineur-démineur en pays indochinois ; et tous les combats auxquels il a participé, avant d’être remarqué par le Commandant Bigeard2, puis incorporé à l’âge de vingt-six ans, dans son bataillon d’élite, le 6e BCP… Peut-être voit-il avec horreur, du fond de cette nuit noire, la mort, sous les traits de ces quinze mille Jaunes qui vont déferler tout à l’heure, par paquets hurlants, sur le pays Taï…

Lire l'article complet
 
« FANCY JACK ET SON ROYAUME DE JOUETS », PAR ISMÈNE TOUSSAINT, JOURNAL LA LIBERTÉ, FRANCE (1988)

 
«Archéovalise III», par Jack Casadamont (1990)
«Ensemblage» d'objets en technique d'acrylique sur bois

                                FANCY JACK ET SON ROYAUME DE JOUETS

                                                                PAR ISMÈNE TOUSSAINT, LA LIBERTÉ (1988)

Escorté de son inséparable « fou de peinture », une racine de pommier multicolore au « visage » expressif, chaussée et coiffée d'un grelot en harmonie avec son bonnet doré, Fancy Jack, le Roi des Jouets, a fait son entrée à la Galerie Athéna [de Saint-Brieuc, Bretagne)] le 10 décembre dernier. Il y expose et vend,  jusqu'au 31 janvier, les cent-soixante-dix sujets qui composent sa cour : lutins et géants, ondines, farfadets, bonshommes clownesques, Quasimodos miniatures, bestioles, martiens, robots, soucoupes volantes... Pièces uniques réalisées à partir de jouets ou d'objets usagés, momifiées dans la résine et peintes à l'acrylique de couleur vive ou fluorescente. La concurrence s'annonce sérieuse, cette année, pour le père Noël briochin1 !

Lire l'article complet
 
« LETTRES À UN MUSICIEN », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (EXTRAITS, 1981)

                                                   

Saint-Brieuc, France, juillet 1981

Cher Monsieur,

Il est une heure de ce bel après-midi d’été. Je suis dans ma mansarde. Ma petite table est contre la fenêtre ouverte avec la chaise-médaillon et là, je vous écris. Mes grandes feuilles de papier blanc sont toutes noyées de lumière. N’est-il pas merveilleux de prendre ainsi la plume à une heure où l’on sait que les autres déjeunent encore et de s’entretenir avec les êtres aimés ? Je crois qu’il n’est pas donné à tout le monde d’écrire à un authentique musicien. Qu’il ait été permis que je vous rencontre, ne dois-je pas considérer cela comme une faveur, une récompense ? N’est-ce pas une des plus grandes joies dont l’existence, d’ordinaire si dure envers moi, ait pu me faire don ? Vous êtes cette Force qui me pousse à écrire. Les yeux encore tout embrumés des rêves d’un autre monde, je me laisse bercer par une sorte d’opium poétique, envahir par une ivresse… ivresse des mots… ivresse des notes… ivresse des choses… Je laisse votre image resplendir dans mon âme, réfléchissant en moi ce ciel céruléen, ces feuillages éclatants tout bourdonnants d’abeilles, ces lilas neigeux et odorants et ces chants d’oiseaux…

Lire l'article complet
 
« QUELQUES SOLEILS COUCHANTS », EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (AOÛT 1977)


«Soleil couchant»

QUELQUES SOLEILS COUCHANTS

EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (AOÛT 1977)

L'auteure effectua la description de ces quelques soleils couchants alors qu'elle séjournait dans un petit château situé dans les Côtes d'Armor, en Bretagne. Il ne s'agit pas d'un texte mais de plusieurs croquis, qui avaient été rapidement esquissés au fil des soirées. Le poète était un personnage imaginaire, inspiré d'un ami d'Ismène Toussaint, tandis que le chien était son setter anglais Nizard. Les deux dernières notes furent prises, quant à elles, depuis la fenêtre de sa chambre, chez ses parents, à Saint-Brieuc (même région).

*
Le soir, le poète, mon chien à tête de chimère et moi contemplions par la fenêtre du château les flammes rouges et orange qui léchaient le ciel crépusculaire au-dessus de la cime étoilée des sapins hirsutes.

* Le croissant d'une lune précoce, molle et larmoyante, clignotait entre l'enchevêtrement sombre d'un sapin colossal. Au loin, de minuscules sapins se hérissaient sur les parures roses et bleues qu'un soleil fatigué avait abandonnées pour se coucher...

Lire l'article complet
 
« RÊVERIES D'UNE ADOLESCENTE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, 1975)


« Rêverie », par Stevens Alfred (1878)

RÊVERIES D’UNE ADOLESCENTE

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, 20 FÉVRIER 1975)1

Sujet : Posté (e) à la fenêtre de votre chambre, vous songez au passé et de là, à l’avenir proche ou lointain. Vous vous interrogez et imaginez ce que cet avenir vous réserve. Essayez de communiquer le ton de votre rêverie : doute ou bien confiance, désenchantement ou allégresse, selon votre humeur habituelle.

Le temps est maussade aujourd’hui, pareil à l’humeur des poètes, et seule à la fenêtre de ma chambre, je regarde au travers d’un rideau de pluie le ciel morne qui, à perte de vue, semble rejoindre le faîte des forêts sombres d’Hillion. Chaque goutte d’eau qui s’écrase sur la vitre me rappelle une année de mon enfance et je revois ce qu’elle a été. Car quinze ans, cela compte beaucoup déjà. Depuis longtemps, je ne me considère plus comme une fillette, et de l’enfance, il ne me reste plus qu’un bon côté, comme chez tous les humains. Et je médite, comme il m’arrive souvent, triste d’avoir beaucoup changé, à moins que ce ne soit tout simplement le mauvais temps qui me rende si mélancolique.

Lire l'article complet
 
« CAMILLE DESMOULINS, RÉVOLUTIONNAIRE (1760-1794) », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, 1975)

                                                      
                          Portrait de Camille Desmoulins (Musée Carnavalet, Paris)

CAMILLE DESMOULINS, RÉVOLUTIONNAIRE (1760-1794)1

PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, 30 JANVIER 1975)2

Nous autres jeunes, qui adorons la lecture, sommes bien souvent transportés par nos rêves, et parmi tous les livres que nous avons dévorés, beaucoup nous ont frappés et nous sont restés en mémoire. Nous avons tous plus ou moins un penchant pour certains héros réels ou imaginaires avec lesquels nous aimerions sympathiser et courir de multiples aventures. Chacun, selon son caractère et ses goûts, a su trouver dans les livres les amis généralement de son âge dont il rêve et qui lui font passer des heures agréables (...)

Le personnage que j’aurais aimé avoir pour ami et avec lequel j’aurais éprouvé beaucoup de plaisir à travailler est tout simplement un jeune révolutionnaire qui vivait il y a quelques centaines d’années de cela, et qui mourut pour la Liberté de notre pays : Camille Desmoulins !

Lire l'article complet
 
« LA PLUS BELLE MUSIQUE DE LA TERRE », PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, 1975)

    

                                      LA PLUS BELLE MUSIQUE DE LA TERRE

                                 PAR ISMÈNE TOUSSAINT (TEXTE DE JEUNESSE, MAI 19751

Sujet : Présentez en les ordonnant les impressions et (ou) les émotions que produit sur vous l’audition d’une musique de votre choix, quelle qu’elle soit.

Il y a une musique pour laquelle je donnerais, je sacrifierais tout ce que je possède de plus beau et de plus cher au monde. C’est une musique merveilleuse – il n’existe pas d’autres termes pour la qualifier – et pour moi, c’est la plus belle musique de la terre. Je ne sais point quelle est cette musique, je ne veux point le savoir, je ne désire point connaître le nom de son auteur, cela détruirait tout son charme. Car je la considère un peu comme Ma musique et lorsque je l’entends, j’ai l’impression que tout s’effondre autour de moi et que je vole à des kilomètres au-dessus du monde. C’est la seule musique qui arrive à pénétrer dans les moindres recoins de mon âme pour m’arracher à la terre, à ébranler aussi fortement ma sensibilité, une musique parfaite qui décrit un monde parfait où la beauté, l’amour, le rêve et la poésie sont rois...

Lire l'article complet
 
« AU CIMETIÈRE », EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (NOVEMBRE 1975)

                                                               
                 «Cimetière du cloître en ruine sous la neige», par David Caspar Friedrich

                                                    AU CIMETIÈRE 

                            EXTRAIT D'UN CARNET D'ISMÈNE TOUSSAINT (NOVEMBRE 1975)

Ces notes furent prises lors d'un des séjours que l'auteure effectua dans une villa de caractère située en bordure du village costarmoricain1 de Pordic, en Bretagne, propriété d'amis de ses parents, Albert Toupin, qui était capitaine d'un navire transporteur des personnels travaillant sur des plateformes pétrolières au Koweït, sa femme Marie-Thérèse, et leurs cinq enfants : Georges, Olivier, Dominique, Marie-Françoise et Brieuc. L'atmosphère joyeuse et festive qui y régnait généralement fut assombrie cette fin d'année-là par la disparition d'un camarade des jeunes gens, décédé tragiquement à l'âge de 21 ans dans un accident de voiture. Le personnage évoqué ici est le fils aîné de la maison.

* ... Il était là, cet obscur adolescent de dix-sept ans, ce descendant de Heathcliff2, il était là, assis sur le rebord d'une pierre tombale, les mèches soulevées par le vent, des larmes plein les yeux. Il avait encore le beau costume de velours bleu qu'il avait porté le matin-même à la messe. Je fus bouleversée. Je marquai un temps d'hésitation, avalai ma salive puis résolument courus à lui. Il ne parut nullement de me voir : au contraire, il sourit, le temps d'un éclair. Son étrange regard, vert comme les vitraux de l'église et comme terni par le désespoir se leva vers moi.

Lire l'article complet
 
LETTRES D'ISMÈNE TOUSSAINT À SON FRÈRE AUBRY SUR SA NOUVELLE «L'ÎLE AUX PIRATES» (TEXTES DE JEUNESSE, 1974)


© a133.idata.over-blog.com

Dans les années 1973-1974, alors qu'elle était en classe de quatrième (huitième année scolaire canadienne) au C.E.S Racine1 de Saint-Brieuc, en Bretagne, Ismène Toussaint écrivit une série de dix nouvelles d'aventures et d'action : Les Extraordinaires équipées de Yanne et de ses amis.  À l'instigation de son professeur de français, M. Paul Thépaut, elle en présenta de larges extraits à sa classe, puis à une partie de l'école. Dans les trois lettres que nous publions ici, elle informe son frère cadet Aubry, alors parti en classe de mer à Erquy, dans leur région natale, du déroulement d'une de ses histoires : L'Île aux Pirates.

LETTRES D'ISMÈNE TOUSSAINT À SON FRÈRE AUBRY SUR SA NOUVELLE L'ÎLE AUX PIRATES 2 (TEXTES DE JEUNESSE, 1974)

Lire l'article complet
 
**************

                                          ARTICLES SUR ISMÈNE TOUSSAINT

Lire l'article complet
 
26 DÉCEMBRE 2015 : LETTRE DE MONIK LOARER, PROFESSEUR DE LETTRES FRANÇAISES, SUR « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)


© passicomplique.wikispaces.com

LETTRE DE MONIK LOARER1, PROFESSEUR DE LETTRES FRANÇAISES

SUR LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (2015)

Saint-Laurent de la Mer, le 26 décembre 2015 (...) Chère Ismène,

Je suis ravie du succès de ton livre et sa lecture - je l'ai dévoré en trois soirées - a été un moment bien agréable. je t'ai retrouvée dans  cette histoire telle que tu étais autrefois. Tu es une conteuse, Ismène, tu as toujours eu ce talent de narrer de belles histoires.

D'abord, ton histoire est bien composée, on suit avec attention les débuts de Gabrielle dans l'enseignement ( tu imagines comme cela m'a touchée). Elle était bien jeune pour de tels débuts mais à l'époque, on ne barguignait pas ! Ensuite on est heureux de la voir s'épanouir dans sa profession, nouer des relations... et là, bing ! ça se termine, on est frustré : je suppose que tes lecteurs te l'ont déjà dit mais c'est aussi une très bonne fin puisqu'on n'a qu'une envie : connaître la suite.

Lire l'article complet
 
13 DÉCEMBRE 2015 : LE COUP DE CŒUR DE BRUNO CARPENTIER, AUTEUR : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)


Bruno Carpentier

LE COUP DE CŒUR DE BRUNO CARPENTIER1, AUTEUR 

LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS) 

Le 13 novembre 2015 - Coup de cœur pour La Maîtresse d’école, tout droit atterri du Québec dans ma boîte aux lettres. Ismène Toussaint vit au Québec, entre Montréal et les berges de Lac Brome. Docteur ès lettres, chroniqueuse et historienne, nul besoin de présenter l’auteure québécoise d'origine française, connue et reconnue bien au-delà des « p’tits paniers blottis » sous la main de Félix Leclerc. Voilà pour le cliché. La belle surprise (l’art de la guerre et de l’amour) apparaît dès les premières lignes de ce roman frais, profond et engagé. Nous voici au Manitoba en 1928. Gabrielle Roy atteint l’âge où elle doit choisir un métier pour gagner sa vie et satisfaire aux exigences de la modeste famille dont elle est la benjamine. Comme ses sœurs aînées, elle se tourne vers l’enseignement, bien que son talent artistique en voudrait autrement.

Lire l'article complet
 
11 DÉCEMBRE 2015 : UNE ENSEIGNANTE QUÉBÉCOISE SE PENCHE SUR « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT : « UN CONTE BIEN TOURNÉ ET FICELÉ, DU BONBON DE LITTÉRATURE ! », PAR ÉVA BOYER

 
Éva Boyer, lors de ses années étudiantes 

UNE ENSEIGNANTE QUÉBÉCOISE SE PENCHE SUR LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT : 

« UN CONTE BIEN TOURNÉ ET FICELÉ, DU BONBON DE LITTÉRATURE ! », PAR ÉVA BOYER1 (11 DÉCEMBRE 2015)

Le 11 décembre 2015 - Bonjour Ismène,

La lecture de ton livre a fait remonter à ma mémoire nombre de souvenirs que l'une des sœurs de mon père nous racontait lorsqu'elle enseignait dans une école de rang2. Chauffage au bois, école mal isolée, eau gelée, elle y a enseigné plus de dix ans.

À travers ton texte, les descriptions des lieux et des personnages sont très réels, presque vivants devant les yeux du lecteur. Des expressions sont très pittoresques et très drôles, comme en page 272, « où le soleil se couchait après s'être plongé dans un bain de nuages aux couleurs éclatantes ». Et en page 339 encore : « le vent avait valsé avec la neige au son de son propre orchestre ».

Lire l'article complet
 
16 NOVEMBRE 2015 : SOIRÉE COMMÉMORATIVE LOUIS-RIEL À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL- YVES SAINT-DENIS PRONONCERA UNE CONFÉRENCE INTITULÉE « LOUIS RIEL, L'ÉLÉMENT DÉCLENCHEUR DU NATIONALISME QUÉBÉCOIS »


Louis Riel, président du gouvernement provisoire en 1870

À l'occasion du 130e anniversaire de l'assassinat politique de Louis Riel (1844-1885) par le gouvernement d'Ottawa, M. Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique française (APAF) et animateur des Lundis de l'Histoire, prononcera une conférence intitulée « Louis Riel, l'élément déclencheur du nationalisme québécois » le 16 novembre 2015, de 19h à 20h30, à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest.

Le 22 novembre 1885, soit six jours après la pendaison du jeune chef métis à Régina (Saskatchewan), une manifestation organisée par Adolphe Ouimet, alors président de la l'Association Saint-Jean-Baptiste de Montréal (ASJBM), avait rassemblé une foule de 50 000 personnes Place du Champ-de-Mars, à Montréal, dans un immense élan de protestation. « Louis Riel, notre frère est mort...», y avait déclaré Honoré Mercier (1840-1894), chef du Parti national, dans son discours demeuré célèbre.

Lire l'article complet
 
9 NOVEMBRE 2015 : LANCEMENT DE « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, DANS LE CADRE DES CONFÉRENCES « LES LUNDIS DE L'HISTOIRE », À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL


© a.litttlemercerie.com 

M. Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF), a l'honneur et le plaisir de vous inviter au lancement du roman de Mme Ismène Toussaint, La Maîtresse d'école (Les Éditeurs Réunis). Celui-ci se déroulera le 9 novembre 2015, à 19h,  à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest, dans le cadre des conférences hebdomadaires Les Lundis de l'Histoire.

Lire l'article complet
 
7 NOVEMBRE 2015 : UN BILLET DE JOHANNE PELLETIER, AUTEURE MÉTISSE MI'KMAQ, SUR «LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE», ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)


© mitchifmetis-virtualmuseum.org

UN BILLET DE JOHANNE PELLETIER1, AUTEURE MÉTISSE MI'KMAQ,

SUR LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS)

Pour moi, un livre est toujours un bijou précieux. Tant d'efforts, de temps, d'amour entre ces pages. Mais lorsque celui-ci est écrit par une nouvelle amie, il devient un trésor inestimable.

Je viens de terminer son nouveau roman et je suis tout simplement enchantée. J'ai aimé tout de suite cette courageuse maîtresse d'école, le personnage principal, qui n'est nulle autre que cette grande écrivaine québécoise, Gabrielle Roy. Tout au long de ce roman qui raconte ses débuts dans l'enseignement, faits au prix de sacrifices et d'acharnement, en tant que Canadienne française dans un milieu anglais, et ses rêves d'écriture, auxquels, nul besoin de le dire, je me suis tout de suite identifiée, j'ai appris un tas de choses sur l'histoire du Manitoba des années 30. Une histoire qui ressemble en bien des points à la nôtre, ici au Québec.

Lire l'article complet
 
4 NOVEMBRE 2015 : « IMPRESSIONS DE LECTURE DE « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT (LES ÉDITEURS RÉUNIS) », PAR FRANÇOISE BOIXIÈRE, POÈTE ET ROMANCIÈRE DU TERROIR BRETON


Françoise Boixière

IMPRESSIONS DE LECTURE DE LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, 
ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT 
(LES ÉDITEURS RÉUNIS, 2015)

PAR FRANÇOISE BOIXIÈRE1, POÈTE ET ROMANCIÈRE DU TERROIR BRETON 

Le 4 novembre 2015 - Qui, mieux qu’Ismène Toussaint, spécialiste reconnue de Gabrielle Roy, pouvait écrire un roman sur la vie de cet écrivain majeur, très apprécié au Canada ? Dans La Maîtresse d’école, l’auteur a réussi ce pari difficile avec brio. Ce livre passionnant, écrit dans une langue à la fois accessible et élégante, nous fait découvrir les débuts de Gabrielle, jeune institutrice de campagne aussi volontaire qu’attachante.

Ce roman à l’ambiance subtile décrit habilement l’atmosphère d’une époque charnière, qui hésite entre l’épopée légendaire des pionniers et l’entrée dans la modernité. À cette dualité temporelle, répond la dualité psychologique de l’héroïne, elle-même partagée entre son désir de faire progresser ses élèves et sa nostalgie du monde qu’ont connu ses parents. En effet, malgré son amour pour ces enfants souvent démunis, Gabrielle se sent avant tout écrivaine et sa première source d’inspiration sera ce passé familial encore proche qu’elle compte sublimer dans ses futurs écrits.

Lire l'article complet
 
« PRENDRE PLAISIR À RELIRE UN PREMIER CHAPITRE : « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE », ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT », PAR YVES SAINT-DENIS, DOCTEUR ÈS LETTRES (2015)

 
Yves Saint-Denis

PRENDRE PLAISIR À RELIRE UN PREMIER CHAPITRE : LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT

UN COUP D'ŒIL CLIN D'ŒIL D'YVES SAINT-DENIS1, DOCTEUR ÈS LETTRES (16 OCTOBRE 2015)  

1er chapitre (p. 7-23) 

1. COMPOSITION DU ROMAN - 

Temps et espace romanesques.  L’action, d’une durée de « plus de deux heures », se déroule en une « fin de journée d’été 1928 [...] dans le salon d’allure bourgeoise de la  demeure familiale sise à Saint-Boniface », avant de traverser la cuisine vers la cuisine d’été à l’appel de la mère-ménagère pour le repas.

Action.  Un conseil de famille, convoqué par les parents Léon Roy et Mélina Landry,  autour du choix de carrière de la benjamine, Gabrielle, qui se fait vertement rabrouer par ses sœurs lorsqu’elle déclare son désir de devenir écrivaine, conduit celle-ci à une décision forcée.  Sur un ton moins acerbe, les parents pressent plutôt celle-ci à devenir maîtresse d’école, comme ses sœurs ; ce à quoi elle consent sous la contrainte, tout en réitérant sa volonté de se faire écrivaine.  Mais la tension est trop forte et la jeune femme éclate en sanglots, puis s’enfuit dans sa chambre.

Lire l'article complet
 
LE 16 OCTOBRE 2015, RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.3 FM) ACCUEILLERA « LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE » : ENTRETIEN ENTRE LA ROMANCIÈRE ISMÈNE TOUSSAINT ET MARGUERITE POULIN, ANNONCEUSE ET HISTORIENNE

Mme Marguerite Paulin, annonceuse, auteure et historienne, a le plaisir de vous informer qu'elle accueillera Ismène Toussaint le vendredi 16 octobre 2015, de 14h à 15h, dans le cadre de son émission culturelle Le Quai des Partances, à Radio Centre-ville Montréal (102.3 FM). Celle-ci viendra nous parler de son roman, La Maîtresse d'école, (Les Éditeurs Réunis), librement inspiré des années de jeunesse de la romancière au Manitoba.

Lire l'article complet
 
AUTOMNE 2015 : ASSEMBLÉE DES PATRIOTES DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE : CALENDRIER DES CONFÉRENCES « LES LUNDIS DE L'HISTOIRE », PAR YVES SAINT-DENIS, PRÉSIDENT

ASSEMBLÉE DES PATRIOTES DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE

   (Société à but non lucratif issue du Comité des Patriotes de Saint-Philippe, fondé en 1979)

82, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, Pays du Québec, H2X 1X3 

 LES LUNDIS DE L'HISTOIRE (19 heures)

CALENDRIER PROJETÉ DES CONFÉRENCES DE L'AUTOMNE 2015 :

12 octobre : Yves Saint-Denis, docteur ès lettres : 100e anniversaire de la 1re chaire d’histoire du Canada à l’Université Laval de Montréal - LIONEL GROULX.

19 octobre : Pas de conférence : Élection fédérale.

26 octobre : Groupe de Patriotes : « L'histoire, gardienne de traditions vivantes », célèbre discours de l'abbé Lionel Groulx, professeur à l'Université de Montréal, le mardi 28 juin 1937 au 2e Congrès de la langue française tenu à Québec.

2 novembre : Félix Saint-Denis, directeur artistique de L'Écho d'un Peuple, Ontarie : 400e anniversaire du 2e voyage de Champlain en Ontarie : « Le Nouveau Monde de Champlain ».

9 novembre : Ismène Toussaint, docteure ès lettres, auteure de « La Maîtresse d’école (Les Éditeurs Réunis), roman historique d’époque », dont l’héroïne est la grande romancière Gabrielle Roy. L'écrivaine en est spécialiste avec déjà trois œuvres.

Lire l'article complet
 
15 JUIN 2015 : « LES PRAIRIES D'ANTAN RAYONNENT SOUS VOTRE PLUME... » UNE CRITIQUE DE LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT, PAR ROBIN KOWALCZYK, DIRECTEUR D'ÉDITION (LES ÉDITEURS RÉUNIS)

 
Robin Kowalczyk

« LES PRAIRIES D'ANTAN RAYONNENT SOUS VOTRE PLUME... »

UNE CRITIQUE DE LA MAÎTRESSE D'ÉCOLE, ROMAN D'ISMÈNE TOUSSAINT,
PAR ROBIN KOWALCZYK, DIRECTEUR D'ÉDITION  (LES ÉDITEURS RÉUNIS)

Montréal, le 15 juin 2015 - Bonjour Ismène,

Vous remerciant pour votre patience, me voici enfin avec une critique plus substantielle de votre ouvrage.

D'emblée, sachez que non seulement votre roman est parfait pour notre lectorat avide de romans d'époque, mais j'en ai moi-même raffolé !

À la fois grenier du Canada, porteur de rêves et d'espoirs, et théâtre d'une existence difficile, les prairies d'antan rayonnent sous votre plume ; l'atmosphère est bien cernée et on constate que votre séjour là-bas vous anime encore. Je vous le dis en toute franchise : par la force de vos descriptions riches et poétiques, vous m'avez donné le goût d'y voyager (d'ailleurs, il y a longtemps que je souhaite découvrir l'Ouest).

Lire l'article complet
 
« LE PERSONNAGE DU MOIS : ISMÈNE TOUSSAINT », PAR ANTHONY SCHWARTZMAN, LA GAZETTE-AUTOCHTONES (23 FÉVRIER 2013)


Anthony Schwartzman

LE PERSONNAGE DU MOIS : ISMÈNE TOUSSAINT

PAR ANTHONY SCHWARTZMAN1, LA GAZETTE-AUTOCHTONES (23 FÉVRIER 2013)

Née en France, plus exactement à Saint-Brieuc, en Bretagne, Ismène Toussaint, dans sa plus tendre enfance, se passionne pour l'écriture et publie ainsi dans des journaux locaux. Plus tard, elle fait ses études de Lettres à l'Université de Rennes II. Elle devient journaliste, chroniqueuse littéraire et artistique, puis chef de rédaction d'un journal hebdomadaire, La Liberté.

En 1989 et 1991, elle est lauréate d'un concours de recherche lancé par le Ministère des Affaires Étrangères et le Conseil International des Études Canadiennes (CIEC). Elle part au Manitoba, en terre Métisse, effectuer un doctorat de Lettres. Son sujet de thèse portait sur L'Homme et la Nature dans l'œuvre de Gabrielle Roy. Elle est alors bouleversée par le personnage historique de Louis Riel (1844-1885) qui, rappelons-le, était le chef de la Nation Métis et avait été pendu injustement par les autorités fédérales canadiennes pour avoir défendu les droits des Métis et même des Premières Nations.

Lire l'article complet
 
«ISMÈNE TOUSSAINT, ÉCRIVAINE» ET «ISMÈNE TOUSSAINT», PAR CLAUDE SAMSON, PRÉSIDENT DE NATION MÉTIS CONTEMPORAINE, LA VOIE AUTOCHTONE (2010 ET 2011)

                                                            

ISMÈNE TOUSSAINT, ÉCRIVAINE 

PAR CLAUDE MAHIKAN SAMSON, PRÉSIDENT DE LA NATION MÉTIS CONTEMPORAINE, LA VOIE AUTOCHTONE (5 AOÛT 2010)

Ismène Toussaint, spécialiste de l’histoire des Métis en Amérique du Nord : elle le démontre bien par ses textes et ses publications qui, à mon avis, sont un travail énorme et pas toujours évident. Cette Française de l'Ouest de la France, quitte son pays pour venir effectuer une grande démarche intellectuelle. Elle à vécu autant dans l’Ouest du Canada que dans l’Est.

Une femme pour qui j’ai beaucoup de respect car le travail qu’elle a fait nous gardera, nous, Métis, dans l’Histoire - à jamais. J’ai lu les trois volumes et en maniere de conclusion pour ce travail immense et surtout pour l’Histoire de notre pays et de notre peuple, je lui dis : « Merci, Ismène. »


Lire l'article complet
 
« L'ENVOL DE LA MOUETTE » : LETTRE D'HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN, À ISMÈNE TOUSSAINT (10 JUILLET 1988)

 

                                                         
                                                                                 
                                                « L'ENVOL DE LA MOUETTE »       

                              LETTRE D'HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN1, À ISMÈNE TOUSSAINT (1988)

Fréjus, Var (Provence), le 10 juillet 1988

Chère Ismène,

Rapidement un mot pour te remercier de ta carte malgré ton travail. J'ai lu avec intérêt tes articles2 l'autre jour face à la mer et, pour le piquant de la situation, j'aurais aimé que tu y fusses une mouette perchée sur l'auvent à observer le curieux bonhomme qui clignait des yeux dans le soleil et - comme on dit en Provence - qui espinchait - ce qui est beaucoup plus fort qu'épier - tâchant pour les besoins de l'été d'attirer mon attention et de déchiffrer tes écrits.

Trêve d'anecdotes : conservant ton enthousiasme quant à tous les domaines artistiques, tu t'exprimes avec fluidité et aisance, quelquefois beaucoup de grâce et lorsque ton travail par son surcroît te pèse, songe que par lui tu acquiers ton propre style... On y sent l'amorce d'un métier, et souvent en te lisant, j'ai pensé à Sainte-Beuve3 - mais tu le connais mieux que moi. Suis ton étoile : elle te conduira sous peu à un journalisme de plus grande envergure.

Lire l'article complet
 
« ISMÈNE TOUSSAINT, LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC, PRÉFACE DE RÉGINALD HAMEL, MONTRÉAL, STANKÉ, 2004, 532 p. », PAR PAUL-ÉMILE ROY, REVUE L'ACTION NATIONALE (2005)


« Le Chemin », par Henri Royer (1912)

ISMÈNE TOUSSAINT, LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC, PRÉFACE DE RÉGINALD HAMEL, MONTRÉAL, STANKÉ, 2004, 532 p.

 PAR PAUL-ÉMILE ROY, L'ACTION NATIONALE (2005)

Voici un livre qui comblera tous les passionnés de Gabrielle Roy.

L’auteur, Ismène Toussaint, nous avait déjà donné Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, un ouvrage qui dévoilait le parcours de la romancière dans son Manitoba natal. Cette fois, c’est au Québec qu’elle « a rassemblé un florilège de témoignages troublants sur la période, fertile et douloureuse », de l’accession de Gabrielle Roy à la renommée littéraire, et sur la portée universelle de son œuvre.

Lire l'article complet
 
«UNE ŒUVRE MONUMENTALE : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY», PAR PAUL GENUIST, LE MOUSTIQUE!... PACIFIQUE, VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE (2004)


« Un nouveau chemin » (2011)

UNE ŒUVRE MONUMENTALE : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY

PAR PAUL GENUIST, LE MOUSTIQUE!... PACIFIQUE (2004)

En voyant l’énorme livre qu’Ismène Toussaint vient tout juste de consacrer à Gabrielle Roy, et auquel ont contribué près de cinquante personnes : amis, connaissances, professeurs et critiques, je ne cacherai pas m’être demandé s’il n’y aurait pas, au long de ces 528 pages, des passages quelque peu pédants, pour ne pas dire ennuyeux. Erreur grossière ! Je l’ai lu – ou plutôt dévoré – en quelques soirées et le plaisir allait croissant à mesure que s’approfondissait ma connaissance de cet écrivain à la lumière de ces témoignages.

Lire l'article complet
 
« LES CARNETS DE PAUL-ÉMILE ROY : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC » (2004)

       
                     « Chemin champêtre », par Claude Dunet                 
    

LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC, PAR ISMÈNE TOUSSAINT 

LES CARNETS DE PAUL-ÉMILE ROY (15 NOVEMBRE 2004)

Le livre d’Ismène Toussaint, Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec (Stanké, 2004) est un livre magnifique et un travail fantastique pour faire connaître Gabrielle Roy. Il nous fait comprendre l’extrême complexité de ce grand écrivain. Beaucoup de gens qui l’ont connue l’ont trouvée égoïste, profiteuse, ingrate, désagréable. J’imagine qu’ils avaient raison. Et je suis porté à penser que Gabrielle Roy était la première à avoir conscience de cette misère, à en souffrir. Il y avait chez elle le sentiment profond de la misère humaine, et de sa propre misère.

Lire l'article complet
 
« SUR LES TRACES DE GABRIELLE ROY - ISMÈNE TOUSSAINT SIGNE UN SECOND LIVRE SUR LA CÉLÈBRE AUTEURE DE BONHEUR D'OCCASION », PAR FRANCINE BEAUDOUIN, LA VOIX DE L'EST, GRANBY, QUÉBEC (2004)


Gabrielle Roy en 1945 (36 ans)

SUR LES TRACES DE GABRIELLE ROY
ISMÈNE TOUSSAINT SIGNE UN SECOND LIVRE SUR LA CÉLÈBRE AUTEURE DE BONHEUR D'OCCASION

PAR FRANCINE BEAUDOUIN, LA VOIX DE L'EST (2004)

Il y a cinq ans, Ismène Toussaint nous offrait Les Chemins secrets de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions chez Stanké, qui fut un best-seller. Avec Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec, toujours chez le même éditeur, l’auteure du Lac Brome, originaire de Bretagne, poursuit une exploration entreprise il y a maintenant quinze ans sur les traces de la grande écrivaine issue des vastes plaines.

Lire l'article complet
 
« VOUS AIMEREZ LIRE... ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY, STANKÉ, 512 p. », PAR DIDIER FESSOU, LE SOLEIL, QUÉBEC (2004)


M. Didier Fessou

VOUS AIMEREZ LIRE... ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY, STANKÉ, 512 p.

PAR DIDIER FESSOU, LE SOLEIL (26 SEPTEMBRE 2004)

Docteur ès lettres et spécialiste chevronnée de Gabrielle Roy, Ismène Toussaint s'était fait un nom en 1999 en publiant Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, témoins d'occasions. Une étude dans laquelle elle avait donné la parole « aux petites gens du Manitoba ». Elle récidive dans une impressionnante étude dans laquelle, cette fois-ci, elle donne la parole aux témoins québécois de la vie de Gabrielle Roy : des amis (Henri Bergeron, Berthe Simard...), des écrivains (Antonine Maillet, Jacques Poulin, Jean O'Neil...), des artistes (Jori Smith, Miyuki Tanobe, Françoise Graton...) Des gens qui ont tous quelque chose à dire et qui révèlent un autre visage de Gabrielle Roy.

Lire l'article complet
 
« ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS », PAR RÉGINALD HAMEL, REVUE THE TORONTO QUARTERLY, TORONTO (2000)


Le Professeur Réginald Hamel

« ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS, MONTRÉAL, STANKÉ, 289 p. »

PAR RÉGINALD HAMEL, THE TORONTO QUARTERLY (2000)

Voici un ouvrage qui démontre, encore une fois, que personne n'a le monopole du dernier mot à l'égard de Gabrielle Roy. Ces dernières années, il y a eu d'excellents travaux sur cette romancière, sa vie et son œuvre ; il manquait, toutefois, ce « je ne sais quoi » qui fait que l'ouvrage d'Ismène Toussaint suscitera d'autres recherches et incitera l'institution littéraire à explorer d'autres avenues.

Avec Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, on a l'impression qu'Ismène Toussaint a convoqué dans son atelier de sculpteur une pléiade d'artistes du souvenir à venir dégager avec elle, petit à petit, un portrait inédit de cette romancière. Chacun de ces artistes donne au bloc monumental le coup de ciseau qui précise l'image sans l'épuiser entièrement.

Lire l'article complet
 
« ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS », PAR PAUL-ÉMILE ROY, REVUE L'ACTION NATIONALE, MONTRÉAL (2000)


M. Paul-Émile Roy

« ISMÈNE TOUSSAINT : LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS, STANKÉ, 1999, 290 p. »

PAR PAUL-ÉMILE ROY, L'ACTION NATIONALE (JANVIER 2000)

Ismène Toussaint est une Française qui considère le Manitoba comme son second pays. Elle y a vécu plusieurs années, cherchant à tout savoir de Gabrielle Roy, sur laquelle elle a rédigé un mémoire et une thèse de doctorat : L'Homme et la nature dans l'œuvre de Gabrielle Roy.

Dans le présent ouvrage, très documenté, c'est à l'auteur qu'elle s'intéresse. Elle tente de cerner le mystère Gabrielle Roy en rapportant ce qu'ont dit d'elle parents et amis, ceux et celles qui l'ont connue. Avec une patience illimitée, elle recueille les souvenirs, les impressions, les opinions de tous ces gens qui, d'une manière ou d'une autre, ont un jour fait partie de sa vie. Ismène Toussaint a parcouru le pays de l'Ouest où a vécu Gabrielle Roy. Elle est même partie en canot sur les traces des héros de La Montagne secrète (...)

Lire l'article complet
 
« L'ÉCRITURE D'UNE VIE » : UNE CHRONIQUE DE M. GIL GIANONE, HISTORIEN ET ARCHÉOLOGUE, SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS » (1999)


Chemin, près du lac Manitoba

« L'ÉCRITURE D'UNE VIE » : UNE CHRONIQUE SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT, LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS

PAR M. GIL GIANONE (1999)1

Fruit mûr d'un long et patient travail de recherche, l'ouvrage que vous allez lire relève plus de l'enquête policière que d'un simple recueil de témoignages.

Qui était vraiment Gabrielle Roy ? L'institutrice, l'amie, l'écrivain, la femme... Comment mieux cerner, mieux connaître encore celle pour qui amitié, nature et humanité ont constitué l'objet d'une quête permanente, d'une soif quasi mystique d'Absolu ? De quel abord pouvait être au quotidien, avec ceux qui de près ou de loin ont jalonné sa vie, l'écrivain manitobain ?

Lire l'article complet
 
« REGARDS CROISÉS ENTRE AUTEURES » : UNE CHRONIQUE DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, ÉCRIVAINE BRETONNE, SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT, « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS » (1999)



Mme Françoise Boixière

« REGARDS CROISÉS ENTRE AUTEURES » : UNE CHRONIQUE SUR L'OUVRAGE D'ISMÈNE TOUSSAINT, LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS

PAR FRANÇOISE BOIXIÈRE (JUILLET 1999)1

Lorsque j'ai eu entre les mains le livre d'Ismène Toussaint, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy (Éditions Stanké, Montréal), je me suis dit : « Encore une étude universitaire savante, ponctuée de références compliquées et de mots hermétiques sur un auteur que je ne connais même pas ! ». En France, en effet, seuls quelques initiés ont eu accès à l'œuvre de Gabrielle Roy, son nom, illustre au Canada, étant à peu près inconnu dans nos écoles. Pour preuve, demandez à un étudiant d'évoquer devant vous une célèbre romancière canadienne de langue française, le premier nom qui lui vient à l'esprit est celui d'Antonine Maillet, au mieux, Anne Hébert.

Aussi n'est-ce pas sans une certaine appréhension que je me suis engagée sur ces « chemins secrets », craignant de me perdre assez vite dans leurs détours inextricables. Mais quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, sous un style fluide, vivant, aux accents chaleureux et pleins d'humour, une femme passionnante et passionnée, toute d'esprit et de charme !

Lire l'article complet
 
« LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY PAR ISMÈNE TOUSSAINT : GABRIELLE ROY PAR CEUX QUI L'ONT CONNUE », PAR JEAN-FRANÇOIS BÉLISLE, JOURNAL L'EXPRESS D'OUTREMONT, QUÉBEC (1999)

  
M. Jean-François Bélisle

LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY, PAR ISMÈNE TOUSSAINT - GABRIELLE ROY PAR CEUX QUI L'ONT CONNUE

PAR JEAN-FRANÇOIS BÉLISLE, L'EXPRESS D'OUTREMONT (28 MAI 1999)

Si bien des choses ont pu transpirer des sublimes manuscrits de Gabrielle Roy, et qu'en lisant minutieusement entre les lignes, on peut déceler quelques traits de personnalité de la Manitobaine, le personnage n'en demeure pas moins passablement mystérieux, en tout cas mal connu. Un ouvrage vient de paraître chez Stanké, qui aidera les plus curieux et ceux qui aiment l'auteure de Bonheur d'occasion à mieux cerner cette figure imposante de notre littérature.

Il importe avant tout de dire qu'Alain Stanké a reçu avec beaucoup d'enthousiasme le manuscrit d'Ismène Toussaint, l'auteure de ce livre-enquête qui constitue une sorte de pèlerinage au pays de Gabrielle Roy, à qui la journaliste et docteure en littérature d'origine bretonne voue depuis longtemps une puissante admiration.

Lire l'article complet
 
« LES CHEMINS DE GABRIELLE ROY », UNE CHRONIQUE D'HENRI BERGERON, COMMUNICATEUR, JOURNAL LA PRESSE, MONTRÉAL (1999)


M. Henri Bergeron

LES CHEMINS DE GABRIELLE ROY

                         UNE CHRONIQUE D'HENRI BERGERON (LA PRESSE, 4 MARS 1999)

Au sujet de la parution de Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, je me réjouis de la démarche de son auteur. Et voici pourquoi. Mon père disait que les chemins de Gabrielle Roy étaient tellement secrets qu'on se demandait comment elle avait pu arriver à Altamont1...

Je suis bouleversé : je ne lis pas seulement ce livre d'Ismène Toussaint, publié aux Éditions internationales Alain Stanké, avec ma tête, mais avec mon cœur. J'y retrouve les aînés d'aujourd'hui que j'ai connus, mes amis, mes racines, la maison des Badiou où j'allais jouer avec mes petits camarades...

Lire l'article complet
 
« SUR LES TRACES DE GABRIELLE ROY », PAR CARMEN MONTESSUIT, LE JOURNAL DE MONTRÉAL (1999)

Carmen Montessuit
Mme Carmen Montessuit

SUR LES TRACES DE GABRIELLE ROY

PAR CARMEN MONTESSUIT, LE JOURNAL DE MONTRÉAL (21 FÉVRIER 1999)

Ismène Toussaint est l'auteur de Les Chemins secrets de Gabrielle Roy (Stanké) et le sous-titre de ce livre, Témoins d'occasions, est tout à fait de circonstance.

Ce livre est uniquement composé de témoignages et relève beaucoup du reportage journalistique. Et en ce sens, elle a effectué un travail de Titan, en partant à la recherche de tous les gens que Gabrielle Roy a côtoyés.

Lire l'article complet
 
« LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS : UN LIVRE ASSURÉMENT PAS COMME LES AUTRES » : UNE CHRONIQUE D'ALAIN STANKÉ, ÉDITEUR, JOURNAL LA PRESSE, MONTRÉAL (1999)

                                                           
                                                                                            M. Alain Stanké
                                                                    
                             
UN LIVRE ASSURÉMENT PAS COMME LES AUTRES

                            UNE CHRONIQUE D'ALAIN STANKÉ (LA PRESSE, 14 FÉVRIER 1999)

J'ai eu la chance d'avoir été le dernier éditeur de Gabrielle Roy.

Plus qu'une amie, elle a été pour moi une source d'inspiration et d'encouragement. La relation privilégiée que j'avais avec elle m'a permis d'apprécier, au-delà de son immense talent et de son génie, le bel être qu'elle était. La muraille protectrice dont elle s'était entourée tout au long de sa vie nous a empêchés de mieux connaître la femme fascinante qui se dissimulait derrière la grande romancière que nous admirons.

Admiratrice inconditionnelle de Gabrielle Roy, l'auteur, Ismène Toussaint, est allée plus loin que les biographes ne sont jamais allés pour percer le mystère. Elle a essayé de comprendre l'environnement de Gabrielle Roy. Ça lui a donné de nouvelles raisons de l'aimer.

Lire l'article complet
 
« LES SECRETS DE GABRIELLE ROY », PAR PAUL GENUIST, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1999)



M. Paul Genuist

LES SECRETS DE GABRIELLE ROY

PAR PAUL GENUIST, JOURNAL LA LIBERTÉ (FÉVRIER 1999)

Victoria, Colombie-Britannique, le 5 février 1999 - Un ouvrage de qualité vient tout juste de paraître : Les Chemins secrets de Gabrielle Roy1 d'Ismène Toussaint.

Gabrielle Roy reste l'une des plus grandes figures de la littérature canadienne-française au pays et à l'étranger. Qu'elle soit de l'Ouest, que son inspiration l'ait souvent ramenée aux terres de son enfance, voilà qui accroît l'intérêt que le lecteur de la Prairie porte à l'œuvre considérable qu'elle a patiemment composée, et qui a contribué à révéler l'Ouest au monde entier dans ce qu'il a de plus poétique et de plus humain.

Lire l'article complet
 
« GABRIELLE VUE PAR... », PAR ANIE CLOUTIER, JOURNAL LA LIBERTÉ, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (1999)


Anie Cloutier

 
GABRIELLE VUE PAR...

PAR ANIE CLOUTIER, LA LIBERTÉ (1999)

D'abord il y a eu le colloque international, ensuite la biographie de François Ricard, puis le film de Léa Pool et enfin la série documentaire de Robert-Guy Scully. Voici maintenant Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, une biographie signée Ismène Toussaint publiée chez Stanké.

Journaliste française, Ismène Toussaint a habité quatre ans au Manitoba au début de années 1990. « J'ai éprouvé un véritable coup de foudre pour Gabrielle Roy à la lecture de La Montagne secrète, indique l'auteure. C'est là que j'ai eu l'idée de retrouver les amis, les élèves et les camarades de collège qui ont fait son quotidien.»

Lire l'article complet
 
« LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS PAR ISMÈNE TOUSSAINT, ÉDITIONS INTERNATIONALES ALAIN STANKÉ », ARGUMENTAIRE DE JEAN-LOUIS MORGAN (1999)


M. Jean-Louis Morgan

LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS, PAR ISMÈNE TOUSSAINT, ÉDITIONS INTERNATIONALES ALAIN STANKÉ

ARGUMENTAIRE DE M. JEAN-LOUIS MORGAN (1999)1

Stendhal disait que le roman est comme un miroir que l'on promène le long des chemins.

L'œuvre de Gabrielle Roy n'est pas échafaudée autrement que celle des grands auteurs. On a beaucoup écrit sur elle. Alain Stanké était bien placé pour le savoir, lui qui a été son dernier éditeur. Ces ouvrages ne l'ont jamais laissé indifférent, mais il les parcourait un peu en plaçant son attention sur pilote automatique. En effet, les relations qu'il entretenait avec cette géante de nos Lettres lui avaient permis de vivre une amitié exceptionnelle dont les livres, aussi documentés fussent-ils, ne recréaient pour lui qu'un pâle reflet.

Lire l'article complet
 
********

                                              INTERVIEWS D'ISMÈNE TOUSSAINT

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME MARGUERITE PAULIN SUR «LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE-ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC», ÉMISSION « LE QUAI DES PARTANCES », RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.3 FM, 2004)


 « Chemin d'automne »

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME MARGUERITE PAULIN SUR LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE-ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC

ÉMISSION « LE QUAI DES PARTANCES », RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.3 FM, 12 OCTOBRE 2004)

Marguerite Paulin. (…) Bonjour ! Au microphone, Marguerite Paulin. Notre émission Le Quai des partances, sur les ondes de Radio Centre-ville, 102.3 FM. On a une invitée aujourd’hui en studio et je suis très contente parce que quand on a une invitée, c’est toujours plus chaleureux et plus intéressant. Donc, notre invitée est Ismène Toussaint. Bonjour, Ismène !

I.T. Bonjour, Marguerite !

M.P. Alors, on va parler du livre dont on parle de plus en plus avec raison… Le livre s’intitule Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec, avec une préface de Réginald Hamel et c’est aux éditions Stanké. Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy… D’abord, on va partir du titre, Ismène, Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy… Parce qu’on avait eu Les Chemins secrets ?

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT SUR « LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE-ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC » PAR MME HÉLÈNE DESLAURIERS, ÉMISSION « ESTRIE EXPRESS », RADIO-CANADA SHERBROOKE, QUÉBEC (2004)


Mme Hélène Deslauriers

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT SUR LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE-ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC PAR MME HÉLÈNE DESLAURIERS

ÉMISSION « ESTRIE EXPRESS », RADIO-CANADA SHERBROOKE, QUÉBEC (4 OCTOBRE 2004)

Roger, présentateur : (…) Puisqu’on parle de presse, on va parler d’un livre qui est sorti il n’y a pas très longtemps sur la célèbre auteure Gabrielle Roy par Ismène Toussaint… Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec par Ismène Toussaint, qui est une spécialiste de la littérature de l’Ouest du Canada. Aujourd’hui, elle est installée chez nous dans les Cantons de l’Est et vous en avez jasé avec elle…

Hélène Deslauriers : … Les Chemins secrets de Gabrielle Roy… On parle ici du premier ouvrage parce qu’il y a eu un premier ouvrage qui avait pour titre Les Chemins secrets de Gabrielle Roy, paru en 1999, qui fait état, en fait, des vingt-huit premières années de la vie de Gabrielle Roy à travers des témoignages de sa famille, de ses camarades de classe, de ses collègues de travail, de ses amis… Mais avec ce deuxième ouvrage, l’auteur nous amène cette fois-ci au Québec, la terre d’adoption de Gabrielle Roy.

Lire l'article complet
 
« HOMMAGE À ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE, POUR LA PARUTION DE «LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC», PAR MME DANIELLE MARCOTTE, ÉMISSION « QUAND ON ARRIVE EN VILLE », RADIO-CANADA VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE (2004)

HOMMAGE À ISMÈNE TOUSSAINT, AUTEURE, POUR LA PARUTION DE LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC, PAR MME DANIELLE MARCOTTE

ÉMISSION « QUAND ON ARRIVE EN VILLE », RADIO-CANADA VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE (4 OCTOBRE 2004)


Danielle Marcotte. (…) Ismène Toussaint est une grande spécialiste de l’Ouest canadien. Née à Saint-Brieuc, en Bretagne, elle écrit et publie dans journaux et revues depuis son plus jeune âge. Après des études de lettres et de musique à l’Université de Rennes et un stage de recherches à l’École Normale supérieure de Paris, elle devient journaliste, chroniqueur littéraire et artistique, puis chef de rédaction d'un hebdomadaire régional, La Liberté. Ici, on la connaît mieux pour sa participation au Moustique!...Pacifique, le mensuel francophone de Victoria.

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME DANIELLE MARCOTTE SUR «LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC», ÉMISSION « QUAND ON ARRIVE EN VILLE », RADIO-CANADA VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE (2004)


Mme Danielle Marcotte

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME DANIELLE MARCOTTE SUR LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC

ÉMISSION « QUAND ON ARRIVE EN VILLE », RADIO-CANADA VANCOUVER, COLOMBIE-BRIANNIQUE (1ER OCTOBRE 2004)

Danielle Marcotte (…) On accueille maintenant un auteur que l’Ouest canadien a beaucoup marqué. Ismène Toussaint, bonjour !

I. T. Oui, bonjour madame !

D.M. Vous avez publié en 1999 un livre intitulé Les Chemins secrets de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions. Ça, c’est un recueil de témoignages de Manitobains qui ont connu cette romancière-là. Donc, c’était publié en 1999. Aujourd’hui, vous faites paraître quelque chose qui s’appelle Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec. D’abord, madame Toussaint, pourquoi cette fascination pour Gabrielle Roy ?

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME SUZANNE KENNELLY SUR «LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC», ÉMISSION « RADIO-RÉVEIL », CKSB-RADIO-CANADA, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (2004)


Mme Suzanne Kennelly

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME SUZANNE KENNELLY SUR LES CHEMINS RETROUVÉS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS AU QUÉBEC

 ÉMISSION « RADIO-RÉVEIL », CKSB-RADIO-CANADA, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (20 SEPTEMBRE 2004)

Suzanne Kennelly : (…) Un nouveau livre sur Gabrielle Roy sort très prochainement sur nos tablettes. Le titre : Les Chemins retrouvés de Gabrielle Roy – Témoins d’occasions au Québec. Mme Ismène Toussaint est l’auteur, elle est avec nous ce matin. Bonjour, madame Toussaint !

I.T. Bonjour, madame !

S.K. Comment avez-vous choisi de traiter ce sujet considérant que vous avez déjà publié un premier livre intitulé Les Chemins secrets de Gabrielle Roy ?

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME ANNIE BOURGAULT SUR « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY – TÉMOINS D’OCCASIONS », ÉMISSION « RADIO-RÉVEIL », CKSB RADIO-CANADA, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (4 FÉVRIER 1999)


La station de radio CKSB à Saint-Boniface

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME ANNIE BOURGAULT SUR LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY – TÉMOINS D’OCCASIONS

ÉMISSION « RADIO-RÉVEIL », CKSB RADIO-CANADA, SAINT-BONIFACE, MANITOBA (4 FÉVRIER 1999)

A.B : (Courte présentation de l'émission Radio-Réveil)... On apprend plein de choses dans ce livre, Les Chemins secrets de Gabrielle Roy – Témoins d'Occasions, publié aux Éditions internationales Alain Stanké, parce que ce sont des témoignages de Franco-Manitobains qui ont côtoyé Gabrielle Roy et c'est Ismène Toussaint, une écrivaine native de Saint-Brieuc, en France, qui en est l'auteur. Elle est venue pour la première fois au Manitoba en 1989 – il y a déjà dix ans – pour y compléter un doctorat de littérature canadienne. Elle devait rester ici six mois... elle est demeurée ... quatre ans ! Elle a même été journaliste et conseillère en édition pendant son séjour. Elle est actuellement à Montréal. C'est une passionnée... Elle est tombée en amour avec Gabrielle Roy mais aussi, comme vous allez le voir, avec les Franco-Manitobains. Voici l'entrevue qu'elle m'a accordée ...

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME SOFIA BENYAHIA, ÉMISSION «HISTOIRES D'IMMIGRÉS», RADIO-CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.FM, 9 FÉVRIER 2000)

                                                       
                                                                                  Mme Sofia Benyahia

INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME SOFIA BENYAHIA

ÉMISSION « HISTOIRES D'IMMIGRÉS », RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.3 FM, 9 FÉVRIER 2000)

Sofia Benyahia : Bonjour, bonjour, amis auditeurs ! Bienvenue, bienvenue à Histoires d'Immigrés ! Alors, vous vous souvenez peut-être : on a entendu parler du Chili, du Maroc, du Salvador, de la Chine, de l'Inde... Des hommes et des femmes de toutes ces contrées sont venus pour raconter leur parcours jusqu'au Canada, jusqu'au Québec... Donc, on a pu mettre, grâce à eux, des images plus concrètes sur la réalité du voyage à long, long, long terme. On ne sait pas quand ça s'arrête, on sait qu'on part, on sait qu'on quitte un endroit d'une manière assez marquante mais on ne sait pas si on revient : ce sont de grosses questions qu'on se pose souvent dans le nouveau pays de résidence mais auxquelles on ne répond pas toujours... Voilà : au micro Sofia Benyahia, à la technique Suzanne Charland, un petit bonjour à Marie Senne qui va nous rejoindre la semaine prochaine. On s'écoute encore un petit bout de Alakhdar, « Le Destin », de Jil El-Ghiwane, notre gingle, et on revient pour vous présenter notre invitée d'aujourd'hui. À tout à l'heure ! (Pause musicale). Comme je vous disais tout à l'heure, Jil El-Ghiwane nous interprétait le morceau « Destin », Alakhdar ; on a jugé, avec l'équipe, que c'était un thème approprié pour cette émission, Histoires d'Immigrés... Aujourd'hui, nous recevons Ismène Toussaint. Ismène est française. D'ailleurs, Ismène – je vous l'ai déjà dit – votre nom signifie« Imen ». « Imen » sans le « s » signifie « la foi ». On en a déjà parlé, je crois, en d'autres lieux. Ismène est née à Saint-Brieuc, en Bretagne, elle a quitté la France il y a dix ans pour le Canada ou pour le Québec, elle nous le dira elle-même. Alors vous allez nous raconter, Ismène, comment ce déclic du Canada s'est déclenché dans votre esprit...

Lire l'article complet
 
INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME MARGUERITE PAULIN SUR « LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS », ÉMISSION « LE QUAI DES PARTANCES », RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.FM, 26 SEPTEMBRE 1999)


Mme Marguerie Paulin

 INTERVIEW D'ISMÈNE TOUSSAINT PAR MME MARGUERITE PAULIN SUR LES CHEMINS SECRETS DE GABRIELLE ROY - TÉMOINS D'OCCASIONS

ÉMISSION « LE QUAI DES PARTANCES », RADIO CENTRE-VILLE MONTRÉAL (102.FM, 26 SEPTEMBRE 1999)

Marguerite Paulin : (Courte présentation de l'émission, de l'ouvrage et de l'invitée). Il y a peut-être des auditeurs qui ne connaissent pas Gabrielle Roy. On va la situer, on va dire qui elle est : elle est née à quelle époque au Manitoba et elle est morte quand ?

Ismène Toussaint : Gabrielle Roy est née en 1909 à Saint-Boniface, qui est la communauté francophone la plus importante de l'Ouest canadien et, comme vous me le demandez, elle est morte en 1983, donc assez récemment. Elle a passé son enfance et une partie de sa jeunesse comme institutrice à Saint-Boniface, puis elle est partie en Europe parce qu'elle voulait devenir comédienne. Mais cela n'a pas marché. Alors elle est revenue à Montréal, elle s'est lancée en littérature et on la connaît surtout grâce à son roman, Bonheur d'occasion. Ensuite, elle a fait toute sa carrière littéraire au Québec.

Lire l'article complet
 
FÉVRIER 2016 : DANS SON NOUVEAU ROMAN, « LES FLIBUSTIÈRES », JEAN-LOUIS MORGAN CAMPE AU SABRE ET À LA PLUME LE PORTRAIT DES FEMMES PIRATES BONNY & READ


© Les Éditeurs Réunis

DEUX FEMMES PIRATES LÉGENDAIRES SAVENT MANIPULER LES CŒURS AUSSI BIEN QUE LES ARMES 

Nous sommes au début du XVIIIe siècle. Dans les Caraïbes et sur les côtes africaines c'est l'âge d'or de la flibuste. Aventuriers et pirates perturbent le commerce des grandes nations européennes et parviennent pratiquement à le paralyser. Les propriétaires de navires marchands doivent parfois engager à grand prix des navires de guerre pour les accompagner. Hélas ! La demande surpasse les possibilités des flottes de protection et les forbans ont beau jeu.

Parmi cette engeance de sac et de corde on trouve deux femmes, Anne Bonny et Mary Read, une fille de juriste et une ancienne soldate, dont les exploits et méfaits ont défrayé la chronique de leur temps. D'abord déguisées en garçons, puis maîtresses plus ou moins officielles de coureurs des mers, ces belles aventurières un tantinet libertines se montraient souvent plus courageuses et maniaient sabre et pistolet plus hardiment que leurs compagnons.

Lire l'article complet
 
******************

                                                            AUTRES AUTEURS

Lire l'article complet
 
LE 5 DÉCEMBRE 2016, « LES LUNDIS DE L'HISTOIRE » ACCUEILLERONT L'HISTORIENNE ÉVA BOYER À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL POUR UNE CONFÉRENCE SUR «LES PREMIERS MIGRANTS CONNUS EN AMÉRIQUE»

    
   Migrants doukhobors à Halifax, Nouvelle-Écosse
© Emaze

Les Lundis de l'Histoire, animés par M. Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Francaise (APAF), reprennent dans une formule mensuelle à la Maison Ludger-Duvernay de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest (métro Place-des-Arts).

Le 5 décembre 2016, à 18h, rendez-vous avec l'historienne

ÉVA BOYER1
 RÉCIPIENDAIRE DES GRANDES PALMES MONTÉRÉGIENNES 2015

qui prononcera une conférence sur les

                            PREMIERS MIGRANTS CONNUS EN AMÉRIQUE

Lire l'article complet
 
OCTOBRE 2016 : QUAND SE DÉVERSE LA «CATARACTE DE LA DOULEUR»... PARUTION DU NOUVEAU RECUEIL DE LA POÈTE FRANÇAISE CHRISTINE DELCOURT

 Cataracte de la douleur est le récit d’un combat contre ce qui peut ronger l’intégrité d’un être à la dérive, lorsque le corps et l’esprit confrontent sans relâche leurs blessures. La lutte est âpre et la violence présente.

Écrit sous forme d’un journal de maladie, en prose poétique, cette histoire de vie qui flirte avec la mort déroule sa spirale au rythme de douleurs intimes, ponctuée par la succession des jours et des nuits. Et le lecteur, qui ne saura plus à quel saint du calendrier se vouer, ne sortira pas indemne de ce voyage initiatique.

Lire l'article complet
 
COMMENT VOUS CONVAINCRE QU'IL FUT UN AUTHENTIQUE HÉROS, LE PREMIER DE NOS PATRIOTES ? YVES SAINT-DENIS TENTERA LE PARI LE 16 MAI 2016, À MONTRÉAL, LORS D'UNE CONFÉRENCE INTITULÉE « DOLLARD, L'HÉROÏQUE COMBAT DU LONG-SAULT ET LE CULTE DU HÉROS »

 
« Dollard des Ormeaux », bronze d'Alfred Laliberté

Comment vous convaincre que Adam Dollard est un authentique héros, le premier de nos Patriotes ? Yves Saint-Denis1, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF), tentera de relever le pari le 16 mai 2016, à partir de 18h30, par le biais d'une conférence qu'il prononcera dans le cadre des Lundis de L'Histoire à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest (métro Place des Arts).

DOLLARD, L'HÉROÏQUE COMBAT DU LONG-SAULT ET LE CULTE DU HÉROS


Lire l'article complet
 
18 AVRIL 2016 : «LE RÉGIMENT DE CARIGNAN VIENT MÂTER LES IROQUOIS», PAR L'ÉQUIPE DE LA SECTION LUDGER-DUVERNAY DE LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL


© migrations.fr
 

18 AVRIL 2016 : « LE RÉGIMENT DE CARRIGNAN VIENT MÂTER LES IROQUOIS », PAR L'ÉQUIPE DE LA SECTION LUDGER-DUVERNAY DE LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL

APERÇU. Scène de la période de la guerre franco-iroquoise.  Le Régiment Carignan arrive en 1665 et mate les Iroquois l'an suivant. Les auditeurs sont conviés à un échange verbal entre quatre grands personnages du temps, qui mettent le déroulement de ce moment en paroles.

Lire l'article complet
 
« L'HISTOIRE DU QUÉBEC A SURTOUT ÉTÉ UN PRODUIT DE SA GÉOGRAPHIE »... CONFÉRENCE DU GÉOPOLITICIEN JEAN-JACQUES NANTEL LE 11 AVRIL 2016 À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL

 
Jean-Jacques Nantel

Lundi 11 avril 2016, à 18h 30, Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF), recevra le géopoliticien Jean-Jacques Nantel dans le cadre des Lundis de l'Histoire, à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest (métro Place des Arts). Celui-ci présentera une conférence sur le sujet suivant : 

« L'HISTOIRE DU QUÉBEC A SURTOUT ÉTÉ UN PRODUIT DE SA GÉOGRAPHIE »

APERÇU. « Le conférencier Jean-Jacques Nantel, spécialiste de géopolitique,  fera valoir que, pour comprendre l'histoire passée, présente et même future du Québec, il faut connaître l'énorme influence qu'a eu sur notre peuple notre position stratégique tout à fait unique.  À cause de notre géographie particulière, notre peuplement, notre développement, notre culture et notre politique ont de tous temps été fortement influencés par des événements survenus ailleurs dans le monde.

Lire l'article complet
 
4 AVRIL 2016 : LUDGER DUVERNAY REVIENT À LA SOCIÉTÉ SAINT-JEAN-BAPTISTE DE MONTRÉAL... CONFÉRENCE DE DENIS MONIÈRE SUR « DUVERNAY ET LES DEUX VISAGES DU NATIONALISME CANADIEN-FRANÇAIS »

Lundi 4 avril 2016,  à 18h30, Yves Saint-Denis, président de l'Assemblée des Patriotes de l'Amérique Française (APAF), accueillera le professeur Denis Monière dans le cadre des Lundis de l'Histoire, à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), 82 rue Sherbrooke Ouest (métro Place des Arts). Celui-ci y prononcera une conférence intitulée  

       DUVERNAY ET LES DEUX VISAGES DU NATIONALISME CANADIEN-FRANÇAIS

Ludger Duvernay1, fondateur de la Société Saint-Jean-Baptiste : « Dans cette conférence, nous annonce Denis Monière, je retracerai la trajectoire journalistique et politique de Duvernay et montrerai comment le nationalisme peut prendre différentes formes ; et surtout comment Duvernay incarnera le passage du nationalisme politique au nationalisme culturel. J'analyserai tout particulièrement le rôle qu'il a joué dans la fondation des deux Sociétés Saint-Jean Baptiste. »

Lire l'article complet
 
UN NOËL BRETON : EXTRAIT DU ROMAN DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, « LA DENTELLE DES SUREAUX » (ÉDITIONS DU MOT PASSANT, FRANCE, 2015)


Veillée à l'ancienne
© france-pittoresque.com 

UN NOËL BRETON

EXTRAIT DE LA DENTELLE DES SUREAUX, ROMAN DE FRANÇOISE BOIXIÈRE1 (2015) 
 

CHAPITRE II - HIVER 1933-1934 -

(...) Certains soirs de décembre, toute la famille, grand-mère, oncles et tantes inclus, se réunit devant la cheminée pour une veillée consacrée aux jeux et au passage en revue des nouvelles du village. Assise au coin du feu près des femmes de Kergwen, Angèle apprend avec la même application les rudiments du tricot. Pour plaire à Francis, elle veut exceller autant dans les tâches ménagères que sur les bancs de l’école. Son père, Martin, a rempli la lampe Pigeon de pétrole acheté en bidon pour l’hiver et chargé l’âtre de grosses bûches issues des chênes élagués sur les talus l’automne précédent. Sur les braises rougeoyantes, les châtaignes ramassées en octobre grillent dans un vieux couvercle percé. Martin s’installe sur le billot de bois qui lui sert de siège, la petite Victoire âgée de trois ans sur les genoux. De temps en temps, il provoque les éclats de rire de l’enfant en soulevant brusquement la cuisse qu’elle chevauche (...)

Lire l'article complet
 
11 DÉCEMBRE 2015, SOUPER DES PATRIOTES À SAINT-EUSTACHE (MONTÉRÉGIE, QUÉBEC) : DISCOURS DE M. YVES SAINT-DENIS LORS DE LA REMISE DES GRANDES PALMES MONTÉRÉGIENNES À MME ÉVA BOYER, PROFESSEURE ET HISTORIENNE


Bataille de Saint-Eustache (14 décembre 1837)

11 DÉCEMBRE 2015, SOUPER DES PATRIOTES À SAINT-EUSTACHE (MONTÉRÉGIE, QUÉBEC)

DISCOURS DE M. YVES SAINT-DENIS1 LORS DE LA REMISE DES GRANDES PALMES MONTÉRÉGIENNES À MME ÉVA BOYER, PROFESSEURE ET HISTORIENNE

Présenter cette dame distinguée que s’est  avérée tout au long des ans Madame Thérèse-Éva Boyer, constitue un insigne plaisir que s’est réservé le président de l’Assemblée des Patriotes de l’Amérique Française (APAF) lui-même.  Cette enseignante-historienne est d’abord une femme de la campagne qui a toujours vécu en symbiose avec la nature.  On peut même la voir encore dans ses champs, au volant de son tracteur sur sa terre ancestrale de Saint-Rémi-de-Napierville [Montérégie], où elle vit avec sa bonne vieille maman.

Lire l'article complet
 
8 NOVEMBRE 2015 : L'ÉCRIVAINE DU TERROIR BRETON FRANÇOISE BOIXIÈRE EST SECONDE FINALISTE DU PRESTIGIEUX PRIX PIERRE-JAKEZ HÉLIAS POUR SON RECUEIL DE RÉCITS ET DE NOUVELLES, « LA FONTAINE À LA JUMENT » (ÉDITIONS L'ORÉE)

 
Françoise Boixière
© motpassant.fr 

8 NOVEMBRE 2015 : L'ÉCRIVAINE DU TERROIR BRETON FRANÇOISE BOIXIÈRE SECONDE FINALISTE DU  PRIX  PIERRE-JAKEZ HÉLIAS

POUR SON RECUEIL DE RÉCITS ET DE NOUVELLES,  LA FONTAINE À LA JUMENT

Nous avons appris avec un immense plaisir que notre consœur Françoise Boixière1 était cette année la seconde finaliste du prestigieux prix Pierre-Jakez Hélias2, en Bretagne, pour son recueil de récits et de nouvelles La Fontaine à la Jument, paru en 2014 aux Éditions L'Orée.

Avec la modestie qui la caractérise mais aussi avec une fierté bien compréhensible, cette éminente écrivaine du terroir a reçu son trophée le 8 novembre dernier au Croisic (département du Finistère), des mains de M. Michel Priziac, président de  l'Association des Écrivains bretons, et de la vice-présidente de cet organisme, Mme Patricia Guillemain.

Dès l'adolescence, Françoise Boixière nous enchantait de ses poèmes, de ses contes et de ses nouvelles. Devenue aujourd'hui une poète et une romancière reconnue, elle dépeint par le biais d'images originales, d'une grande puissance évocatrice, le monde des humbles fortement ancrés dans leurs coutumes et leurs traditions, au sein de paysages tout en nuances et en demi-teintes. 

Ismène Toussaint

Lire l'article complet
 
NOVEMBRE 2015 : ATTENTION ! « LE BERGER DE SAINT-AYBERT » RÔDE PRÈS DE CHEZ VOUS... BRUNO CARPENTIER VIENT DE PUBLIER UN ROMAN SUR UN CÉLÈBRE TUEUR EN SÉRIE (ÉDITIONS ITALIQUES, FRANCE)

 
© a403.idata.overblog.com

MÊME CEUX QUI NE LISENT PAS DE ROMANS POLICIERS ONT ADORÉ...

LE BERGER DE SAINT-AYBERT

UN ROMAN DE BRUNO CARPENTIER (ÉDITIONS ITALIQUES, FRANCE)

En janvier 1973, Marcel Défossez découvre dans la neige le corps martyrisé d’une petite fille. Daniel de Saint-Mard, jeune journaliste à La Voix du Nord, fait le lien avec une affaire criminelle survenue six mois plus tôt à Saint-Aybert. Se noue alors une intrigue haletante qui nous mène, à travers le Valenciennois et le Pays de Condé, sur les traces d’un improbable tueur en série.

Bruno Carpentier est originaire de Condé-sur-l’Escaut (région Nord-Pas-de-Calais). Après des études de droit à Valenciennes, il quitte le Nord pour commencer une carrière d’officier dans l’armée. Retraité, il écrit des romans policiers et revient souvent dans sa région natale pour dédicacer ses livres.

Lire l'article complet
 
1ER NOVEMBRE 2015 : « UN BOUT D'AFRIQUE MYTHIQUE AU PARFUM EXOTIQUE »... LETTRE DE L'AUTEUR ANDRÉ-MAN MbOMBO SUR SON ROMAN, « L'ALBINOS AVATAR ET LA PREMIÈRE DAME » (ÉDITIONS AUSTRALES, QUÉBEC)

                                       
André-Man Mbombo

 

Le 1er novembre 2015 - La session de RENCONTRE & DÉDICACE de L’Albinos avatar et la Première Dame du samedi 31 octobre 2015 à la Librairie Alire Inc. de Longueuil (Québec, Canada) s’est très bien passée. Je tiens à adresser toute ma reconnaissance au patron de la Librairie Alire Inc. M. Robert Leroux, à vous tout(e)s les ami(e)s qui avez aimé et commenté les publications relatives à l’événement, et à vous, les lectrices et lecteurs, qui êtes ressorti(e)s de la librairie avec un exemplaire de L’Albinos avatar et la Première Dame, ce bout d’Afrique mythique au parfum exotique peint à partir du Québec, un roman pour conscientiser le monde sur l’albinisme et le sort des albinos en Afrique. Le personnage de Marjorie Aquila l’albinos est une exception, les albinos sont encore pour la plupart sacrifiés en Afrique pour les prétendus pouvoirs qu’ils posséderaient.

Lire l'article complet
 
OCTOBRE 2015, AU QUÉBEC : LA SOUFFRANCE DES ALBINOS AFRICAINS DÉVOILÉE DANS UN ROMAN D'ANDRÉ-MAN MbOMBO, « L'ALBINOS AVATAR ET LA PREMIÈRE DAME » (ÉDITIONS SOLSTICE AUSTRAL)

                   
André-Man Mbombo

EN AFRIQUE, LE CROISEMENT DU DESTIN D'UNE PAYSANNE ALBINOS AVEC CELUI D'UNE PREMIÈRE DAME HABITUÉE À SE PENCHER SUR LES LAISSÉ(E)S-POUR-COMPTE...

Il s'agit d'un roman pour conscientiser le monde sur le sort réservé aux albinos en Afrique, voués aux sacrifices pour les prétendus vertus et pouvoirs qu'ils détiendraient. 

André-Man Mbombo (
Lettre à Ismène Toussaint, 26 octobre 2015)

Nous avons le plaisir de vous informer que M. André-Man Mbombo dédicacera son roman, L'Albinos avatar et la Première Dame (Éditions Solstice Austral), samedi 31 octobre, de 13h à 16h, à la Librairie Alire, située Place Longueuil, 17-825 rue Saint-Laurent, à Longueuil (Québec).

Lire l'article complet
 
RACONTE-MOI TA FORÊT... UN TEXTE DE LA POÈTE FRANÇAISE CHRISTINE DELCOURT SÉLECTIONNÉ POUR SOULIGNER LE 50e ANNIVERSAIRE DE L'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS :« QUELQUES TRACES DE SABOTS GRAVÉES EN MA MÉMOIRE » (2015)

 
© images.forwallaper.com

QUELQUES TRACES DE SABOTS GRAVÉES EN MA MÉMOIRE

PAR CHRISTINE DELCOURT, SITE WEB DE L'OFFICE NATIONAL DES FORÊTS (2015)

Au crépuscule, une heure de course à pied dans la forêt de Saint-Germain, à l’heure de toutes les frayeurs. Il suffit d’un marron qui chute brutalement de sa bogue éclatée. Il suffit d’ombres furtives, de froissements anonymes, du murmure du vent. Il suffit.

Et puis soudain, l’éblouissement. Celui de Saint-Hubert. Au plein centre d’un sentier du grand veneur, à hauteur de la croix de Noailles. Il me regardait dans la fierté de ses jeunes bois de velours. On n’oublie pas un regard comme celui-là. Plus profond que la forêt qu’il habite et porteur de légendes ancestrales. Le message en plein cœur déposé et la fuite aérienne parmi les futaies.

Que reste-t-il de ma course après cela ? Quelques traces de sabots gravées en ma mémoire.

Lire l'article complet
 
AUTOMNE 2015 : ORNEZ VOTRE BIBLIOTHÈQUE AVEC « LA DENTELLE DES SUREAUX », LE NOUVEAU ROMAN DE FRANÇOISE BOIXIÈRE ! (ÉDITIONS DU MOT PASSANT, FRANCE)

LA DENTELLE DES SUREAUX

LE NOUVEAU ROMAN DE FRANÇOISE BOIXIÈRE (AUTOMNE 2015)

Dans les années 1930, à Kergwen, un hameau breton des Côtes-du-Nord, la vie n’est pas facile pour Angèle, fillette la plus robuste d’une fratrie de quatre enfants. Obligée de travailler dur pour seconder ses parents à la ferme, elle aspire à un avenir meilleur. Studieuse et intelligente, elle développe très tôt une volonté de réussir plus forte que les ombres des chemins creux, affrontées chaque jour pour se rendre à l’école.

Sa rencontre avec Francis, l’ami d’enfance aux yeux en étoiles et l’exemple de ses jeunes tantes attirées par les lumières de la ville au mépris des traditions, la confortent dans son envie d’explorer d’autres contrées.

Mais une menace rôde à l’horizon, qui risque fort de contrecarrer ses projets. Pour Francis et Angèle, l’âge de l’amour se décline en temps de guerre. Sera-t-il assez fort pour vaincre la folie des hommes et leur permettre de concrétiser leurs rêves ?

Lire l'article complet
 
5 SEPTEMBRE 2015 : « NÉCESSITÉ DE LA LOI 101 », PAR YVES SAINT-DENIS, PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE DES PATRIOTES DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE


© ledemagogue.com

 NÉCESSITÉ DE LA LOI 101

PAR YVES SAINT-DENIS1, PRÉSIDENT DE L'ASSEMBLÉE DES PATRIOTES DE L'AMÉRIQUE FRANÇAISE

Le 5 septembre 2015 - En relisant “Les univers linguistiques parallèles” (Le Devoir, 3 septembre 2015), je me suis réjouis de la solidité argumentaire des auteurs Maxime Laporte et Christian Gagnon de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal.  Ces valeureux jeunes hommes mettent fort bien en relief le besoin criant de la Loi 101 du Québec en 1977. 

Innovatrice, cette charte de la langue française venait protéger une majorité linguistique dans l’État du Québec, mais minoritaire au Canada (moins de 25 %) et en Amérique (2 %).  Déjà, on savait bien que la belle loi de 1969 sur les langues officielles, établie par le gouvernement fédéral de Pierre Trudeau2, était vouée à l’échec. Rêver d’un Canada bilingue de l’Atlantique au Pacifique (d’un trou d’eau à l’autre) était utopique. 

Lire l'article complet
 
UN TRISTE CONSTAT EN ONTARIO : « NOS BELLES FÊTES DE L'ÉTÉ », PAR YVES SAINT-DENIS, HISTORIEN (29 JUIN 2015)


© frizou.org

NOS BELLES FÊTES DE L'ÉTÉ

PAR YVES SAINT-DENIS1, HISTORIEN (29 JUIN 2015)

Au cours des derniers siècles, les Canadiens français se sont avérés un peuple qui aime fêter.  Cette nation s’est grandement illustrée par ses abondantes fêtes religieuses mais aussi par ses fêtes d’été.  Et la toute première, la plus grande, est bien celle du solstice d’été, la Fête de la Saint-Jean-Baptiste.

Or quelle ne fut pas notre surprise de ne trouver aucune trace, dans nos journaux régionaux de la semaine du 24 juin, de souhait de bonne fête de la Saint-Jean...

Lire l'article complet
 
1ER JUIN 2015 : DÉCÈS DE M. JACQUES PARIZEAU, ANCIEN PREMIER MINISTRE DU QUÉBEC - « JACQUES PARIZEAU, L'HOMME D'ÉTAT », PAR YVES SAINT-DENIS

JACQUES PARIZEAU, L'HOMME D'ÉTAT
1930-2015

PAR YVES SAINT-DENIS, DOCTEUR ÈS LETTRES ET HISTORIEN1 

Le 2 juin 2015 - En Jacques Parizeau, le Québec vient de perdre son De Gaulle.  Pendant plus d’un demi-siècle, Monsieur Parizeau s’est avéré un véritable homme d’État visionnaire dont la pensée et l’action transcendaient toute partisannerie politique.

L’éminent professeur François-Albert Angers2, des Hautes Études Commerciales (HÉC) de Montréal, se réjouissait d’avoir envoyé son étudiant le plus brillant compléter un doctorat en économie à Paris.  Jacques Parizeau profitera de ses années européennes pour faire des études postdoctorales en Angleterre, d’où il reviendra avec la mode de ses fameux complets trois pièces, incluant la petite veste.

Lire l'article complet
 
PRINTEMPS 2015 : LES FOLLES NUITS DE MONTRÉAL SE DÉROULENT CHEZ LES ÉDITEURS RÉUNIS... JEAN-LOUIS MORGAN FAIT PARAÎTRE LA SUITE DE SON BEST-SELLER, «RIVE-SUD, P.Q.» : «ADIEU, RIVE-SUD, P.Q.»

Milieu des années 1950. À peine remis d'une impossible histoire d'amour, Éric Sanscartier est banni de la Rive-Sud par l'influent bandit qui l'employait. Le jeune journaliste parvient à survivre de peine et de misère à Montréal, sur la scène médiatique, en cumulant les emplois et les articles indignes de son talent. Il ira même jusqu'à fréquenter les pires endroits afin d'approfondir ses enquêtes et leur conférer l'intérêt humain tant recherché par la presse à potins. Sanscartier fait des rencontres spectaculaires dans les nombreux cabarets montréalais tenus par le monde interlope, mais également au tout nouveau Saint-Germain-des-Prés, où règne le roi des nuits de la métropole: Jacques Normand.

Ainsi, plusieurs artistes destinés à dominer le showbiz québécois fournissent au jeune homme des interviews et des témoignages susceptibles de rétablir sa carrière. L'ancien intrus de Longueuil-Est croisera le chemin du fameux Pax Plante, en pleine lutte contre la corruption qui afflige la ville. Ce chevalier blanc deviendra le mentor de Sanscartier, à qui il exposera sa vision de l'intégrité, ce qui n'empêchera pas son apprenti de se laisser enivrer par une femme liée à la mafia et ses terrifiantes pratiques... Saura-t-il éviter de nouveau un cul-de-sac amoureux, comme celui qu'il alaissé derrière lui, sur la Rive-Sud dont il jure n'avoir rien oublié?

Lire l'article complet
 
UN PRINTEMPS DE POÈMES À FLEUR D'EAU ET DE PEAU... PARUTION DU NOUVEAU RECUEIL DE FRANÇOISE BOIXIÈRE : « FLEURS D'EAU VIVE », ÉDITIONS DE L'ORÉE, FRANCE, 2015

Sur l’eau d’un ruisseau,
dérive en transparence.
Dans les remous légers
la liberté des fleurs
s’en remet au courant.

Dans ce recueil de poèmes, illustré d’aquarelles et de haïkus, Françoise Boixière nous invite à dialoguer avec les fleurs et l‘eau. Au fil des saisons, pétales, feuillages, étangs et vagues se confient une histoire en filigrane, rythmée par la pluie, le soleil ou le vent. De « rêves solitaires » en frissons de pétales, se dessine parfois un visage, une caresse à la dérive « aux illusions de soie », qui nous renvoie à notre approche souvent dévoyée de la nature. « Les ombres s’étirent et montrent la voie ». N’hésitons pas à les suivre pour accéder aux « rivages où il fait bon flâner ».

Après Les Confidences de l’arbre, son premier recueil de poèmes et d’aquarelles, Françoise Boixière récidive avec Fleurs d’eau vive, une ode aux beautés de la Terre, pour une évasion en couleur dans des paysages réinventés.

Lire l'article complet
 
BIENTÔT, DANS VOTRE BIBLIOTHÈQUE, FLEURIRA «LA DENTELLE DES SUREAUX», LE NOUVEAU ROMAN DE L'AUTEURE BRETONNE FRANÇOISE BOIXIÈRE...




PARUTION À L'AUTOMNE 2015 AUX ÉDITIONS DU MOT PASSANT (VILLEURBANNE, RHÔNE-ALPES)

LA DENTELLE DES SUREAUX, TOME 1, UN ROMAN POÉTIQUE DE FRANÇOISE BOIXIÈRE

Dans les années 1930, à Kergwen, un hameau du Vieux Bourg, dans les Côtes d’Armor (Bretagne), la vie n’est pas facile pour Angèle, fillette la plus robuste d’une fratrie de quatre enfants. Obligée de trimer dur pour seconder ses parents à la ferme, elle aspire à un avenir meilleur. Excellente élève, elle développe très tôt une volonté de réussir plus forte que les ombres des chemins creux, affrontées chaque jour pour se rendre à l’école.

Sa rencontre avec Francis, l’ami d’enfance aux yeux en étoiles, et l’exemple de ses jeunes tantes, attirées par les lumières de la ville au mépris des traditions, la confortent dans son envie d’explorer d’autres contrées.

Mais une menace rôde à l’horizon, qui risque fort de contrecarrer ses projets. Pour Francis et Angèle, l’âge de l’amour se décline en temps de guerre. Sera-t-il assez fort pour vaincre la folie des hommes et leur permettre de concrétiser leurs rêves ?

Lire l'article complet
 
24 FÉVRIER 2015 : « CHUTE-À-BLONDEAU AU PAYS DU LONG-SAULT », UN ARTICLE INÉDIT D'YVES SAINT-DENIS (ONTARIE)


La bataille de Dollard-des-Ormeaux
©quebecheritage.webnet.com

CHUTE-À-BLONDEAU AU PAYS DU LONG-SAULT

PAR YVES SAINT-DENIS, ONTARIE1 (INÉDIT, 24 FÉVRIER 2015)

La pittoresque localité de Chute-à-Blondeau, qui surplombe la majestueuse rivière des Outaouais, constitue la porte d’entrée de l’Ontario. Son vaste territoire longe la rive sud-ouest  de la Grande-Rivière sur toute l’étendue des vingt kilomètres du canton de Hawkesbury Est et  jusqu’à six autres de large au sud. Si le canton, tout comme les comtés unis furent constitués en 1800, la Confédération canadienne et l’Ontario en 1867 seulement, la présence française  s’avère beaucoup plus ancienne.

Lire l'article complet
 
25 DÉCEMBRE 2014 : « NOS NOËLS D'ENFANT », PAR YVES SAINT-DENIS, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY, ONTARIE


© authentikcanada.com

NOS NOËLS D'ENFANT

PAR YVES SAINT-DENIS1, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY, ONTARIE2 (25 DÉCEMBRE 2014)

- Levez-vous les enfants. Il faut vous préparer pour la messe de minuit.

Paroles magiques de maman qu'on dirait entendre encore du fond de notre mémoire. Avec quelle promptitude sautions-nous en bas du lit. C'était à qui arriverait en bas les premiers. Et c'était comme ça chaque 24 décembre  au soir.

Nous autres les plus vieux de la famille, qui n'avions pas nécessairement dormi, mais qui étions quand même aller nous coucher pour donner l'exemple aux plus jeunes, nous savions très bien en descendant l'escalier que le Père Noël avait (sic) passé. Mais c'était notre bonheur de voir la joie indicible des plus jeunes étinceler dans leurs yeux.

Lire l'article complet
 
11 DÉCEMBRE 2014 : « MÉCONNAISSANCE DE NOTRE HYMNE NATIONAL », PAR YVES SAINT-DENIS, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY, ONTARIE


Écu/blason de l'Amérique française

MÉCONNAISSANCE DE NOTRE HYMNE NATIONAL

PAR YVES SAINT-DENIS1, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY, ONTARIE2 (11 DÉCEMBRE 2014)

Quel dommage que nous connaissions si peu le Ô Canada, dont la majorité d’entre nous n’avons appris que la première strophe dans notre enfance !  Qui pis est, nous n’entendons le plus souvent notre hymne national que dans une version bilingue, à moitié tronquée, avant les parties de hockey du Canadien de Montréal ; version qui nous prive d’une partie des paroles françaises qu’accompagne la vibrante mélodie du compositeur Calixa Lavallée3.

Lire l'article complet
 
4 DÉCEMBRE 2014 : « NOS DRAPEAUX CANADIENS FRANÇAIS », PAR YVES SAINT-DENIS, JOURNAL LE RÉGIONAL, ONTARIE


Drapeau franco-ontarien
© elfontario.ca

NOS DRAPEAUX CANADIENS FRANÇAIS

PAR YVES SAINT-DENIS1, HAWKESBURY, JOURNAL LE RÉGIONAL, ONTARIE2 (4 DÉCEMBRE 2014)

Lors des préparartifs de la cérémonie d'inauguration du monument de la francophonie de Hawkesbury, le coordinateur des communications, Simon Vinet, rappelait que « depuis la deuxième moitié du XIXe siècle, des francophones en situation minoritaire se sont regroupés au sein d'organismes, de fédérations et d'associations qui veillent à l'épanouissement de leur collectivité. Au fil des ans, les communautés de l'Amérique française, tant aux États-Unis qu'au Canada, se sont dotés d'emblèmes et de drapeaux, symboles de leur fierté, de leur dynamisme et de leur vitalité. »

Lire l'article complet
 
13 NOVEMBRE 2014 : UNE INTRODUCTION D'YVES SAINT-DENIS AU LIVRE DE PAUL ÉMILE ROY, « CROIRE AUJOURD'HUI »


Paul-Émile Roy
© louisecourteau.com

INTRODUCTION D'YVES SAINT-DENIS1 AU LIVRE DE PAUL-ÉMILE ROY,

CROIRE AUJOURD'HUI

Plus de 35 ans après sa parution, le petit livre que l'auteur Paul-Émile Roy avait intitulé Croyant aujourd'hui a su traverser le temps et s'inscrit à maints égards dans l'actualité de 2015. En octobre 2013, Jacques Bergeron, lecteur assidu de l'écrivain, m'écrivait pour me «présenter en quelques mots un ouvrage, je devrais dire un document, écrit par notre ami Paul-Émile Roy et publié en 1978. Je crois que c'est un excellent livre de réflexion dont le contenu est toujours d'actualité. Malheureusement, ce livre ne se trouve plus sur les tablettes de nos librairies, ce qui m'amène à suggérer qu'il soit réédité.»

Lire l'article complet
 
RENTRÉE LITTÉRAIRE 2014 AU QUÉBEC : PARUTION DU NOUVEAU ROMAN DE JEAN-LOUIS MORGAN CHEZ LES ÉDITEURS RÉUNIS : «RIVE-SUD, P.Q.»

Années 1950. Au pied de la métropole, de l'autre côté du Saint-Laurent, se trouve une banlieue-dépotoir où se sont agglutinés les mal-aimés de la société après la Deuxième Guerre mondiale. Dans cette ville, parfois surnommée la « Cité de la misère » par la presse, une majorité d'habitants doivent improviser au quotidien, se battant pour des miettes et considérant la morale comme un luxe. Le jeune journaliste montréalais Éric Sanscartier est engagé par un homme d'affaires local à la tête d'un hebdomadaire en apparence légitime. D'abord enthousiaste et idéaliste, le reporter ne tarde pas à découvrir que son patron, dont il admire à première vue la générosité et le civisme, est en fait un caïd sans scrupules dont l'objectif ultime est de devenir maire de la municipalité pour mieux la dominer et en tirer profit.

Lire l'article complet
 
QUAND LES OMBRES DU PASSÉ REVIENNENT HANTER « LES GARDIENS D'OMAHA »... MICHEL BOIXIÈRE PUBLIE UN PASSIONNANT ROMAN HISTORIQUE SUR LE DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE (ÉDITIONS DE L'ORÉE, FRANCE, OCTOBRE 1994)

QUAND LES OMBRES DU PASSÉ REVIENNENT HANTER LES GARDIENS D'OMAHA...

MICHEL BOIXIÈRE PUBLIE AUX ÉDITIONS L'ORÉE UN PASSIONNANT ROMAN HISTORIQUE SUR LE DÉBARQUEMENT DE NORMANDIE  (FRANCE, OCTOBRE 1994)

                   
             Débarquement américain sur la plage d'Omaha, en Normandie, le 6 juin 1944

Né à Paris, de parents bretons, Michel Boixière a effectué une carrière dans la banque en Bretagne, où il dirige actuellement la maison d'édition L'Orée avec son épouse, l'auteure et poète Françoise Boixière. En 2009, il a lui-même publié Qui se souvient de John Woolfe? (en collaboration avec le Nantais Michel Fournier), qui relate, avec de nombreux documents et photos à l'appui, le parcours hors du commun de cet ancien champion de Formule 1. Il se  consacre désormais à ses passions : les voyages, le maquettisme automobile, la photographie, et les longues marches sur les plages de la Bretagne et de la Normandie, qui lui ont inspiré cette superbe fresque historique.

6 Juin 1944. Les Alliés débarquent en Normandie. La plage des Sables d’Or, rebaptisée  Omaha Beach, est la dernière à résister. 3000 soldats américains vont périr au cours de combats acharnés. Les troupes allemandes, poursuivies par le général Patton et harcelées par l’aviation et la Résistance, refluent en débandade, semant terreur et assassinats sur leur passage. Au milieu du désastre, un jeune SS, Theodor Baumann, commence à douter.

Soixante-dix ans plus tard, la France s’apprête à célébrer les commémorations du Débarquement. Devant le numéro 70 du Boulevard de Cauvigny, comme tous les ans depuis des lustres, un groupe d’habitués s’est réuni pour fêter la « saint Jean-René ». Tous ont l’âge d’avoir connu la guerre. De son côté, Theodor Baumann a survécu. Il est rentré en Allemagne en 1956. Au crépuscule de sa vie, rongé par la maladie, il décide d’entreprendre un dernier voyage…

Lire l'article complet
 
DE NOMBREUX LECTEURS S'ABREUVENT À «LA FONTAINE À LA JUMENT», LE NOUVEAU LIVRE DE L'ÉCRIVAINE BRETONNE FRANÇOISE BOIXIÈRE... (ÉDITIONS L'ORÉE, 2014)

UN OUVRAGE QUI VOUS FERA PASSER DU RIRE AUX LARMES, DU SOURIRE À L'ÉMOTION...

Dans La Fontaine à la Jument, recueil en deux parties composé de récits de jeunesse et de nouvelles, Françoise Boixière1 revisite les magies de son enfance à la campagne, sur les chemins d’un monde rural encore imprégné d’humour tendre et de poésie. Aux splendeurs naturelles d'une jeunesse si proche de la nature, répondent parfois les misères d'une fillette à l'imagination fertile, peu préparée à affronter la difficulté de grandir. La seconde partie de l’ouvrage rend hommage, à travers quelques nouvelles, au cœur ouvert des gens simples parfois plus complexe qu’on ne le croit.

Debout à la Fontaine à la Jument, c’est toute la beauté du monde souriant aux étoiles que l'auteure contemple pour nous, nous conviant au bonheur d’une visite secrète au cœur de nos propres émotions, en ce pays des merveilles que l’on ne quitte jamais complètement.

Michel Priziac, président de l'Association des Écrivains bretons

Lire l'article complet
 
« CHRONIQUE DE L'ONTARIE : LE SALON DU LIVRE DE ROCKLAND », PAR YVES SAINT-DENIS, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY (2014)


© des-livres-pour-changer-de-vie.fr

LE SALON DU LIVRE DE L'EST ONTARIEN

PAR YVES SAINT-DENIS1, JOURNAL LE RÉGIONAL, HAWKESBURY, ONTARIE2 (16 OCTOBRE 2014)

En juillet dernier, le comité organisateur du Salon du Livre de l’Est ontarien annonçait la tenue de celui-ci chez les Rochelandais3 par une invitation à «participer à cet événement marquant, lequel sait faire vibrer notre legs culturel et nos racines franco-ontariennes.  Ce Salon se veut une rencontre pour tous les fervents de lectures et offre une occasion de goûter à la littérature franco-ontarienne et francophone en général ; vous pourrez, ajoutait-on, vous y procurer des bijoux de livres et fureter tout à votre aise !»

Un Salon du Livre, c’est un événement de haute culture, un rendez-vous de société à la fois si plaisant et si enrichissant.  Ce sont d’abord les livres qui viennent à nous et ils ne se présentent pas seuls, ils se font accompagner et, pas par de simples venants, non, mais par celles et ceux qui leur ont prêté vie, les auteurs.  Des êtres riches les auteurs, des personnes qui ont une communication à livrer, un sujet à transmettre, un secret à confier, un plaidoyer à effectuer, un devoir de mémoire à remplir, une muse à taquiner, un épanchement à couler.

Lire l'article complet
 
TROIS ARTICLES D'YVES SAINT-DENIS SUR SAMUEL DE CHAMPLAIN, LE FONDATEUR DE QUÉBEC, PARUS DANS LE JOURNAL LE RÉGIONAL (HAWKSBURY, ONTARIE, 2013-2014)


Samuel de Champlain, fondateur de Québec

CHAMPLAIN1 S'EN VIENT EN ONTARIE

PAR YVES SAINT-DENIS2LE RÉGIONAL (HAWKSBURY, ONTARIE, 2013)

Cet homme n’avait rien du gars ordinaire.  C’était vraiment un personnage immense que ce Champlain venu fonder Québec en 1608 et, partant, le Canada.  À tout prendre, il s’avère encore et, de plus en plus, un géant de notre histoire.  Non seulement les historiens, mais encore tout le peuple s’y intéresse.  

Cette année 2013 marque le 400e anniversaire de sa première venue en Ontarie, par la rivière des Outaouais.  Que venait-il chercher dans cette contrée sauvage, ce pays immense et lointain au visage encore vierge, alors que tout était encore à faire, à édifier, à réaliser dans cette magnifique région du Cap Diamant, reconnue de nos jours comme un joyau patrimonial mondial, où affluent les touristes vers cette pittoresque ville surnommée la Vieille Capitale ?

Lire l'article complet
 
LA REVUE «L'ÉCHAUDÉE» ROUVRE LA « CATARACTE DE LA DOULEUR » DE LA POÈTE CHRISTINE DELCOURT, EN PUBLIANT LA SUITE DE SON JOURNAL DE MALADIE... (FRANCE, PRINTEMPS-ÉTÉ 2014)


Revue poétique L'Échaudée

L'Échaudée nº 4 (printemps-été 2014) est en librairie ! Elle a organisé son premier pot à  la librairie des Éditions du Sandre, à Paris.

    CATARACTE DE LA DOULEUR (EXTRAIT II DU JOURNAL DE MALADIE)1

                                                        PAR CHRISTINE DELCOURT2

« Un trident au creux des reins, planté jusqu'au calice. Harpon de métal à la froide couleur où s'empale l'être, soudain devenu pâle.

Vivre, en tatouage incandescent, l'impression d'être fichée, en ces prises raidie, soumise - immobile - à toutes les pulsions extérieures de vie et de mort (...)

Lire l'article complet
 
LE 24 NOVEMBRE 2013, FRANÇOISE BOIXIÈRE CÉLÈBRERA LA « FÊTE DE L'ARBRE » EN POÈMES ET EN AQUARELLES À BÉGARD, EN BRETAGNE


Année de l'arbre à Bégard - Prix du public 2013

Le 13 novembre 2013

Bonjour à tous,

Je vous invite à une manifestation sympathique en l'honneur des arbres, dimanche 24 novembre 2013. L'association «War-Dro an Natur» (Environs de nature, en breton) me réserve un petit coin de poésie au Centre de ressources du Palacret, à Saint-Laurent, en pays de Bégard (Bretagne). J'y exposerai quelques-unes de mes aquarelles et animerai un atelier de haïkus pour ceux que l'expérience tente. Si vous avez l'occasion de passer dans le coin, je vous y recevrai avec plaisir.

Françoise Boixière1

Lire l'article complet
 
LA POÈTE CHRISTINE DELCOURT OUVRE LES VANNES DE LA «CATARACTE DE LA DOULEUR» !... PUBLICATION D'EXTRAITS DE SON RECUEIL DANS LA REVUE «L'ÉCHAUDÉE» (FRANCE, OCTOBRE 2013)

Echaudee-3-couv-150px
Revue poétique L'Échaudée

Le 22 novembre 2013

Bonjour à tous,

Le numéro 3 de la revue L'Échaudée est sous presse. Au sommaire, plusieurs extraits de mon manuscrit Cataracte de la Douleur. Si vous souhaitez découvrir et la revue, et mes textes, cliquez sur le lien suivant : http://abiratoeditions.wordpress.com

Vous accéderez au sommaire de la revue, au bulletin de souscription et aux éditions. Merci de votre attention.

Christine Delcourt1

EXTRAITS DE CATARACTE DE LA DOULEUR

Lire l'article complet
 
OCTOBRE 2013 : PRIMÉE AU CONCOURS «QUESTEMBERT LITTÉRAIRE 2013», LA NOUVELLE DE L'ÉCRIVAINE BRETONNE FRANÇOISE BOIXIÈRE, «L'ÉDEN DE SABLE», VIENT DE PARAÎTRE CHEZ STÉPHANE BATIGNE ÉDITEUR

                                                           
                                                         
L'EDEN DE SABLE, NOUVELLE DE FRANÇOISE BOIXIÈRE1, VIENT DE PARAÎTRE DANS LE GRAIN DE SABLE 1 - NOUVELLES DE BRETAGNE, CHEZ STÉPHANE BATIGNE ÉDITEUR 

Quelque part dans un désert inconnu, survivent tant bien que mal trois membres d’une étrange famille : une femme, Samira, son enfant muet de cinq ans et un vieillard borgne prénommé Ahmed. Le silence, le sable et une solidarité sans faille composent leur univers. Depuis la catastrophe dont on ignore tout, l’amour qui les unit leur sert d’horizon. Mais une nuit, une rencontre improbable, à l’occasion d’une de ces tempêtes de sable si fréquentes dans ces régions oubliées, va changer leur vision du monde…

Cette nouvelle  a obtenu le 3e prix au concours littéraire Questembert 2013 dont le thème était « le grain de sable ». Françoise Boixière prend ici le contrepied du grain de sable qui enraie les mécanismes pour devenir le grain de sable libérateur, trait d’union entre les cultures et les civilisations. Son texte met en avant des valeurs d’humanité et de tolérance si précieuses en ces temps troublés.

Lire l'article complet
 
31 MAI 2013 : DES « FÉES DE BRETAGNE » À COLORIER... PARUTION D'UN LIVRET MANGA DE VALÉRIE-ANNE BERTIN AUX ÉDITIONS L'ORÉE (FRANCE)

 Mme Françoise Boixière, éditrice et auteure, a le plaisir de vous annoncer la parution du livret de coloriage Fées de Bretagne, de Mme Valérie-Anne Bertin, aux Éditions L'Orée, Le Petit Bel-Issue, 22170 Plerneuf-Chatelaudren, en France.

Bretonne passionnée depuis l’adolescence par le Japon, Valérie-Anne Bertin, dessinatrice et professeur de manga, a fait plusieurs séjours dans ce pays dont elle est revenue avec une passion encore plus grande. Elle a réalisé pour vous un livre de coloriages manga où les fées, vêtues tantôt de feuilles, tantôt de pétales de fleurs, portent des ailes de papillons dont elles ont le nom et que l’on peut observer en Bretagne.
Lire l'article complet
 
POÈTE PRIVILÉGIÉE, FRANÇOISE BOIXIÈRE A RECUEILLI «LES CONFIDENCES DE L'ARBRE»... PARUTION DE SON NOUVEL OUVRAGE AUX ÉDITIONS DE L'ORÉE (FRANCE)

LES CONFIDENCES DE L'ARBRE

POÈMES ET AQUARELLES DE FRANÇOISE BOIXIÈR

L’arbre est parmi nous, mélomane et complice. 
Il nous souffle à l’oreille un brin de confidence. 
Il nous chante ses joies, sa peine et ses souffrances... 
Écoutons-le frôler du bout de ses rameaux nos édens égarés. 

Dans ce recueil de poèmes, illustré d’aquarelles et de haïkus, Françoise Boixière nous invite à une délicate promenade dans l’intimité des forêts. De l’aube au crépuscule et de l’hiver à l’été, l’arbre se confie, en couleurs, en transparences et en chuchotements. Ses chants toujours différents nous renvoient comme un écho de légendes et les codes d’un langage ancestral qu’il ne tient qu’à nous d’écouter.
Lire l'article complet
 
GRAND PEINTRE DU TERROIR BRETON, FRANÇOISE BOIXIÈRE PUBLIE UNE NOUVELLE EN PÉRIGORD : « LA DEMANDE EN MARIAGE » (ÉDITIONS DU BORD DU LOT, MAI 2013)


© skyrock.net

L'auteure Françoise Boixière1 vient de publier une nouvelle aux Éditions du Bord du Lot (Périgord, France), dans «Les Cahiers de la collection modeste» : La Demande en mariage.

Un jour d’automne pluvieux des années 1960, Gérard, un paysan breton d’une trentain
e d’années, a décidé de prendre femme. Tout en coupant son bois, il pense déjà aux solides gaillards qui l’aideront bientôt à rentabiliser ses terres, dans un monde rural en pleine mutation. Sa future épouse est toute trouvée : ce sera Louisa, sa voisine, une jeune veuve qu’il aime depuis l’enfance. Il la désire tellement qu’il lui a pardonné de lui avoir préféré un autre homme, décédé accidentellement. A présent qu’elle est libre, seule et qu’elle a sans cesse besoin de lui pour les travaux des champs, elle ne peut pas refuser sa demande en mariage. Ce serait tout à fait contre-nature. Et pourtant, les événements vont prendre une tournure qu’il n’avait pas du tout prévue…

Lire l'article complet
 
« LE PATRIMOINE EN MOUVEMENT », PAR M. GIL GIANONE, HISTORIEN ET ARCHÉOLOGUE FRANÇAIS (EXTRAIT D'UN INÉDIT, 24 DÉCEMBRE 2012)

                                                            
Patrimoine périgourdin
© locatour.com
                                                    

LE PATRIMOINE EN MOUVEMENT

PAR M. GIL GIANONE1 (EXTRAIT D'UN ARTICLE INÉDIT, 24 DÉCEMBRE 2012)

(...) Je suis installé depuis quelques années dans le Périgord (Aquitaine), région que je ne cesse de découvrir jour après jour. Auparavant, j'ai exercé le métier d'Animateur du Patrimoine durant huit ans et celui d'Attaché de conservation du Patrimoine durant cinq ans. Cette double expérience professionnelle m'a permis de découvrir et de mettre en pratique les multiples « facettes » de responsabilités passionnantes autour de la mise en valeur, de l'animation, de la pédagogie et de la promotion du patrimoine.

Savoir partir d'un ensemble souvent complexe de réalités de terrain, d'un « état des lieux » initial pour pouvoir proposer aux institutionnels tout comme au plus large public, un éventail dynamique, ouvert, représentatif de cette valeur « patrimoine » au sein d'une ville et de son territoire ; être à même de pouvoir souvent relever bon nombre de défis pour mieux répondre aux attentes d'enjeux toujours plus exigeants, voilà qui aura pu ponctuer ce parcours tout à la fois double et complémentaire.

Lire l'article complet
 
« LA POÉSIE, UN ART PRIORITAIRE » : LETTRE DE MME HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN, À LA COMPOSITRICE GRECQUE ELENI KARAÏNDROU (18 NOVEMBRE 2012)

                                                          
                                                                                   Mme Eleni Karaïndrou
                                                                      
                                          
« LA POÉSIE, UN ART PRIORITAIRE »
 
LETTRE DE MME HÉLÈNE RICHIER1, ÉCRIVAIN, À LA COMPOSITRICE GRECQUE ELENI KARAÏNDROU2

Le 18 novembre 2012

Madame,

Je connaissais et j’appréciais surtout vos compositions pour Théo Angelopoulos3, dont la disparition en plein tournage au début de l'année, constitue, en cette période d’interrogations multiples pour la Grèce, un deuil important. Hier matin aux aurores, j’ai eu la joie de découvrir d’autres versants de votre personnalité, et, croyez moi, je fus et je demeure très touchée par votre parcours et votre conception de la musique comme approfondissement de l'âme humaine. Un certain nombre de sujets me passionnant, trouvaient en vous un écho, aussi oserai-je cette lettre électronique.

Lire l'article complet
 
3 OCTOBRE 2012 : PARUTION DU NOUVEAU POLAR POÉTIQUE DE L'ÉCRIVAINE BRETONNE FRANÇOISE BOIXIÈRE, « LE COURAGE DU LIÈVRE » (ÉDITIONS L'ORÉE)

 Une étrange jeune femme, Isabelle, vient s'installer un beau jour dans la baie de Saint-Brieuc (Bretagne). Que cache-t-elle et qui est-elle vraiment ? Sa voisine, Yette, lui voue très vite une profonde affection, bientôt partagée. Mais quand l'amant d'Isabelle est retrouvé assassiné dans un bunker, sur la plage, leur univers poétique bascule irrémédiablement...

Lire l'article complet
 
« CITOYENS EUROPÉENS, OFFREZ UN ARBRE À LA GRÈCE ! IL VOUS SURVIVRA SUR CETTE TERRE BÉNIE DES DIEUX... », PAR HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN ET TRADUCTRICE (16 AOÛT 2012)

                                               
                                                  L'île de Tinos (Cyclades, Grèce)

            « CITOYENS EUROPÉENS, OFFREZ UN ARBRE À LA GRÈCE !  IL VOUS SURVIVRA SUR CETTE TERRE BÉNIE DES DIEUX... »

                                        PAR HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN (16 AOÛT 2012)1

Chaque année la chaleur augmente d'un degré en moyenne. Nous avons eu à Athènes des pics de 43° en juillet 2012. En Crète, où je vis 7 mois par an, la Livade (vent venant de Lybie) souffle de plus en plus souvent, déversant sur l'île du sable saharien et des insectes qui dévorent le cœur des palmiers. Protéger la Grèce contre ce fléau, c'est créer un barrage avant qu'il ne remonte en Europe centrale, puis plus au nord.

Point ne suffit pas de discourir sur le changement climatique, il faut agir de manière concrète. Je propose donc une contribution citoyenne que chaque Européen, même le plus humble, pourra acquitter : 350 millions d' Européens = 350 millions d'arbres pour la Grèce, rempart de l'Europe.

Lire l'article complet
 
1ER JUILLET 2012 : « PLUME ET PINCEAUX CROISÉS AU FIL DU TEMPS... » - LECTURE DES POÈMES DE MME FRANÇOISE BOIXIÈRE LORS DE L'EXPOSITION DE LA PEINTRE ET GRAVEURE MARIE BAHEZRE, À LANRODEC, EN BRETAGNE


« Haleg » (Saule), par Marie Bahezre

                          PLUME ET PINCEAUX CROISÉS AU FIL DU TEMPS1
      LECTURE POÉTIQUE POUR L'ŒUVRE DE MARIE BAHEZRE, PEINTRE ET GRAVEURE  

                                                     PAR FRANÇOISE BOIXIÈRE (3 JUILLET 2012)2

Ma prose et mes vers se mariaient bien avec la philosophie de l'exposition de Marie Bahezre, Au Fil du Temps, qui se tenait à Lanrodec (Côtes d'Armor, Bretagne), puisque les saisons, l'enfance, les légendes et les racines sont des thèmes qui me sont chers à moi aussi. J'ai choisi de lire des extraits de mes trois derniers ouvrages - De Brocéliande à l'océan, Le Secret de la buse et Un Vent d'étoiles - devant une petite trentaine de personnes très attentives. J'étais plutôt détendue, l'ambiance étant amicale et chaleureuse. Apparemment, j'ai fait mouche, puisque plusieurs personnes m'ont remerciée et félicitée. La poésie a encore de beaux jours devant elle, finalement, puisqu'elle arrive toujours à toucher un parterre d'amateurs avertis, clairsemé il est vrai, mais de qualité. Fidèle à la tradition ancestrale des bardes, je crois que pour qu'elle vive vraiment, il faut qu'elle soit montrée, entendue et vécue de l'intérieur. Elle perd une bonne partie de sa substance en se figeant entre les pages d'un livre.

Lire l'article complet
 
« L'ARTISTE EST UN KALÉIDOSCOPE », PAR M. GIL GIANONE, HISTORIEN-ARCHÉOLOGUE ET CONSERVATEUR FRANÇAIS (INÉDIT, 16 JUIN 2012)


Tableau de Joséphine Wall

L'ARTISTE EST UN KALÉIDOSCOPE

PAR M. GIL GIANONE (INÉDIT, 16 JUIN 2012)1

Je suis et ai toujours été sensible à la valeur «Art», qu'il s'agisse d'Art dit «conventionnel» (bien que je n'aime pas spécialement ce terme) ou d'Art contemporain.

L'aspect humain se révèle ici fondamental et doit pouvoir, en toutes circonstances, rester au centre du débat : les acquis comme les outils méthodologiques que peut apporter l'expérience professionnelle ne doivent pas se substituer au dialogue, à l'échange, à l'ouverture sur l'autre. L'Humain reste la dimension première : tout le reste, aussi indispensable soit-il, doit être envisagé comme support, outil d'accompagnement (à suivre cependant avec rigueur !...)

Lire l'article complet
 
13 FÉVRIER 2012 : « JEUNES GRECS, NE DÉTRUISEZ PAS LA GRÈCE ! », PAR HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN

                                                        

                 « JEUNES GRECS, NE DÉTRUISEZ PAS LA GRÈCE ! » 

                                                          PAR HÉLÈNE RICHIER, ÉCRIVAIN1

13 février 2012 - Le centre d'Athènes ce soir présente un spectacle affligeant : 10 immeubles d'une architecture soignée flambent ; les pompiers ne peuvent s'en approcher à cause des jets de pierres et des détritus. Pendant ce temps, comme aux heures tragiques de l'Athènes antique, la Vouli2 délibère et vote sous les pressions extérieures (memorandum exigé par la « toôika »3) et la « STASIS »4, la révolte du peuple. Il s'agit là d'une lourde menace contre la démocratie, un acte premier qui peut se développer dans l'année en révolution européenne. Quelle voix s'élèvera pour rappeler que l'on ne redresse point un pays en détruisant les constructions publiques ou privées ?…

Lire l'article complet
 
« LE SOUFFLE DE LA TERRE », UNE ÉTUDE SUR LE VENT DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, ÉCRIVAINE ET POÈTE BRETONNE (MAI 2012)

Photo 
Aquarelle de Françoise Boixière

LE SOUFFLE DE LA TERRE
UNE ÉTUDE SUR LE VENT DE FRANÇOISE BOIXIÈRE1 (MAI 2012)

J’habite en Bretagne, une contrée que le vent, phénomène climatique qui m’accompagne depuis ma prime jeunesse, balaie en toutes saisons. Les hommes sont plus sensibles aux traits dominants du territoire où ils vivent : un montagnard à la neige, un méditerranéen au soleil et un Breton à la mer et au vent… J’ai gardé dans un coin de ma mémoire les tonalités variées de ses chants, différentes en fonction des saisons, du jour, de la nuit et des reliefs où il prend son souffle. Dès l’enfance, bien au chaud sous mon édredon, j’ai tendu l’oreille pour entendre ses symphonies.

Lire l'article complet
 
3 MARS 2011 : AUX AMOUREUX DU MONDE ET DE L'ÂME CELTES... LE NOUVEAU RECUEIL DE POÈMES DE FRANÇOISE BOIXIÈRE VIENT DE PARAÎTRE : « DE BROCÉLIANDE À L'OCÉAN » (ÉDITIONS L'ORÉE, FRANCE)

« De Brocéliande à l’océan, il n’y a qu’un sentier discret, fleuri à certaines heures du jour par l’éclat patiné des vieux ombrages. Il faut parfois chercher longtemps avant de le trouver. Gardé par un taillis de fougères et de ronces, roussies en octobre au vent de l’automne, il abrite les âmes les plus anciennes de la forêt… »

Les randonnées poétiques de Françoise Boixière entraînent le lecteur « De Brocéliande à l’océan », sur les sentiers secrets de l’âme celte à travers ses légendes et ses personnages singuliers, mais aussi les détours intimes de l’être. Les poèmes, introduits par un texte en prose et illustrés pour la plupart de photographies et de dessins, abordent les mystères de la symbolique bretonne qui trouvent un écho tout naturel dans l’âme des hommes d’aujourd’hui. Les chemins sacrés de la forêt mènent inévitablement aux horizons tour à tour sereins et meurtris de la mer, où viennent s’échouer désirs d’aventure, amours éternels et plénitude des sentiments. Un retour initiatique aux racines de la vie que nos « temps barbares » nous font trop souvent perdre de vue.

Lire l'article complet
 
JUIN 2010 : PARUTION D'UN POLAR POÉTIQUE DE FRANÇOISE BOIXIÈRE, « LE SECRET DE LA BUSE » (ÉDITIONS L'ORÉE, FRANCE)
Le secret de la buse

Ce dimanche de chasse dans les bois de Plouvern, une petite commune de la région de Saint-Brieuc, s’annonce plutôt bien pour René, son père Albert et leurs trois amis.
Pourtant, à la fin de cette belle journée d’octobre, le vieil Albert disparaît sans laisser de traces. Malgré les fouilles intensives des gendarmes et des paysans, il ne sera pas retrouvé. René décide alors de mener ses propres recherches, une véritable quête au bout de lui-même.
Quels obscurs secrets cachent Jeanne, la mère de René et François le ferrailleur, un marginal mal accepté par les habitants du bourg ? Que signifie la présence obsédante d’une étrange buse dans les parages de leurs maisons ? C'est ce que vont tenter de découvrir René et Claire, une jeune cavalière fascinée par le ferrailleur. Ils ne sont pas au bout des surprises qui vont bouleverser leurs vies...

 

Lire l'article complet
 
JUIN 2009 : « UN VENT D'ÉTOILES », LES NOUVELLES SAISONS POÉTIQUES DE L'ÉCRIVAINE BRETONNE FRANÇOISE BOIXIÈRE, SONT ARRIVÉES CHEZ ÉDILIVRE (FRANCE)

Un vent d' Un Vent d'étoiles, de l'écrivaine bretonne Françoise Boixière (Édilivre, collection « Coup de cœur », 2009), est « un magnifique recueil de poésies dont la beauté tient à une construction suivie, alternant prose et vers, dans le va-et-vient des saisons et de l'amour. Les photographies viennent avec pertinence ponctuer ce récit poétique, laissant au lecteur le temps d'une rêverie en pleine nature. Pour l'auteure, cet ouvrage est « un hommage vibrant d'une fille des fées à sa mère disparue, un survol initiatique où le conte fait écho à la réalité des différents âges de la vie. Un retour intimiste sur l'enfance et les saisons qui passent, à travers la nostalgie pleine d'espoir d'une femme de tous les temps. »

Lire l'article complet
 
« ENSEIGNER UNE LANGUE SECONDE DÈS L'ÂGE DE QUATRE ANS RELÈVE DE LA BÊTISE HUMAINE... », PAR YVES SAINT-DENIS (A.I., DÉCEMBRE 2000)


© polyglot school

    ENSEIGNER UNE LANGUE SECONDE DÈS L'ÂGE DE QUATRE ANS RELÈVE DE LA BÊTISE HUMAINE... 

PAR YVES SAINT-DENIS1 (A.I., DÉCEMBRE 2000)

Enseigner une langue seconde dès l’âge de quatre ans relève de la bêtise humaine. Des études exhaustives ont clairement démontré qu’il faut maîtriser une langue d’abord avant de chercher à en acquérir une autre.  Rappelons-nous qu’en 1977, la Loi 101 du Québec est venue protéger exceptionnellement la majorité française, elle-même minoritaire à 2 % en Amérique.  C’est une situation identique ici. 

Madame Tina Desabrais, présidente de l’Association des Canadiens Français de l'Ontario (ACFO) et professeur de français à La Cité, qui possède une maîtrise ès arts (français) et un doctorat en éducation spécialisé en sociolinguistique, a parfaitement raison de dénoncer une telle mesure.  Je suis aussi maître ès arts (français) et docteur ès lettres, et j’ai été amené depuis 35 ans à me pencher sérieusement sur cette question.  En 2000, j’ai publié un article substantiel de mise en garde des effets nocifs de l’enseignement précoce de l’anglais, citant les dénonciations de spécialistes d’envergure internationale en la matière.  Ne répétons pas les erreurs tragiques faites ailleurs !  

MAÎTRISER SA LANGUE D'ABORD

Lire l'article complet

Haut de la page

Administration